Salomon (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salomon.

Salomon

alt=Description de l'image Logo_Salomon.jpg.
Création 1947
Dates clés 1997 : rachat par le groupe Adidas
2005 : rachat par le groupe Amer Sports
Fondateurs François Salomon
Forme juridique S.A.S
Siège social Drapeau de France Metz-Tessy (France)
Direction Jean-Marc Pambet
Produits articles de sports et de loisirs
Société mère Drapeau de la Finlande Amer Sports
Sociétés sœurs Drapeau de l'AutricheAtomic, Drapeau de la France Dynamic, Drapeau des États-Unis Volan, Drapeau de la Finlande Suunto, Drapeau du Canada Arc'teryx
Filiales Amer Sports
Effectif 2 800 (2004)
Site web salomonsports.com
Chiffre d’affaires 400 millions d'euros (2012)[1]
Des chaussures de course à pied de la marque.
Des chaussures de ski.

L'entreprise Salomon, fondée en 1947 à Annecy en Haute-Savoie, est une entreprise française, spécialisée dans les articles de sports et de loisirs. Elle est distribuée dans plus de 160 pays et est majoritairement spécialisée dans les sports de montagne.

Elle appartient depuis 2005 au groupe finlandais Amer Sports.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1947, Georges Salomon au cœur des Alpes françaises et du lieu de naissance de l'alpinisme moderne, ouvre dans le Vieil Annecy un petit atelier de scies à bois et de carres de ski. En quelques années, à force d'inventivité, l'entreprise va s'imposer d'abord comme leader mondial des fixations, avant de devenir une marque reconnue d'articles de sport spécialisée dans les loisirs et les sports d'hiver.
  • En 1948, les machines automatiques mises au point par Georges Salomon permettent de produire les carres de ski en grande quantité. Parallèlement, l'entreprise met au point la première fixation à câble. En 1955, l'entreprise, qui compte alors dix salariés, déménage pour s'installer « avenue de Loverchy », toujours à Annecy. En 1957, Georges Salomon met au point la butée de sécurité, dite la skade, puis deux ans plus tard la première fixation, dite le lift, remplace les lanières de cuir traditionnelles.
  • En 1961, Émile Allais, qui fut un des meilleurs skieurs du monde, adopte cette nouvelle fixation et Georges Salomon, la baptise du nom du champion. En 1962, le centre de production s'installe dans des nouveaux locaux « chemin de la Prairie » toujours à Annecy. Cette année-là les deux tiers des ventes sont réalisées en exportation grâce à un dynamique réseau d'importateurs et les États-Unis sont le premier marché de l'entreprise.
  • En 1966, l'entreprise met au point la première fixation à talonnière à déblocage automatique. Il s'agit d'une véritable révolution dans la sécurité qui est présentée aux Championnats du monde de ski alpin Portillo au Chili. En 1969, les premières filiales à 100 % sont ouvertes en Suisse et en Autriche et l'année suivante deux autres filiales sont ouvertes en Allemagne et en Italie.
  • En 1972, l'entreprise devient leader mondial des fixations et en vend plus d'un million de paires pour un chiffre d'affaires de plus de dix millions d'euros. À partir de 1976, Salomon propose une collection de vêtements, de sacs et d'accessoires, et à partir de 1979 la société propose aussi des chaussures de ski qui vont connaître un grand succès.
  • En 1983, un nouveau centre consacré à la recherche et au développement est ouvert à Chavanod dans l'agglomération d'Annecy. Il s'occupe principalement des chaussures, des fixations et des accessoires pour le ski de fond. En 1985, le chiffre d'affaires dépasse les 250 millions d'euros et l'entreprise s'installe dans son nouveau siège social construit à Metz-Tessy dans l'agglomération d'Annecy. En 1987, la société ouvre un nouveau centre de production à Rumilly en Haute-Savoie consacré à la fabrication des paires de skis.
  • En 1994, Salomon se diversifie en achetant l'entreprise Mavic[2], fabricant de vélo haut de gamme et basée à Saint-Trivier-sur-Moignans dans le département de l'Ain. Cependant dès le début des années 1990, Salomon connaît ses premières difficultés économiques et finalement se fait racheter par le groupe Adidas[3] en 1997. L'année suivante, Jean-Luc Diard est nommé directeur général.
  • En 2001, la marque rachète l'entreprise canadienne Arc'teryx, spécialisée en produits de montagne très haut de gamme[4].
  • En 2005, Salomon est revendue au groupe finlandais Amer Sports[5] qui possède aussi les marques Wilson, Atomic, Suunto, Precor et Mavic. Il est dirigé par Roger Talermo, un ancien de Salomon, qui fixe à ce dernier l'objectif d'atteindre une marge opérationnelle d'au moins 10 % contre 3 % en 2005 et celui de détenir une part de marché mondiale dans le ski de 40 %, contre 30 % en 2005. En décembre 2005, le groupe annonce un premier plan de restructuration entraînant la suppression de 378 postes sur les 2 372 salariés du groupe (dont 1 500 en France) ce qui entraîne tout au long de l'année 2006 une mobilisation des syndicats et des salariés contre le plan social d'Amer Sports. Mais les ventes de l'année s'élèvent néanmoins à 661,4 millions d'euros. En 2007, le directeur général change.
  • En janvier 2008, le groupe Amer Sports annonce la fin de la fabrication des skis à Rumilly en Haute-Savoie[6],[7],[8] avec comme conséquence la suppression de 400 postes de travail dont 284 en France. Lors des dix dernières années, le marché mondial des paires de skis s'est réduit de 30 %. Le site de Rumilly ne fabriquait déjà plus que 100 000 paires de skis sur les 450 000 portant la marque Salomon. Le site pourrait être reconverti dans la fabrication d'autres articles comme les roues de vélo, en sous-traitance de Mavic, une autre marque du groupe. Le site de Roumanie où, en 2003, une partie des machines de Rumilly avaient été délocalisée, ferme aussi. En 2010, le fondateur Georges Salomon décède[9].
  • Le siège d'Annecy est prévu pour regrouper toutes les compétences du groupe pour les chaussures de ski alpin, les chaussures et les fixations de ski de fond, les vêtements, les chaussures et les cycles. Depuis les années 2000, la marque qui a vu son activité historique du ski reculer, est très présente dans le domaine du trail[1],[10],[11].

Athlètes sponsorisés[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]