Samuel Naumbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Naumbourg

Samuel Naumbourg (15 mars 1817, Dennenlohe[1], Bavière-1er mai 1880, Saint-Mandé, alors département de la Seine) est un compositeur français juif d'origine allemande.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Samuel Naumbourg est né le 15 mars 1817 à Dennenlohe, en Bavière.

Il devient Hazzan et shohet à Besançon[2] puis dirige les chœurs de la synagogue de Strasbourg.

En 1845, il devient Hazzan à la Synagogue Nazareth à Paris.

Il devient professeur de musique liturgique au Séminaire israélite de France (SIF). Parmi ses élèves, on trouve le futur Grand-rabbin Moïse Schuhl[3].

Il s'associe avec le compositeur français Jacques Halévy.

Il décède à Saint-Mandé le 1er mai 1880.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Chants Liturgiques des Grandes Fêtes. Paris, 1847.
  • Zemirot Yisrael. Paris, 1864.
  • Aguddat Shirim. Paris, 1874.
  • Shir ha-shirim Asher li-Shelomoh[4],[5]. Paris, 1877. avec un essai sur la vie et l'œuvre de Salomone Rossi, dédié au Baron Edmond de Rothschild, qui découvre des chants de Rossi et qui encourage Naumbourg à faire connaïtre ces œuvres.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Il est nommé peu de temps avant son décès Officier d'Académie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]