Salah Bouchaour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salah Bouchaour
Noms
Nom algérien صالح بو الشعور
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Skikda
Daïra El Harrouch
Code ONS 2125
Démographie
Population 29 764 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 42′ N 6° 51′ E / 36.7, 6.85 ()36° 42′ Nord 6° 51′ Est / 36.7, 6.85 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Salah Bouchaour

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Salah Bouchaour

Salah Bouchaour est une commune de la wilaya de Skikda en Algérie.

La commune porte le nom de Salah Bouchaour, né le 10 octobre 1931 à Dehaïra, un douar entre la daïra d'El Harrouch et la commune de Salah Bouchaour. Il a rejoint les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN) en 1955 dans la région de Skikda et a été tué pendant la guerre près de Azzaba en 1962.   

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 25 km sud de Skikda. Elle est traversée par l'oued Saf Saf.

Des collines parsemées d'oliviers entourent cette vallée traversée par une rivière. Des vergers d'orangers s'allongent le  long de la rive.

Les mechtas, Fayd in khal Chaddy Jebel makcem Boudemkha Oum lem iz Ghab el medaoura Guediet raml Siayra Oud legsab Sahki Ahmed

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord simple garnison militaire en 1847, des colons s'y sont installés pour former un village sous le nom de Gastonville[2]. Depuis 1964, elle porte le nom de Salah Bouchaour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Skikda : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Karim Rahem, Le sillage de la tribu : imaginaires politiques et histoire en Algérie, Riveneuve, 2008, p. 65