Samuel Francis Boys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Samuel Francis Boys (-) est né à Pudsey, Yorkshire (Royaume-Uni). Il fut élève de la Grammar School à Pudsey, puis à l'Imperial College de Londres, dont il fut diplômé en chimie en 1932. Il effectua son doctorat à l'Université de Cambridge, sous la direction du professeur Martin Lowry, puis, après le décès de Lowry en 1936, par Sir John Lennard-Jones. En 1938, il fut engagé comme Lecteur Assistant en physique mathématique à l'Université Queen's de Belfast. Il travailla durant la Seconde Guerre mondiale à la recherche sur les explosifs avec le Ministère du ravitaillement à Woolwich Arsenal, sous les ordres de Lennard-Jones. Après la guerre, il accepta un fellowship ICI à l'Imperial College. En 1949, il fut recruté comme conférencier en chimie théorique à l'Université de Cambridge, où il resta jusqu'à sa mort.
Il est connu pour son introduction des orbitales gaussiennes dans la chimie quantique ab initio. La plupart des bases utilisées maintenant en chimie numérique. Frank Boys fut aussi l'un des premiers scientifiques à utiliser des ordinateurs pour effectuer des calculs sur les molécules polyatomiques.
Il était membre de l'International Academy of Quantum Molecular Science.

Une conférence internationale, intitulée « Molecular Quantum Mechanics: Methods and Applications » s'est tenue en mémoire de Samuel Francis Boys et en l'honneur de Isaiah Shavitt en septembre 1995 au St Catharine's College de Cambridge.

Liens externes[modifier | modifier le code]