Samtskhé-Djavakhétie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samtskhé-Djavakhétie
(ka) სამცხე–ჯავახეთი
Carte de localisation de la Samtskhe-Djavakheti
Carte de localisation de la Samtskhe-Djavakheti
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Type Région de Géorgie
Capitale Akhaltsikhé
Gouverneur Giorgi Khachidze
ISO 3166-2 GE-SJ
Démographie
Population 207 598 hab. (2002)
Densité 32 hab./km2
Langue(s) Géorgien, Arménien
Groupes ethniques Arméniens (54,6 %)[1]
Géorgiens (43,4 %)[1]
Géographie
Superficie 6 413 km2

La province de Samtskhé-Djavakhétie (en géorgien : სამცხე–ჯავახეთი, en arménien : Սամցխե-Ջավախք) est l'une des régions administratives de la Géorgie. Région montagneuse, elle est située dans le sud du pays. Sa capitale est Akhaltsikhé.

Géographie et Démographie[modifier | modifier le code]

La région est majoritairement peuplée d'Arméniens (54,6%), surtout dans les villes d'Akhalkalaki et de Ninotsminda. Puis, viennent les Géorgiens avec 43,4% qui sont majoritaires à Akhaltsikhé. Autrefois, ils existait une minorité de Meskhètes (peuple musulman) qui a été déportée pendant la période soviétique sous Staline, ils sont estimés à 800 personnes.

Dans la région, il y a 5 villes principales : Akhaltsikhé, Akhalkalaki, Borjomi, Valé et Ninotsminda.

Les langues parlées sont l'arménien, le géorgien et le russe.

Transport[modifier | modifier le code]

La région est reliée à toutes les grandes villes du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

La province est le résultat du regroupement au début des années 1990 des régions de Meskheti et de Djavakheti.

Djavakheti[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Djavakheti.

Meskheti[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Liste des souverains du Samtskhe et Meskhétie.

La région est divisée entre les deux États géorgiens de Tao-Klardjétie et de l'émirat de Tiflis jusqu'à l'unification du royaume de Géorgie en 1010. Part de la Géorgie unie jusqu'à la division de celle-ci en 1490, elle est par la suite le siège d'un pachalik, celui d'Akhaltsikhé, qui fut annexée par la Russie en 1829[2] et intégrée au gouvernement de Géorgie-Iméréthie puis à celui de Tiflis[3].

Lieux célèbres de la région[modifier | modifier le code]

  • Vardzia : Une grotte célèbre, d'après la légende, Tamar et son oncle se promenaient ici quand Tamar se perdit, son oncle l'appela, et elle répondit : "Aq var dzia". Cela veut dire : Je suis là tonton.
  • La prison de Khértvisi : Une prison ancienne datant du X siècle. Pendant son voyage, Alexandre le Grand, est même passait par ici pour rejoindre la Perse, avant sa construction. Elle est située près du village Khértvisi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « General Population Census of 2002: Ethnic groups by major administrative-territorial units », sur National Statistics Office of Georgia (consulté le 22 février 2013).
  2. Claude Mutafian et Éric Van Lauwe, Atlas historique de l'Arménie, Autrement, coll. « Atlas / Mémoires », 2005 (ISBN 978-2746701007), p. 66-67
  3. Claude Mutafian et Éric Van Lauwe, op. cit., p. 68-69.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]