Samuel Daniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Daniel

Samuel Daniel (1562 - ) est un poète et historien anglais.

Samuel Daniel est né près de Taunton, dans le Somerset, et était fils d'un maître de musique. Il était le frère de John Daniel. En 1579, il fut admis au Magdalen Hall (aujourd'hui Hartford College), à l'université d'Oxford, où il resta trois ans avant de se consacrer à l'étude de la poésie et de l'histoire. En 1586, un Samuel Daniel est cité comme étant au service d'Edward Stafford ambassadeur d'Angleterre en France. Il s'agit probablement de la même personne.

Il fut sans doute initié à la poésie par la célèbre comtesse de Pembroke, dont il fit la louange à de nombreuses reprises dans ses œuvres. Il était entré à son service en tant que précepteur de son fils, William Herbert. Son premier ouvrage connu est une traduction de Paulus Jovius imprimée en 1585, à laquelle il ajouta quelques-unes de ses pièces.

Son premier recueil de poésie parut en 1592 ; il renferme un cycle de sonnets à Délie, et une romance intitulée la Complainte de Rosamonde. Vingt-sept de ses sonnets avaient déjà été publiés sans son consentement, à la fin d'Astrophel et Stella, de Philip Sidney. On retrouve plusieurs éditions de ses sonnets à Délie en 1592, et ce recueil fut réédité à de nombreuses reprises au cours de la vie du poète. Nous y apprenons que Délie vivait sur les bords de l'Avon, et que les sonnets qui lui sont dédiés furent inspirés par ses souvenirs du temps où le poète se trouvait en Italie. Il ajouta à une édition de Délie et Rosamonde de 1594 une tragédie, Cléopâtre, écrite dans le style classique, en vers héroïques et rimes alternées, avec des chœurs pour les interludes.

Précédé par:
Edmund Spenser
Poète Lauréat britannique Suivi par:
Ben Jonson