Salvan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salvan
Blason de Salvan
Héraldique
Vue du village de Salvan.
Vue du village de Salvan.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Saint-Maurice
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Le Bioley, Le Trétien, Les Granges, Les Marécottes, Van d'en Bas, Van d'en Haut
Communes limitrophes :
Evionnaz, Vernayaz, Martigny, Martigny-Combe, Finhaut, France
Président(e) Roland Voeffray
Code postal 1922
N° OFS 6218
Démographie
Population 1 267 hab. (31 décembre 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 14″ N 7° 01′ 11″ E / 46.1206, 7.019646° 07′ 14″ Nord 7° 01′ 11″ Est / 46.1206, 7.0196  
Altitude 912 m
Superficie 5 354 ha = 53,54 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Salvan

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Salvan

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Salvan
Liens
Site web www.salvan.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Salvan est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Saint-Maurice.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la vallée du Trient. La route vers Martigny la relie à la vallée du Rhône et emprunte le vertigineux pont du Gueuroz. La ligne de chemin de fer Martigny-Châtelard la relie à Vernayaz et à la Savoie (Chamonix).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1895, Guglielmo Marconi réalisa une liaison de télégraphie sans fil entre Salvan et les Marécottes (1,5 km). Ces expériences ont été authentifiées en 2003 par l'Association internationale des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE)[3] qui a fixé une plaque de bronze sur la Pierre Bergère, bloc erratique sur lequel Marconi avait déposé son appareil émetteur. Cette expérimentation, qui est fondée sur un témoignage oral et sur la mémoire collective des habitants de Salvan, a toutefois fait l'objet d'une polémique en Italie[4]. Malgré cela, le 26 septembre 2008, l'Union internationale des télécommunications a reconnu la « contribution inestimable » de Salvan au patrimoine des télécommunications[5].

Le 5 octobre 1994, la commune fut le théâtre du suicide collectif de 25 adeptes de la secte Ordre du Temple solaire.

En août 1999, les sœurs oblates de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, auparavant installées à Menzingen, vinrent y fonder le noviciat Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus[6]. Le lieu est ouvert au public dans le cadre de la messe dominicale et hebdomadaire[7].

Depuis août 2012, Salvan abrite avec la commune voisine de Vernayaz le "Géoglyphe de Grand Tête", un itinéraire balisé formant le plus grand dessin de tête au monde, œuvre de l'artiste suisse Alain Monney.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Le domaine des Marécottes - La Creusaz compte 5 remontées (1 télécabine, 1 télésiège, 2 téléskis et 1 baby-lift) et 25 kilomètres de pistes (1 bleue, 2 rouges, 2 noires). Le domaine est réputé pour être une station familiale mais aussi pour avoir un magnifique domaine freeride. Les Marécottes fait partie d'un groupe de petites stations de ski dans la région de Martigny appelé Ski St. Bernard, qui inclut La Fouly, Champex-Lac, Bruson, Vichères-Liddes et Super St. Bernard. La télécabine qui accède au domaine skiable part depuis les Marécottes, deuxième village dans la commune de Salvan.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :