Salus populi suprema lex est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La maxime latine « Salus populi suprema lex est » peut être traduit par « Le salut du peuple est la loi suprême »[1].

Grand sceau de l’État du Missouri portant l'inscription « Salus populi suprema lex esto »

Dans une version proche, l'adage devient « Salus populi suprema lex esto » et est la devise de l’État du Missouri dont la traduction officielle, en anglais est « Let the welfare of the people be the supreme law »[2] ou en français « Que le bien-être du peuple soit la loi suprême ».

Origine et emploi[modifier | modifier le code]

La formule est généralement attribuée à Cicéron, dans son texte De Legibus (52 av. J.-C.)[3].

Cette maxime aurait été inspirée par le paragraphe de conclusion de la loi des Douze Tables (écrite de 451 à 449 av. J.-C.)[4],[5].

Elle fut reprise par John Locke dans son Traité du gouvernement civil comme règle fondamentale. Cette même maxime était gravé sur la couronne de la « Tête ronde » William Rainsborough pendant la Première Révolution anglaise[réf. nécessaire].

C'est aussi elle, prônée par Charles Maurras qui fut à l'origine de sa condamnation par l’Église en 1926, car elle dissocie la morale ordinaire de celle de l’État[réf. nécessaire].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Salus populi suprema lex esto » (voir la liste des auteurs)

  1. Jean-Paul DOUCET, « ADAGES CLASSIQUES - Formules juridiques en latin », sur http://ledroitcriminel.free.fr (consulté le 16 décembre 2012)
  2. « The Great Seal of Missouri », State Symbols of Missouri, sur Site officiel du Secrétariat d’État du Missouri (consulté le 16 décembre 2012)
  3. De Legibus, livre III, chapitre III, alinéa VIII. Lire en ligne sur Wikisource, en version originale (latin) : De Legibus (livre 3).
  4. Lloyd Duhaime, « Salus Populi Est Suprema Lex Definition », sur http://www.duhaime.org (consulté le 16 décembre 2012)
  5. « LOI DES XII TABLES ( Vers 451-449 av. J.-C. ) », Bibliothèque de droit romain, sur Université de Grenoble (consulté le 16 décembre 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]