Salim Arrache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salim Arrache
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérie
Naissance 14 juillet 1982 (32 ans)
Lieu Marseille (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Milieu offensif
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2007 Drapeau : France Strasbourg 69 (2)
2007-2009 Drapeau : France Marseille 15 (0)
2008 Drapeau : France Toulouse FC 16 (0)
2009 Drapeau : France Reims 17 (2)
2009-2010 Drapeau : France Bastia 14 (0)
2010 Drapeau : Grèce PAS Giannina 08 (1)
2010-2011 Drapeau : Grèce Asteras Tripolis 18 (1)
2011-2012 Drapeau : Koweït Qadsia SC 10 (2)
2013-2014 Drapeau : France AC Ajaccio 06 (2)
2014 Drapeau : République populaire de Chine Chengdu Blades 10 (4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004- Drapeau : Algérie Algérie 13 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Salim Arrache (en arabe : سليم عراش), de son nom complet Salim M'Hamed Arrache, est un joueur de football international algérien, né le 14 juillet 1982 à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents originaires de Béjaïa (nord-est de l'Algérie), le jeune Arrache a débuté en 1995 dans le club de son quartier, la Batarelle, au Nord de Marseille[1]. Deux ans plus tard il rejoint Vivaux-Marronnier (toujours à Marseille) avant de signer en 1999 à Marignane alors en CFA 2. Repéré par Éric Cantona[2], il rejoint le centre de formation du Racing Club de Strasbourg où il fait toutes ses classes avant de jouer pour l'équipe première pendant trois saisons à partir de 2003[2]. À Strasbourg, Arrache joue 51 matchs de Ligue 1 (1 but marqué) et 4 de Coupe de l'UEFA (1 but marqué). En 2005, il remporte la Coupe de la Ligue avec Strasbourg.

Révélé lors de la saison 2003-2004, Salim gagne sa place dans le groupe strasbourgeois l'année suivante. Ayant la double nationalité franco-algérienne, il opte pour la sélection algérienne. Le 28 avril 2004 contre la Chine il effectue sa première apparition sous le maillot de l'Algérie[3] sous les ordres de Robert Waseige. La saison 2005-2006 est grandement perturbée par des blessures. Après un début de saison correct, Arrache se blesse en décembre 2005 avant de rechuter au début de l'année 2006. Il ne rejoue qu'en fin de saison, rentrant notamment en jeu lors du OM-Strasbourg au Vélodrome (2-2, 37e journée).

Mais Arrache joue de malchance puisque se blessera à nouveau durant l'été. Cette fois-ci la blessure est encore plus sérieuse : rupture des ligaments croisés. En fin de contrat avec Strasbourg (qui descend en Ligue 2), Salim prend alors la décision de ne pas prolonger avec le Racing en attendant sa guérison. Six mois plus tard, il signe à l'OM. Il joue quelques bouts de matchs en fin de saison au sein de cet Olympique de Marseille qui finira 2e.

Lors du mercato hivernal, Salim Arrache rejoint le Toulouse FC après un début de saison à l'Olympique de Marseille. Ce transfert d'une durée de 6 mois, sous forme de prêt est officialisé le 28 décembre 2007 sans option d'achat pour pallier l'absence de Fodé Mansaré lors de la CAN 2008[4]. Il est ensuite prêté un an au Stade de Reims[5]. Luis Fernandez lui donne sa chance lors de son arrivée à mi-saison et lui permet de retrouver tout son potentiel.

Le 20 juillet 2009, Salim Arrache résilie son contrat avec l'Olympique de Marseille et rejoint le SC Bastia[6]. Il y signe un contrat de un an plus une en option. En janvier 2010, il signe pour six mois au club grec du PAS Giannina[7] avant de rebondir à l'Asteras Tripolis, autre club grec. En juin 2011, il part au Koweït et s'engage en faveur d'Al-Qadsia pour une année . Lors du mercato estival de 2013, il est mis à l'essai par l'AC Ajaccio. L'essai s'avère concluant et il signe un contrat d'une saison avec le club corse. Il inscrit son premier but avec l'ACA face à Lyon lors de la 7e journée de Ligue 1 . En février 2014, il s'exile en Chine en signant en faveur du Chengdu Blades[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d’Europe Sélection Drapeau : Algérie Algérie
2003 - 2004 Racing Club de Strasbourg Drapeau : France Ligue 1 12 matchs 1 match - 3 matchs
2004 - 2005 Racing Club de Strasbourg Drapeau : France Ligue 1 33 matchs / 1 but 4 matchs - 7 matchs / 1 but
2005 - 2006 Racing Club de Strasbourg Drapeau : France Ligue 1 14 matchs 1 match 4 matchs / 1 but (C3) 1 match
2006 - 2007 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 5 matchs - - -
2007 - 2008 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 7 matchs - 3 matchs (C1) 1 match
Toulouse Football Club Drapeau : France Ligue 1 16 matchs - 1 match
2008 - 2009 Stade de Reims Drapeau : France Ligue 2 17 matchs / 2 buts - - -
2009 - Déc.2009 Sporting Club de Bastia Drapeau : France Ligue 2 13 matchs 1 match - -
fev.2010 - mai 2010 PAS Giannina Drapeau de la Grèce Super League 4 matchs / 1 but 4 matchs - -
2010 - 2011 Asteras Tripolis Drapeau de la Grèce Super League 17 matchs / 1 but 1 match - -
juin 2011 - 2012 Qadsia SC Drapeau du Koweït Championnat du Koweït 10 matchs / 2 buts - - -
juin 2013 - janvier 2014 AC Ajaccio Drapeau : France Ligue 1 7 matchs / 2 buts - - -

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Interview Salim Arrache : "On doit aller à la CAN... on doit y aller" », entretiens avec DZfoot.com (24 septembre 2006).
  2. a et b « Quand la jeunesse sort le grand jeu ! », sur cieletblanc.com,‎ 11 novembre 2003
  3. « Algérie - Chine 0:1 », sur mondedufoot.fr
  4. « Marseille : Arrache prêté à Toulouse », sur huffingtonpost.fr,‎ 28 décembre 2007 (consulté le 22 juillet 2014)
  5. « L'OM prête Arrache à Reims », sur foot01.com,‎ 1er septembre 2008 (consulté le 22 juillet 2014)
  6. « Arrache quitte l'OM pour Bastia », sur lequipe.fr,‎ 20 juillet 2009
  7. « Transferts : Salim Arrache au PAS Giannina (Grèce) », sur dzfoot.com,‎ 13 janvier 2010
  8. (en) « CHINA/ OFFICIAL, Chengdu Blades sign Arrache », sur transfermarketweb.com,‎ 22 février 2014 (consulté le 22 juillet 2014)