Sakoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sakoura est le sixième Mansa du Mali entre 1285 et 1300.

Esclave attaché à la famille royale, il s'empare du pouvoir à la mort d'Aboubakari. Il est l'un des plus puissants parmi les empereurs de Mali ; il fait plusieurs expéditions couronnées de succès, notamment dans l'empire de Gao et dans celui de Tekrour. Le cheikh Ousman lui attribue la prise de Gao et prétend que son autorité s'étend depuis cette ville jusqu'à l'Atlantique, mais un autre informateur d'Ibn Khaldoun, El-hadj Younes, interprète de langue tekrour au Caire assure que Gao n'est annexée au Mali qu'au temps de Kanga Moussa. L'empire sous son règne accroit cependant sa domination et les commerçants du Maghreb et de Tripolitaine commencent à fréquenter la capitale, Niani, qui devient un grand centre commercial.

Sakoura se rend en pèlerinage à La Mecque au temps du sultan mamelouk An-Nâsir (1293-1341). Il meurt lors de son retour par le Yémen et l'Érythrée, assassiné par des Danakil sur la côte de Tadjourah en 1300. Son corps momifié par ses compagnons de voyage est transporté jusqu'à Kouka et confié au sultan du Bournou qui envoie des émissaires au Mali pour son rapatriement à Niani. Un fils âgé de Soundiata Keïta, Gaou, qui exerce le gouvernement depuis le départ de Sakoura à La Mecque lui succède. Son fils Mamadou règne ensuite un an ou deux, puis est remplacé par Aboubakri II vers 1310.

Sources[modifier | modifier le code]