Samarcande (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samarcande
Auteur Amin Maalouf
Genre Roman historique
Pays d'origine France
Éditeur éditions Jean-Claude Lattès
Date de parution 1988

Samarcande est un roman de l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf publié aux éditions Jean-Claude Lattès en 1988. Il a reçu le Prix Maison de la Presse l'année de sa publication.

Résumé[modifier | modifier le code]

Samarcande, c'est la Perse d'Omar Khayyam, poète du vin, libre-penseur, astronome de génie, mais aussi celle de Hassan ibn al-Sabbah, fondateur de l'ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l'Histoire. Samarcande, c'est l'Orient du XIXe siècle et du début du XXe, le voyage dans un univers où les rêves de liberté ont toujours su défier les fanatismes. Samarcande, c'est l'aventure d'un manuscrit qui, né au XIe siècle, égaré lors des invasions mongoles, est retrouvé des siècles plus tard. Amin Maalouf, l'auteur de Léon l'Africain, nous conduit sur la route de la soie à travers les plus envoûtantes cités d'Asie et nous ravit par son extraordinaire talent de conteur.

Personnages historiques[modifier | modifier le code]

Bien que Samarcande soit avant tout un roman, il fait intervenir de nombreux personnages historiques[Note 1] et la poésie de langue perse.

Cette section liste les articles relatifs à ces derniers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Amin Maalouf, Samarcande, Jean Claude Latès,‎ 1988, 380 p. (ISBN 978-2-709-63464-9) :

    Et maintenant, promène ton regard sur Samarcande!
    N'est-elle pas reine de la terre? Fière, au-dessus de
    toutes les villes, et dans ses mains leurs destinées?

    (Edgar Allan POE (1809-1849))

Références[modifier | modifier le code]