Samuel Holdheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SamuelHoldheim.jpg

Samuel Holdheim (né en 1806, décédé en 1860) fut un des initiateurs importants du judaïsme réformé en Allemagne. Les excès de son réformisme attirèrent de nombreuses critiques, dont celles de Samson Raphael Hirsch.

L'école critique-historique[modifier | modifier le code]

Pour Samuel Holdheim et Abraham Geiger le Talmud, détaché de la tradition du judaïsme rabbinique, doit être étudié uniquement comme un phénomène historique. C'était également l'opinion de Zacharias Frankel. De son côté Isaac Hirsch Weiss élabora lui aussi, dans son ouvrage intitulé Dor Dor ve-Dorshav, une méthode critique-historique d'étude du Talmud. Et Heinrich Graetz reprendra cette méthode dans son Histoire des Juifs

Réaction de Samson Raphael Hirsch[modifier | modifier le code]

En 1839, Samson Raphael Hirsch publia un essai polémique contre les réformes du judaïsme proposée par Samuel Holdheim, intitulé Mittheilungen aus Naphtali's Briefwechsel. Il publia ensuite, en 1844, un second ouvrage polémique contre les excès du mouvement réformateur dont le titre est Zweite Mittheilungen aus einem Briefwechsel über die Neueste Jüdische Literatur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Redefining Judaism in an Age of Emancipation - Comparative Perspectives on Samuel Holdheim (1806-1860) édité par Christian Wiese, éd. Brill, Leiden-Boston, 2007, (ISBN 9004152652)