Salland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Situation du Salland par rapport à Overijssel

Salland est une région naturelle des Pays-Bas située dans la province d'Overijssel à l'est de l'IJssel. Il doit son nom à cette rivière, l'IJssel, ou sa forme ancienne Isala (apparenté à toute une famille de cours d'eau en Europe comme Isère, Ysar, Yser) qui signifierait cours d'eau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, le Salalant correspondait approximativement à la partie occidentale de l'actuelle province d'Overijssel et comprenait également l'île d'Urk. Il avait en 795 un comte Wracharius, fils de Brunharus et père de Méginhard ; il était, en même temps, comte du Hamalant, où sa race se retrouve au Xe siècle[1].

Le Salland, ainsi que la Drenthe, appartenait alors au comte Éverard, mari d'Amalrade, sœur de la reine Mathilde. Amalrade était la fille du Saxon Théodoric et de la Frisonne Reinhilde. Éverard est cité en 956 dans le Salland. Il eut pour fils Thierry, qui en 962 devint évêque de Metz. Éverard mourut probablement en 966[2].

Le Salland passa probablement par la suite à son neveu Egbert le Borgne, le fils de Frideruna, sœur d'Amalrade. Egbert mourut en 994[3].

Les descendants d'Egbert le Borgne sont Bruno, Liudolf, Egbert II, père lui-même d'Egbert III. Ce dernier se retrouve en 1086 comte de Salland, en même temps que du Westergo et de l'Ostergo, et c'est à cette date que ces territoires furent confisqués et remis par Henri IV à l'église d'Utrecht. Il semble donc que depuis Éverard jusque vers la fin du XIe siècle le Salland soit demeuré aux héritiers de Reinhilde[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. II, Bruxelles, H. Lamertin,‎ 1902 (réimpr. 1981) (lire en ligne), p. 311
  2. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 311-312.
  3. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 312.
  4. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 312-313.