Samedi saint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Samedi Saint)
Aller à : navigation, rechercher

Le Samedi saint est, dans le christianisme, un jour de silence, d'attente et de recueillement. Les chrétiens méditent sur les souffrances de Jésus Christ, sa mort et son ense­velissement, "la descente du Christ aux enfers", un article du Symbole des apôtres et sa future résurrection.

Dans le rite romain[modifier | modifier le code]

On ne célèbre dans le rite catholique romain ni messe ni baptême, ni mariage ce jour-là, et la sainte communion n'est délivrée que dans le cadre du sacrement des malades. La célébration de la Résurrection commence le samedi soir à la veillée pascale, alors qu'avant la réforme de la Semaine sainte entreprise par Pie XII, elle avait lieu le samedi matin.

Dans le rite orthodoxe[modifier | modifier le code]

Le Samedi saint marque, dans le rite orthodoxe[1], la fin du Grand Carême.

Ce jour, on célèbre les vêpres et la liturgie de saint Basile, ponctués de lectures des Psaumes et d’hymnes de la Résurrection qui parlent de la descente du Christ aux Enfers, célébrés comme la « Première Résurrection » d’Adam et la victoire sur la mort. Ce service provient de l’ancienne tradition liturgique de l’Église de Constantinople. L’hymne « Relève-Toi, Seigneur », tiré des Psaumes (Exsurge, Domine) était, à l’origine, le premier hymne pascal avant que « Le Christ est ressuscité… » (Hristos anesti…) ne le remplace.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir ce site

Voir aussi[modifier | modifier le code]