Samuel Ruben (inventeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samuel Ruben.

Samuel Ruben (14 juillet 1900 - 16 juillet 1988) était un inventeur américain qui s'est distingué en électrochimie et en physique de l'état solide. Il est de plus le fondateur de Duracell.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ruben s'est intéressé à l'électronique lorsqu'il est devenu un sans-filiste qui construisait des radios à partir de pièces de rechange. Devenu un protégé de Bergen Davis, professeur à l'Université Columbia, Ruben assista à quelques cours à la même université.

Ruben a fondé Electrochemicial Ruben Laboratories au début des années 1920, lorsque Bergen Davis a persuadé Malcolm Clephane, un investeur pionnier en électrochimie, de supporter financièrement un laboratoire privé pour Ruben à Manhattan. En contrepartie, Clephane recevait 50 % des futures redevances. Ruben a déposé au-delà de 300 brevets[1].

Plus tard, Ruben s'est associé à Philip Rogers Mallory pour créer une entreprise qui deviendrait plus tard Duracell International. En 1942 à la demande du Signal Corps, Ruben a mis au point la pile bouton au mercure dans le but de remplacer la pile au zinc-carbone.

Ruben a plus de 100 inventions à son actif. Les plus importantes sont un condensateur électrolytique sec à base d'aluminium, un redresseur solid state à base de magnésium/sulfure cuprique, un relais sous vide, le tube à vide à réchauffement rapide et le concept des cellules balancées dans les piles au mercure.

Bien que n'ayant aucun diplôme universitaire, Ruben a reçu plusieurs distinctions[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Handbook of the Elements
  • Necessity's Children: Memoirs of an Independent Inventor (une autobiographie)
  • The Founders of Electrochemistry
  • The Electronics of Materials
  • The Evolution of Electric Batteries in Response to Human Needs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glenn Fowler, « Samuel Ruben, 88, an Inventor Noted for Electrochemical Work », New York Times, New York Times,‎ 1988 (lire en ligne)
  2. (en) Smithsonian, « Papers of Samuel Ruben, 1932-1984 », Chemical Heritage Foundation (consulté le 20 août 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]