Sal (plante)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sal.

Le sal ou sâla (Shorea robusta) est un grand arbre de l'Asie du Sud. On le trouve au sud de l'Himalaya, en Birmanie, au Bangladesh, en Inde et au Népal. En Inde, sa localisation s'étend de l'est de la Yamuna à l'Assam, au Bengale et au Jharkhand. On le trouve également dans les Ghâts orientaux. Dans ces régions, il constitue l'arbre le plus courant dans les forêts.

Le sal a une croissance plutôt lente, et peut atteindre entre 30 et 35 mètres.

Dans les zones les plus humides, le sal garde ses feuilles tout au long de l'année ; dans les zones plutôt sèches, il en perd la plupart entre les mois de février et avril, pour constituer un nouveau feuillage d’avril à mai.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La résine de sal est utilisée comme encens dans des cérémonies hindoues. On utilise ses graines et ses fruits comme source d'huile (pour les lampes) et de graisse végétale.

Le sal est un des bois de charpente ou de construction les plus utilisés en Inde, avec un grain grossier et une certaine dureté, une couleur claire fonçant lorsqu'elle est exposée. Le bois est résineux et durable, et n'est pas très adapté au polissage et à la menuiserie fine. La ramure sert de fourrage et permet de joncher le sol des étables ou des écuries.

Dans les religions[modifier | modifier le code]

  • Pour le bouddhisme

Le Bouddha Shakyamuni méditait dans un bois de sals près de Kusinâgar au moment de son parinirvana (sa mort physique), et son corps aurait été recouvert de leurs fleurs.

  • Pour le jaïnisme

Dans le jaïnisme, le culte des arbres est important et très ancien. Le Tirthankara Mahâvîra, une des figures majeures de cette religion a reçu l'illumination sous un sal. Il avait franchi une première étape de sa vie d'ascète sous un arbre d'Ashoka. Les croyants ayant atteint le nirvana et qui sont rentrés dans l'imagerie populaire sont souvent représentés sous un arbre, un sal par exemple[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jainism The World of Conquerors, par Natubhai Shah, volume II, page 190, ISBN 812081939X