Salomon Jadassohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salomon Jadassohn

Salomon Jadassohn, né le 13 août 1831 à Breslau et décédé à Leipzig le 1er février 1902, est un pianiste et compositeur allemand, professeur renommé de piano et composition au Conservatoire de Leipzig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jadassohn étudia dans sa ville natale avec Hesse, Lüstner et Brosig avant d’entrer au conservatoire de Leipzig où il ne resta qu’un an, préférant se perfectionner avec Liszt à Weimar de 1849 à 1852. Il retourna au conservatoire pour terminer ses études en composition avec Moritz Hauptmann et demeura à Leipzig où il devint professeur de piano puis chef du chœur de la synagogue, de la société chorale Psaltérion et des concerts Euterpe. Nommé professeur d’harmonie, de contrepoint, de composition et de piano au conservatoire de Leipzig, il fut fait docteur honoris causa de l’université de Leipzig en 1887[1].

L’œuvre de Jadassohn, qui compte plus de 140 numéros d’opus, dans tous les genres et révèle « une grande habileté technique à défaut d’inspiration », écrit George Grove, qui précise que si Jadassohn était apprécié comme professeur par les autorités académiques, ses élèves ne le trouvaient pas souvent inspirant » [2]. Il compta pourtant parmi ses nombreux élèves Edvard Grieg, Ferruccio Busoni, Frederick Delius, Paul Homeyer, Richard Franck, Sigfrid Karg-Elert, Ruben Liljefors, Emil Reznicek et Felix Weingartner.

Ses œuvres sont influencées par Wagner et Liszt, qu'il admirait particulièrement, mais furent critiquées, sans doute en partie à cause de l'origine juive du compositeur. W.W. Cobbett estime par exemple que « sa musique fait davantage preuve d’un brillant superficiel que de profondeur » [3].

Ses deux concertos pour piano ont été enregistrés par Hyperion.

Œuvres (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

  • Musique orchestrale
    • 4 symphonies
    • 2 concertos pour piano
    • ouvertures
    • sérénades


  • Musique de chambre
    • Sonate pour violon & piano, op. 5
    • Quatuor à cordes en ut mineur, op. 10
    • Trio avec piano en fa majeur, op. 16
    • 3 petits morceaux pour violon & piano, op. 18
    • Trio avec piano en mi majeur, op. 20
    • Trio avec piano en ut mineur, op. 59
    • Quintette avec piano en ut mineur, op. 70
    • Quintette avec piano en fa majeur, op. 76
    • Quatuor avec piano en ut mineur, op. 77
    • Sérénade pour flûte, 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse en ré majeur, op.80
    • Trio avec piano en ut mineur, op. 85
    • Quatuor avec piano en sol majeur, op. 86
    • Romance pour violon & piano, op. 87
    • Concertstück pour flûte et piano en sol majeur, op. 97
    • Sextuor pour piano à 4 mains & quatuor à cordes en sol majeur, op. 100
    • Quatuor avec piano en la mineur, op. 109
    • Quintette avec piano en sol mineur, op. 126
    • Nocturne pour flûte et piano en sol majeur, op. 133
    • Capriccio pour flûte et piano en ré mineur, op. 137


  • Piano
    • Nombreuses pièces, en majorité des Salonstücke, Charakterstücke, Arabesken, Clavierstücke, Phantasiestücke, mazurkas, etc.
  • Musique vocale
    • Nombreuses pièces

Bibliographie[modifier | modifier le code]

J. Levi, « Zum 100. Geburtstag von Salomon Jadassohn », dans : Zentralverein-Zeitung deutscher Staatsbürger jüdischen Glaubens, X, Berlin, 1931, p. 408.

Beate Hiltner: Salomon Jadassohn. Komponist – Musiktheoretiker – Pianist – Pädagoge. Eine Dokumentation über einen vergessenen Leipziger Musiker des 19. Jahrhunderts. Leipziger Universitäts-Verlag, Leipzig 1995, ISBN 3-929031-63-9.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The New Grove Dictionary of Music and Musicians, ed. St. Sadie, 1991, vol. 9, p. 458.
  2. The New Grove Dictionary of Music and Musicians, op. cit., ibid.
  3. Dictionnaire encyclopédique de la musique de chambre, éd. R. Laffont, 1999, vol. 1, p. 772.