Salmo trutta macrostigma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La truite à grosses taches (Salmo trutta macrostigma, syn. Salmo cettii[1]) est une sous-espèce de la truite commune européenne (Salmo trutta) décrite en premier en Algérie.

Répartition[modifier | modifier le code]

Le nom a été attaché à la truite commune de tout le pourtour du bassin méditerranéen, en particulier : Algérie, Maroc[2], Corse, etc.

Référence[modifier | modifier le code]

  • Duméril, 1858 : Note sur une truite d'Algérie (Salar macrostigma, A. Dum.). Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des Sciences. v. 47: 160-162.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Truite corse[modifier | modifier le code]

La truite corse, communément appelée macrostigma d'après Salmo trutta macrostigma se rencontre en Corse où elle peuple les cours d'eau de l'île depuis plus de 150 000 ans[citation nécessaire].

Pour qualifier la truite sauvage Corse, elle fut d'abord appelée "Duméril" (1858), puis Spillman (1961) et enfin "Macrostigma". Ce sont les récentes séries d'analyses génétiques réalisées en Corse qui ont clairement identifié la truite endémique Corse aux autres souches identifiées (Atlantique et méditerranéenne). Au cours de ces études il a été constaté que la robe phénotype de la macrostigma varie fortement en fonction des bassins versants où elle se trouve, sans doute à cause d'un isolement géographique des populations dans les bassins fermés, développant ainsi chacune une robe différente en fonction de son environnement. C'est pourquoi seule l'analyse génétique permet de les identifier avec certitude des autres espèces de truites introduites dans l’île.

Depuis quelques décennies des truites en provenance des piscicultures de l'Atlantique et l'irresponsabilité de certains pêcheurs ayant introduit illégalement d'autres espèces autres que la truite dans les cours d'eau corses, ont fortement altéré les populations de Macrostigma qui sont victimes d'une extinction (pêcheurs, pollutions des eaux, braconnage) et d'une contamination génétique constatée mettant en péril l'espèce.

Depuis près de 2 ans maintenant le programme européen Life d'un budget de 2 millions € met en place tout une série de mesures pour la protection et la sauvegarde de la truite sauvage corse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Kottelat and J Freyhof: Handbook of European Freshwater Fishes, 2007. ISBN 978-2-8399-0298-4
  2. http://www.mnhn.fr/sfi/cybium/numeros/pdf/243rifpdf/03.azeroual.pdf