Salgueiro Maia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salgueiro Maia1.jpg

Fernando José Salgueiro Maia (Castelo de Vide, Portalegre 1er juillet 1944Santarém, 4 avril 1992) était un capitaine de l'armée portugaise qui a eu une part prépondérante lors de la Révolution des œillets qui fit tomber le régime dictatorial.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la tête des troupes de l'École pratique de cavalerie de la caserne de Santarem lors de la Révolution des œillets, il tombe face à face avec les forces militaires affectées au régime dans Ajuda, quartier de Lisbonne. Alors qu'il s'avance un mouchoir blanc à la main pour tenter de dialoguer avec un officier, le brigadier Rodrigo Junqueira dos Reis donne l'ordre de tirer sur lui mais ses troupes lui désobéissent et se rallient au mouvement de libération[1].

Plus tard, il encercle la caserne de la Garde nationale républicaine où s'est réfugié le chef du Conseil Marcelo Caetano. Il le force à se rendre et l'escorte jusqu'à l'avion qui le conduit à l'exil. Ce dernier n'accepte de céder sa place qu'au Général Spínola.

Il meurt le 4 avril 1992 à la suite d'un cancer.

Postérité[modifier | modifier le code]

Son rôle dans la chute de la dictature portugaise est retracé dans le film Capitaines d'avril de Maria de Medeiros sorti en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Manuel Do Nascimento, Révolution des œillets au Portugal, Éditions L'Harmattan,‎ 2009, p. 78