Sambizanga (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sambizanga est un film angolais, congolais et français réalisé par Sarah Maldoror et sorti en 1972. C'est une adaptation du roman de Luandino Vieira A Vida Verdadeira de Domingos Xavier. Le film est un drame politique qui se déroule en 1961, au début de la guerre d'indépendance de l'Angola. Le film a remporté plusieurs prix dans des festivals de cinéma internationaux.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film se passe en Angola en 1961. Domingos Xavier, un militant révolutionnaire angolais, est arrêté par la police secrète portugaise. Xavier est emmené en prison à Sambizanga où il subit des interrogatoires puis des tortures destinés à lui soutirer les noms de ses contacts indépendantistes. Le film se place du point de vue de Maria, la femme de Xavier, qui part à la recherche de son mari de prison en prison sans comprendre exactement ce qui est en train de se passer, tandis que Xavier est torturé et battu à mort.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Sambizanga
  • Réalisation : Sarah Maldoror
  • Scénario : Sarah Maldoror (script) ; Claude Agostini et Maurice Pons(scénario, dialogues) ; Mário Pinto de Andrade (dialogues additionnels), d'après le roman de Luandino Vieira A Vida Verdadeira de Domingos Xavier
  • Direction de la photographie : Claude Agostini
  • Montage : Georges Klotz
  • Studio de production : Isabelle Films
  • Distribution : New Yorker Films (États-Unis, tous supports, 1973), Animatógrafo (Portugal, sortie en salles, 1974)
  • Pays : Drapeau de l’Angola Angola, République du Congo République du Congo, Drapeau de la France France
  • Durée : 102 minutes
  • Langue : portugais
  • Format : 35 mm, couleur
  • Son : mono
  • Date de sortie : 1972

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Domingos de Oliveira : Domingos Xavier
  • Elisa Andrade : Maria
  • Jean M'Vondo : Petelo
  • Dino Abelino : Zito
  • Benoît Moutsila : Chico
  • Talagongo : Miguel
  • Lopes Rodrigues : Mussunda
  • Henriette Meya : Bebiana
  • Manuel Videira : l'agent du PIDE
  • Ana Wilson : la narratrice (voix)

Production[modifier | modifier le code]

Le film s'inspire de près de l'histoire réelle de plusieurs personnes impliquées dans la production. Le mari de Sarah Maldoror est en effet Mário Pinto de Andrade, l'un des principaux chefs du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), qui en devient le premier président entre 1960 et 1962. Mário de Andrade participe à l'écriture du scénario[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film remporte plusieurs prix dans des festivals de cinéma internationaux. En 1972, il remporte le Tanit d'or au Festival du film de Carthage, ex aequo avec le film Al-makhdu'un. En 1973, en compétition au Festival international du film de Berlin, pendant le Forum du nouveau cinéma, le film remporte deux prix : le prix "Interfilm - recommandation" et le prix "OCIC - recommandation"[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film sur le site Africultures. Page consultée le 16 juillet 2013.
  2. Page « Awards » du film sur l'Internet Movie Database. Page consultée le 16 juillet 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]