Sally Yoshino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Sally Yoshino[1],[2]

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Sally Yoshino (1978- )

Nom de naissance Sayuri Yoshinari (吉成小百合)
Alias
Kirara Tachibana
Naissance 28 novembre 1978 (35 ans)
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession
Stripteaseuse
Actrice japonaise de film pornographique
Mannequin de charme
Caractéristiques physiques
Taille 1,53
Poids 39
Yeux Marrons
Cheveux Bruns
Carrière
Années d’activité 1996-2006

Sally Yoshino (吉野サリー, Yoshino Sarii) est une stripteaseuse, mannequin et actrice japonaise de film pornographique née le 28 novembre 1978. Elle est jugée comme "une véritable légende de la vidéo pour adultes"[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Sayuri Yoshinari (吉成小百合, Yoshinari Sayuri) est née le 28 novembre 1978[4] à Tokyo, Japon. En plus de son nom de scène: '"Sally Yoshino"' , elle a également joué sous le nom de Kirara Tachibana (立花きらら, Tachibana Kirara)[4].

Son père est membre d'une équipe de patinage. Yoshino patine donc dès l'âge de trois ans. Désirant poursuivre cette activité, elle s'inscrit dans une école supérieure d'athlétisme participant à des ballets et des compétitions de gymnastique[5].

Yoshino, encore vierge, commence par travailler dans l'enjo kosai à l'âge de 17 ans[5]. C'est à cette époque qu'elle dit avoir perdu sa virginité dans Okubo Park, situé à Kabukicho[6]. Son premier client est le président directeur général (PDG) d'une agence de recrutement pour l'industrie du « hard ». Il est âgé de 40 ans environ. Il est venu la chercher dans le parc pour une rencontre à but sexuel. Se rappelant ses pensées à ce moment précis, Yoshino déclare : « Je ne me suis pas préoccupée de savoir si j'étais vierge ou pas. Si je m'en était préoccupée je n'aurai pas pu faire de l'enjo kosai...Je ne pense pas que ce fut un avantage [que d'être vierge] pour moi. J'en ai tiré quelque chose »[5]. Toujours à l'âge de 17 ans, Yoshino est victime d'un viol. Elle dit encore à ce sujet « c'est alors que cela me fut égal de faire ce genre de travail. »[5], [7].

Carrière[modifier | modifier le code]

L'actrice[modifier | modifier le code]

Yoshino intègre le monde du cinéma pornographique à l'âge de 18 ans[5] avec sa première vidéo, Younger Than Me (Novembre 1997), labellisée Cosmo Plan[8].

Parallèlement, elle pose pour des revues destinées plus particulièrement à la population masculine. C'est ainsi qu'on la voit s'exhiber dans la revue Urecco en Novembre 1998[4].

La promotion de la vidéo Cheeky Girl (1988) la présente comme « une nouvelle venue [dans la ville] de Tokyo et âgée de 18 ans ». Cettre vidéo est un film gonzo rédigé dans le style documentaire[9], [10].

La stripteaseuse[modifier | modifier le code]

Bien qu’ayant interprété maintes publications pour adultes, Yoshino considère le striptease comme son activité favorite[3]. Elle débute dans cette spécialité en 1998. Son passé d’athlète et de ballerine lui ont alors été très utile pour danser dénudée[5].

Alors que sa filmographie est sporadique, son activité de stripteaseuse est continue. Pour expliquer sa préférence pour le striptease, Yoshino affirme : « J’ai dansé pendant des années. C’est bien plus drôle... Beaucoup semblent détester le striptease. De nos jours, les jeunes filles abandonnent rapidement [cette activité]. Personnellement je n’y ai jamais songé »[5].

Sa carrière de stripteaseuse est parfois émaillée de démêlés avec la justice. Une représentation, spécialement conçue pour son anniversaire, a bénéficié d’une importante publicité sur Internet et attire un certain nombre de mineurs. Yoshino est arrêtée pour outrage à la pudeur sur la plainte d’une mère[5].

Retour à la vidéo pornographique[modifier | modifier le code]

L’artiste refait son apparition dans l’AV avec la sortie de sa vidéo ‘’Sally Yoshino’’ en Janvier 2001. Son jeu d'actrice est apprécié comme « bien plus mature et imprégné de sensualité comme son regard et sa voix si troublante qui restent inchangés »[11].

Le mois suivant, l’interprétation de Sally Yoshino dans la série Female Teacher Hunt confirme « son extraordinaire retour pour de bon » vers l'industrie du film pornographique. Dans cette publication signée MAX-A, l’actrice tient le rôle d’une enseignante dans une classe de garçons en manque de sexualité[12].

En Janvier 2006 il est dit que Sally Yoshino a définitivement abandonné l’industrie pornographique pour se consacrer au striptease[13].

Au mois d’Octobre de cette même année 2006, KUKI édite un DVD reprenant le travail accompli par Yoshino tout au long de sa carrière pour cette firme spécialisée dans la production de vidéos réservées aux adultes[14].

Filmographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Titre du film[15] Producteur Réalisateur Parution
Younger Than Me
年下の彼女
Bijin/Cosmos Plan 29 novembre 1997
Bijin 13: Graduation Trip
卒業旅行
Bijin/Cosmos Plan 29 décembre 1997
Cheeky Girl
ナ・マ・イ・キ
Bijin/Cosmos Plan 27 janvier 1998
High School Girl Confinement 14
女子校生監禁凌辱 鬼畜輪姦14
Sharks octobre 1998
From Back To Front
後ろから前から
KUKI Gihito Omura VHS: 28 février 1998
VCD: 29 mai 1998
DVD: 14 janvier 2000
Big Tits Tank Angels 5
乳TANKの天使たち5
KUKI 16 novembre 1998
KUKI Best Collection Vol.2
KUKI VHS: 11 décembre 1998
DVD: 15 décembre 2000
Angel Angel 22 janvier 1999
Super Wet Love Drama
ズブ濡れ人生激情
Tank/KUKI Gasbel VHS: 29 janvier 1999
CD-ROM: 14 mai 1999
VCD: 11 juin 1999
The South Pole II / South Pole 2: The Greatest
南極2号
Tank/KUKI Yuji Osawa VHS: 27 février 1999
VHS: 18 mai 1999
CD-ROM: 9 avril 1999
Cosmos DX 120 min SPECIAL
宇宙企画DX120分スペシャル
Cosmos Plan 20 mars 1999
Sally is Perfect
サリーはパーフェクト
KUKI 26 mars 1999
Sally Yoshino
吉野サリー
KUKI Tojiro CD-ROM: 9 avril 1999
26 janvier 2001
South Pole 2: The Greatest
南極2号
KUKI Edo Wood 18 mai 1999
Video CD Special Vol 18
ビデオCDスペシャル18
20 mai 1999
Video CD Special Vol 19
ビデオCDスペシャル19
KUKI 20 juin 1999
Lots of Tits!!
オッパイがイッパイ!!
KUKI 24 septembre 1999
KUKI Best Actresses Vol. 7
KUKI人気女優BEST VOL.7
KUKI Toru Daikanyama 10 décembre 1999
Human Skin Toy Part 2
続・人肌玩具
KUKI VCD: 26 mai 2000
Super Wet Love Drama Archive
ズブ濡れ人生激情 アーカイブ
KUKI Jango VHS: 15 juin 2000
KUKI Best Collection Vol.2 KUKI 15 décembre 2000
Sally Yoshino
吉野サリー
Calen/MAX-A Tojiro 26 janvier 2001
Female Teacher Hunt in Sally Yoshino
女教師狩り in 吉野サリー
Samansa/MAX-A Yukihiko Shimamura 23 février 2001
The Confined Bodydolls
監禁ボディドール
Samansa/MAX-A Hei Takano 16 mars 2001
The Confined Bodydoll Complete Edition
監禁ボディドール完全版
MAX-A Max Nakamoto VHS: 13 juillet 2001
DVD: 22 novembre 2001
Sary Moodyz Imperial Mr. Watakano 1er janvier 2002
Wild Thing 6 septembre 2003
Playback, Sali Yoshino
PLAYBACK 吉野サリー
DVD contenant également les films From Front and Behind, Drenched to the Bone & South Pole 2
KUKI 27 octobre 2006
  • Fuck me!
  • Abnormal Privacy 34
  • HollyWood TV #3
  • Wet Passion
  • Bondage Doll VI
  • Indecent Beast City
  • Gallery
  • Dripping Wet Life With Passion
  • Sally Will Help You Masturbate
  • Indecent Beast City 2
  • Ryubaku
  • The Prima Donna of Gloomy Tears
  • 6 Super Tits Girls
  • Hot Western
  • Male Virgin Hunting
  • Angel 9

Spécialité : Films de bondage

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Données de l'infobox extraites de: « 吉野サリー - Yoshino Sarii (Profile) », 'Web I-dic' (consulté le 28-04-2007)
  2. (en) « Sally Yoshino Interview », www.jmate.com (consulté le 29-04-2007).
  3. a et b (en) « Sally Yoshino », downloadjav.com (consulté le 23-04-2007).
  4. a, b et c (en) « 吉野サリー - Yoshino Sarii (Profile) », 'Web I-dic' (consulté le 2007-04-23).
  5. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Sally Yoshino Interview », www.jmate.com (consulté le 23-04-2007).
  6. DiPietro, Monty « Welcome to Misery Parkwork », "The Zeit Gist", The Japan Times Online (site original),‎ 30-01-2007 (consulté le 23-02-2007. Archivé dans Tokyo Street Hockey Association).
  7. On retrouve fréquemment des antécédents de viol ou d'inceste dans le passé des actrices de films pornographies, des stripteaseuse ou des péripatéticiennes. Voir à ce sujet l'excellent article de wikipédia Film pornographique#Témoignages sur le milieu du X.
  8. (en) « Younger Than Me », AV Idol Directory (consulté le 31-01-2011).
  9. Dans le domaine cinématographique, le film documentaire se fixe pour objectif de représenter la réalité telle qu'elle est. Le style documentaire s'oppose à la fiction en ce que cette dernière crée une illusion de réalité par le biais, le plus souvent, d'une narration. Pour produire cet effet de réel, la fiction s'appuie donc, entre autres choses, sur une histoire ou un scénario et une mise en scène. Par analogie avec la littérature, le documentaire serait à la fiction ce que l'essai est au roman
  10. (en) « Cheeky Girl », AV Idol Directory. (consulté le 2011-01-31)
  11. (en) « Sally Yoshino », AV Idol Directory (consulté le 31-01-2011).
  12. (en) « Female Teacher Hunt in Sally Yoshino », AV Idol Directory (consulté le 31-01-2011).
  13. (en) Masuo, Kamiyama « Porn starlets move on to inspiring second careers », =Mainichi Shimbun, 07-01-2006 (consulté le 23-04-2007).
  14. (en) « Playback, Sali Yoshino », AV Idol Directory (consulté le 31-01-2011).
  15. Filmographie extraite de (en) « Sally (Yoshino Sally) », AV Idol Directory (consulté le 31-01-2011) et (en) « Sally Yoshino (Filmography) », Urabon Navigator 1997-2006 (consulté le 10-08-2007)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]