Salle de crise de la Maison-Blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Salle de situation)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Situation Room » redirige ici. Pour les autres significations, voir The Situation Room (photographie).
Barack Obama et les membres du Conseil de sécurité nationale suivent en direct l'opération visant à tuer Oussama ben Laden dans la salle de crise de la Maison-Blanche, le 1er mai 2011.

La salle de crise de la Maison-Blanche, ou White House Situation Room en anglais, est un espace de conférence et de gestion des renseignements d'environ 465 m² située sous l'aile Ouest de la Maison-Blanche. Elle est gérée par le Conseil de sécurité nationale et principalement destinée à servir le président américain et ses conseillers lorsqu'ils doivent gérer des crises intérieures ou extérieures et pour avoir des communications sécurisées avec des personnes extérieures (souvent situées outre-mer). La Situation Room est équipée de matériels de communication de pointe et sécurisés permettant au président de commander et de contrôler les forces armées des États-Unis à travers le monde. L'espace a été agrandi et modernisé de 2006 à 2007 et comprend entre autres 3 salles de conférences principales, un bureau présidentiel et une salle de veille (« Watch center »)[1].

Elle n'est pas située dans un bunker mais simplement au sous-sol. Le bunker de la Maison Blanche se trouve sous l'aile Est et abrite le Centre opérationnel d'urgence présidentiel (Presidential Emergency Operations Center ou PEOC).

Historique[modifier | modifier le code]

W.W. Rostow montrant une carte du Khe Sanh au président Johnson dans la Situation Room en février 1968.
Le président Ronald Reagan écoutant des informations concernant un bombardement sur la Libye en 1986.

Le lancement de la construction de la Situation Room fut décidé en mai 1961 sous la présidence John F. Kennedy par son conseiller à la Sécurité nationale McGeorge Bundy[1] après que l'échec du débarquement de la baie des Cochons fut attribué à un manque d'informations en temps réel.

Les systèmes de communication y sont sécurisés et l'intérieur est équipé de caissons qui abritent différents systèmes audio, vidéo et autres systèmes électroniques, matériel se modernisant avec le temps.

Rénovation de 2006[modifier | modifier le code]

Réunion du Conseil de sécurité nationale, avec au premier plan le président George W. Bush et la secrétaire d'État Condoleeza Rice dans la Situation Room le 5 juillet 2006, peu de temps avant le début de sa rénovation.
Le président Barack Obama (de dos) assiste à une réunion sur l'Afghanistan avec en vidéoconférence les responsables militaires sur place, en octobre 2009.

À partir du second semestre 2006, la pièce fut entièrement rénovée et largement agrandie en s'étendant vers le sud. On passa d'une salle principale de conférence à trois[1]. Une des salles est plus particulièrement dédiée aux réunions présidentielles et/ou du conseil national de sécurité[1].

Des écrans plats et des nouveaux appareils furent ajoutés. Des dispositifs spéciaux ont par exemple été installés pour interdire l'utilisation de téléphones cellulaires non autorisés. Des cabines privatives (surnommées les Superman tubes[1]) permettent désormais des appels depuis des postes téléphoniques sécurisés et confidentiels. Le pupitre de contrôle a été optimisé pour améliorer le travail des équipes.

Le centre de supervision (Watch Center) fut réaménagé avec des sièges en gradin permettant une meilleure vision et une coordination plus facile de l'équipe. Une salle annexe équipée fut aménagée, contigüe au centre de supervision, pour pouvoir accueillir du personnel supplémentaire en cas de crise[1].

La rénovation fut officiellement achevée à la mi-mai 2007. Avant la cérémonie de réouverture, George W. Bush et le Premier ministre britannique Tony Blair participèrent à une vidéoconférence avec des membres des forces armées en Irak depuis la salle rénovée. Le lendemain, le 17 mai 2007, le président, en coupant le ruban, l'inaugura officiellement. Après cette cérémonie, la Maison Blanche délivra sur son site Internet une vidéo de présentation de la nouvelle Situation Room.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Hors période de crise, la Situation Room accueille (en 2009) plus d'une vingtaine de conférences différentes par jour[1] soit plus de 250 personnes, principalement des réunions entre différentes agences ou départements fédéraux et des membres de la Maison Blanche. Les réunions du conseil national de sécurité s'y tiennent habituellement. Une équipe opère 24h/24 cet espace, elle est composée pour un tiers d'officiers d'agences de renseignements, pour un tiers de personnel du Département de la Sécurité intérieure et pour le dernier tiers de militaires[1].Elle se tient informée des différents évènements aux États-Unis et dans le monde et en rend compte à la hiérarchie de l'équipe présidentielle. Elle rédige 3 rapports de synthèse quotidien à l'intention du président[1].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Des scènes se déroulant dans cette salle apparaissent régulièrement dans les films et dans des séries télévisées comme À la Maison-Blanche, Commander in Chief ou encore 24 heures chrono. Dans les films, la pièce y est décrite comme une sorte de bunker, ce qu'elle n'est pas dans la réalité. La taille de la salle y apparait aussi souvent plus grande que la taille réelle et la technologie employée beaucoup plus évoluée qu'elle ne l'était dans l'ancienne salle.

La principale émission d'actualité politique de la chaîne d'information CNN présentée par Wolf Blitzer s'appelle The Situation Room (en).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bohn, Michael. Nerve Center: Inside the White House Situation Room. Potomac Books, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i "Inside the White House : The Situation Room", vidéo de présentation sur le site de la Maison Blanche, 2009.
  1. (en) New York Times article on 2006 renovation, with pictures
  2. (en) Washington Post article on 2006 renovation
  3. (en) White House news image of Bush and Blair's teleconference in the newly renovated Situation Room, May 17 2007
  4. (en) White House news image of the ribbon-cutting ceremony in the newly renovated Situation Room May 18 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]