Salle de cinéma pour adultes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nob Hill, cinéma et galerie pour adultes

Une salle de cinéma pour adultes (ou un cinéma pour adultes) est une salle de cinéma où des films pornographiques sont montrés à un public adulte (l'âge requis dans la plupart des pays est de 18 ans minimum). Il s'agit habituellement de diffusions en continu (les gens peuvent entrer et sortir quand ils veulent). Les affiches des films à l'entrée des salles ne présentent normalement pas de nudité.

Clients[modifier | modifier le code]

Les salles de cinéma pour adultes montrent des films pornographiques destinés principalement soit à un public hétérosexuel, soit à un public gay. La grande majorité des clients sont des hommes. Certains hommes sont là pour avoir des relations sexuelles occasionnelles et anonymes avec d'autre hommes[1].

Les règles pour le client sont généralement moins strictes que dans les salles de cinéma normales en ce qui concerne la nudité partielle ou complète et la masturbation ou le sexe en public, de tels comportements peuvent même être tolérés explicitement ou non par la direction[1]. De tels comportements peuvent être ou ne pas être légaux, et si ce n'est pas le cas, peuvent être ou ne pas être tolérés par une application de la loi locale[1],[2]. Certaines salles peuvent aussi inclure un strip-tease ou un sex-show entre les films.

Avant l'arrivée du magnétoscope et, plus tard, de Internet, un cinéma était souvent le seul lieu où les gens pouvaient voir des films adultes hardcore. La diffusion des vidéos fait maison a conduit à une baisse drastique du nombre de cinémas pour adultes[slade 1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Phillip Brian Harper, Private affairs: critical ventures in the culture of social relations, NYU Press,‎ 1999, 77–82 p. (ISBN 0-8147-3594-0, lire en ligne)
  2. Lap Victory. How a DA's decision to drop prostitution charges against lap dancers will change the sexual culture of S.F. -- and, perhaps, the country. SF Weekly, 8 September 2004
  1. p.1067

Liens externes[modifier | modifier le code]