Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord
Image illustrative de l'article Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord
Dates
Début officiel 1er juin 2014
Fin officielle 30 novembre 2014
Début de l'activité 1er juillet 2014
Fin de l'activité 28 octobre 2014
Dégâts
Dommages Au moins 232 millions $US (de 2 014) $
Morts 18
Blessés inconnu
Faits marquants
Le plus intense Ouragan Gonzalo
Le plus coûteux Ouragan Arthur
Le plus meurtrier inconnu
Nombre d'événements
Dépression tropicale ou subtropicale Tempête tropicale ou subtropicale Ouragan de catégorie 1 Ouragan de catégorie 2 Ouragan de catégorie 3 Ouragan de catégorie 4 Ouragan de catégorie 5 Total
1 2 3 1 1 1 0 9
Chronologie
Précédent 2013 2015 Suivant

La saison 2014 des ouragans (cyclones tropicaux dans l'océan Atlantique) commence officiellement le 1er juin 2014 et se termine le 30 novembre 2014, selon la définition de l'Organisation météorologique mondiale. Seuls 9 systèmes ont sévi durant la saison qui a réellement débutée avec Arthur le 7 juillet et s'est terminée avec Hanna le 28 octobre. Deux ouragans ont atteint le seuil d'ouragan majeur, catégorie 3 ou plus dans l'échelle de Saffir-Simpson, dont l’ouragan Gonzalo a été le plus puissant à la catégorie 4. Les tempêtes ont été largement espacées les unes des autres, le mois d'octobre étant le plus actif et notant le plus intense des ouragans.

La plupart des tempêtes ont passé leur vie en mer, ne faisant que peu de dégâts. Arthur et Gonzalo sont ceux qui ont eu le plus d'impacts, le premier longeant la côte Est des États-Unis avant de frapper l'est du Canada après sa transition extra-tropicale. Le second a touché de plein fouet les Bermudes et ses restes ont donné une important tempêtes des latitudes moyennes en Europe.

Prévisions[modifier | modifier le code]

Prévisions de l'activité tropicale pour la saison 2014
Source Date Tempêtes nommées Ouragans Ouragans
majeurs
Réf.
TSR 12 décembre 2013 14 (±4) 6 (±3) 3 (±2) [1]
" 7 avril 2014 12 (±4) 5 (±3) 2 (±2) [2]
WSI 24 mars 2014 11 5 3 [3]
CSU 10 avril 2014 9 3 1 [4]
NCSU 16 avril 2014 8–11 4–6 1–3 [5]
Met Office 16 mai 2014 10
(entre 7 et 13)
6
(entre 3 et 9)
N/D [6]
NWS 22 mai 2014 8–13 3–6 1–2 [7]
FSU COAPS 29 mai 2014 5–9 2–6 1–2 [8]
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Moyenne (1981–2010) 12.1 6.4 2.7 [9]
Record d'activité maximum 28 (saison 2005) 15 (saison 2005) 8 (saison 1950) [10]
Record de plus faible activité 4 (saison 1983) 2 (saison 1982) 0† (saison 1994) [10]

Le 12 décembre 2013, le Tropical Storm Risk (TSR), un consortium d'experts en assurance, prévention des risques naturels et prévisionnistes de University College de Londres, a émis un bulletin sur l'estimation du nombre de systèmes tropicaux pour la saison 2014 dans l’Atlantique Nord. Le rapport donne un nombre sensiblement égal à la moyenne avec 14 (±4) systèmes atteignant le niveau de tempête tropicale, parmi lesquels 6 (±3) ouragans dont 3 (±2) ouragans majeurs[1]. Le 7 avril, TSR fait une mise à jour et diminue sa prévision à 12 (±4) tempêtes, 5 (±3) ouragans et 2 (±2) ouragans majeurs, avec une énergie cumulative des cyclones tropicaux (ACE) de 75 (±57)[2].

Le 24 mars 2014, Weather Services International (WSI), une filiale de The Weather Channel, a émis ses propres prévisions. Il y est question de 11 tempêtes nommées dont 5 ouragans comprenant 3 ouragans majeurs. WSI cite une température plus basse que la normale dans l'est de l'Atlantique tropical et la possibilité d'une année El Niño pour ce faible nombre[3]. Le 10 avril, c'est au tour de l'université d'État du Colorado (CSU) à publier sa première prévision qui elle aussi est sous la normale pour les mêmes raison que WSI. Il y est fait mention de 9 tempêtes nommées, 3 ouragans et seulement 1 ouragan majeur, ace un ACE de 55[4].

Le 16 mai, le Met Office britannique émet son évaluation moyenne de 70 % de probabilité d'avoir de 10 tempêtes nommées (écart entre 7 et 13), 6 ouragans (entre 3 et 9), le tout avec un ACE de 84 (entre 47 et 121)[6]. Le 2 mai, c'est le National Weather Service (NWS) américain qui donne ses prévisions et abonde dans le même sens avec 50 % de chances d'avoir une saison sous la normale, 40 % près de la normale et seulement 10 % au-dessus de la normale.

Nom des tempêtes[modifier | modifier le code]

La liste des noms utilisée pour nommer les tempêtes et les ouragans pour 2014 sera exactement la même que celle de la saison cyclonique 2008, à l'exception de Gonzalo, Isaias et Paulette qui ont remplacé les noms Gustav, Ike et Paloma. Si des noms sont retirés suite à leurs dégâts et pertes de vie, ce sera annoncé au printemps 2015 lors de la réunion du comité sur les cyclones tropicaux de l'Organisation météorologique mondiale.

Cyclones
2 Arthur
1 Bertha
1 Cristobal
TT Dolly
3 Edouard
1 Fay
4 Gonzalo
Inc. Hanna
Inc. Isaias
Inc. Josephine
Inc. Kyle
Inc. Laura
Inc. Marco
Inc. Nana
Inc. Omar
Inc. Paulette
Inc. Rene
Inc. Sally
Inc. Teddy
Inc. Vicky
Inc. Wilfred

Cyclones tropicaux[modifier | modifier le code]

Ouragan Arthur[modifier | modifier le code]

Arthur
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 1er juillet – 7 juillet
Intensité 160 km/h (100 mph) (1-min), 973 hPa (mbar)
Article détaillé : Ouragan Arthur.

L’ouragan Arthur est le premier système tropical, et le premier à recevoir un nom, de la saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord. De façon inhabituelle, Arthur provient d'une dépression des latitudes moyennes s'étant formée en Caroline du Sud et qui est devenue tropicale en sortant sur les eaux du Gulf Stream le 28 juin. Prenant de la vigueur au cours des jours suivants, le système est devenu un ouragan de catégorie 1 à 480 km au sud-ouest du Cap Hatteras le 3 juillet, puis la catégorie 2 avant de toucher les Outer Banks de Caroline du Nord. Ressortant rapidement sur des eaux plus froides, Arthur longe a côte Est des États-Unis à partir du 4 juillet au matin tout en se dirigeant vers les provinces de l'Atlantique canadienne et l'est du Québec. Il devient extratropical tôt le 5 juillet avant de frapper le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, puis se dirige rapidement vers le golfe Saint-Laurent et l'Atlantique en tant que forte dépression des latitudes moyennes le 7 juillet au matin.

Arthur a inondé les routes et causés de nombreuses pannes électriques le long de la côte de la Caroline du Nord à la côte de la Nouvelle-Angleterre aux États-Unis. Au Canada, plus de 200 000 foyers ont perdu l'électricité dans les provinces atlantiques et des dommages par l'onde de tempête, la pluie et les vents ont été rapportés aussi au nord que la Gaspésie. Cependant, Arthur n'a fait aucune victime.

Dépression tropicale Deux[modifier | modifier le code]

Deux
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 21 juillet – 23 juillet
Intensité 55 km/h (35 mph) (1-min), 1012 hPa (mbar)

La dépression tropicale Deux s'est formé le 21 juillet sur une très petite zone de temps perturbé dans le Centre de l'Atlantique. Il n'a jamais atteint l'intensité d'une tempête tropicale en raison d'un air très sec et d'un fort cisaillement du vent. Le système a dégénéré en une onde tropicale le 23 juillet sans impact.

Ouragan Bertha[modifier | modifier le code]

Bertha
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 1er août – 6 août
Intensité 130 km/h (80 mph) (1-min), 998 hPa (mbar)
Article détaillé : Ouragan Bertha.

L’ouragan Bertha a débuté comme une onde tropicale au large des îles du Cap-Vert le 26 juillet, il est devenu une tempête tropicale le 1er août alors à 445 km à l'est-sud-est de la Barbade. Il longe alors la chaîne des Antilles en restant dans l'océan Atlantique puis se dirige entre la côte du sud-est des États-Unis et les Bermudes pour devenir un ouragan le 4 août au nord est des Bahamas. Bertha ne reste que peu de temps à ce niveau et redescend au niveau de tempête tropicale dès le 5 août en effectuant un large arc de cercle qui la fait passer près de l'île de Sable et au sud-est de Terre-Neuve au Canada. Elle alors devient une dépression post-tropicale qui se dirige vers l'Europe qu'elle atteint comme une forte dépression des latitudes moyennes.

Bertha n'a touché aucune terre avant d'arriver en Europe mais a laissé d'importante quantités de pluie sur les îles allant de la Martinique aux Bahamas. Deux personnes se sont noyées au large des côte américaines, même si la tempête est passée très loin de celles-ci, à cause de la forte houle. En Europe, la dépression a donné beaucoup de pluie et de vent, une personne est morte d'un accident maritime.

Ouragan Cristobal[modifier | modifier le code]

Cristobal
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 23 août – 29 août
Intensité 140 km/h (85 mph) (1-min), 970 hPa (mbar)

Dès le 15 août, le NHC a commencé à suivre une onde tropicale quittant la côte ouest de l'Afrique[11]. Celle-ci a lentement traversé l'océan Atlantique sans vraiment devenir un système oragnisé pour arriver au large des petites Antilles le 21 août[12]. À partir de ce moment, le NHC a donné de plus en plus de probabilité à l'onde de s'intensifier. Le 22 août, un centre dépressionnaire s'est formé au nord des îles Vierges des États-Unis, passe ensuite au large de la côte d'Hispaniola puis devient une dépression tropicale le 23 en après-midi alors qu'il était à 120 km au nord-est de l'île Great Inagua des Bahamas[13]. Le 24 août à 10 h 20, le NHC a rehaussé le système à tempête tropicale, prenant le nom de Cristobal. Sa position était à 60 km au nord-nord-ouest de l'île Mayaguana[14].

Le 25 août, Cristobal dérive lentement vers le nord puis le nord-est tout en s'intensifiant. À h 30 UTC le 26 août (20 h 30 locale le 25), le NHC annonce qu'il a finalement atteint le statut d'ouragan à 1 065 km au sud-ouest des Bermudes[15]. Cristobal a suivi une trajectoire en arc de cercle ensuite, le faisant passer entre le côte de la Caroline du Nord et les Bermudes puis au sud-est de Terre-Neuve. Le 29 août à 15 h UTC, le NHC et le Centre canadien de prévision des ouragans ont déclaré que le système était devenu post-tropical à 480 km à l'est-sud-est de Cap Race[16]. Il se dirige ensuite vers l'Islande qu'il affectera comme une forte tempête automnale des latitudes moyennes.

La trajectoire de Cristobal est assez similaire à celle de Bertha au début du mois d'août. Porto Rico, Hispaniola, les Bahamas, les îles Turques-et-Caïques et les Bermudes ont toutes été frappées par de la pluie torrentielle et l’onde de tempête. Le système a fait sept morts[17]. Deux ont été causés par la forte mer aux États-Unis : un jeune de 17 ans s'est noyé dans le courant d'arrachement en nageant au large de la plage de Sandy Hook, New Jersey, et à Ocean City, au Maryland, un Salvadorien de 18 ans est mort lorsqu'une grosse vague l'a frappé. Aux îles Turques-et-Caïques, les autorités ont rapportées une noyade dans les inondations sur l'île principale de Providenciales, alors que deux personnes sont mortes dans des circonstances similaires en République dominicaine et deux à Haïti. Dans ce dernier pays, environ 640 familles ont perdu temporairement leur foyer[17].

Aux Bermudes, les hôteliers ont dû absorber des pertes commerciales importantes alors que le mauvais temps les frappent durant la saison touristique estivale. Avec le passage de Bertha, puis de Cristobal, les îles ont reçu 300 mm durant le mois d'août, soit plus de deux fois la normale mensuelle. En particulier , les navires de croisière ont dû changer de destination et les éviter[18].

Tempête tropicale Dolly[modifier | modifier le code]

Dolly
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 1er septembre – 3 septembre
Intensité 85 km/h (50 mph) (1-min), 1002 hPa (mbar)

Une onde tropicale sortie de la côte ouest de l'Afrique est suivi par le National Hurricane Center dès le 25 août mais il ne lui est donné qu'une faible probabilité de développement[19]. Elle se déplace au cours des jours suivants vers la mer des Caraïbes, donnant de fortes pluies sur son passage. Le 29 septembre, le système s'approche de la péninsule du Yucatán et le NHC mentionne que les conditions atmosphériques deviendront favorables pour un développement une fois que l'onde passera dans la baie de Campêche.

Le 1er septembre à 21 h UTC, le NHC émet son premier bulletin pour la dépression tropicale Cinq à 410 km à l'est-sud-est de Tuxpan au Mexique[20]. Les sondages faits par un avion de reconnaissance permettent au NHC de rehausser le système au niveau de tempête tropicale, baptisée Dolly, le 2 septembre[21]. Dolly a touché la côte près de Tampico (Mexique) le 3 septembre à h UTC (22 h locale le 2 septembre)[22]. À 15 h UTC, le NHC a émis sont dernier bulletin alors que la tempête se dissipait à cause de la friction sur les terres[23].

La tempête a laissé de fortes accumulations de pluie (120 à 250 mm) le long de la côte est du Mexique et jusqu'à la région du Rio Grande dans le sud du Texas. La tempête a détruit une rue et une maison dans la ville portuaire de Veracruz. Des centaines d’écoles ont aussi fermé leurs portes dans les États de Veracruz et du Tamaulipas[24].

Ouragan Edouard[modifier | modifier le code]

Edouard
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 11 septembre – 19 septembre
Intensité 185 km/h (115 mph) (1-min), 955 hPa (mbar)

Plusieurs ondes tropicales ont quitté le côte africaine depuis le 3 septembre et l'une d'elle, le 8 septembre, avait plus de potentiel de développement selon le NHC se trouvant dans des conditions de faible cisaillement et au-dessus d'eaux chaudes[25]. Le 11 septembre à 11 h UTC, le système devient une dépression tropicale à 1 400 km à l'ouest des îles du Cap-Vert[26]. Le NHC la reclasse en tempête tropicale le même soir et le nomme Edouard.

Le système se déplace lentement vers l'ouest-nord-ouest autour de la crête subtropicale dans une région favorable à son développement : faible cisaillement des vents et température de surface de la mer de 29,5 °C. En fin de matinée le 14 septembre (15 h UTC), le NHC annonce qu'Edouard est devenu un ouragan de catégorie 1 dans l'échelle de Saffir-Simpson alors qu'il se trouve à 1 470 km à l'est-nord-est des Petites Antilles[27]. Un œil est apparu quelques heures plus tôt, puis des cirrus provenant l'activité orageuse du mur de l’œil temporairement.

Le 15 septembre, Edouard est passé à la catégorie 2, en mi-journée, puis presque à la catégorie 3 après 17 h UTC en se déplaçant très lentement au-dessus des eaux chaudes à 20 km/h. Son œil est devenu bien visible et les bandes orageuses très bien organisées[28]. C'est finalement à 16 h UTC le 16 septembre que le NHC a reclassé l'ouragan à la catégorie 3, le premier de la saison 2014, alors qu'il était à 675 km à l'est des Bermudes[29]. Cet état n'a cependant pas duré bien longtemps car dès le soir, Edouard a commencé à effectuer un renouvellement du mur de l’œil tout en se dirigeant vers des eaux plus froides. Le 17 septembre à h UTC, il était déjà descendu à catégorie 1[30]. En même temps, sa trajectoire s'est recourbé vers l'est-nord-est et son déplacement s'est accéléré en direction des Açores.

Le 18 septembre à 21 h UTC, Edouard est repassé au niveau de tempête tropicale à 1 095 km à l'ouest nord-ouest de l'île Fayal dans l'ouest des Açores. Ses vents avaient diminué à 110 km/h et sa pression centrale rehaussé à 980 hPa[31]. Par la suite, les conditions de température de la mer et de cisaillement des vents en altitude lui ont été très défavorables, le centre de rotation en altitude se détachant du centre du système en surface et les bandes orageuses devenant de moins en moins étendues. Son déplacement s'est également ralenti pour n'être que 6 km/h le 19 septembre en mi-journée[32]. Dès 21 h UTC, le système est devenu post-tropical et se déplaçant lentement vers le sud-est pour passer au sud des îles les plus à l'ouest des Açores.

Comme Edouard a passé toute sa vie en mer, aucun dégât n'a été rapporté. Il a donné tout au plus de fortes houles le long des côtes des Bermudes et des Açores, avec de la pluie pour certaines îles de ce dernier endroit, en plus de perturber le trafic maritime le long de sa trajectoire. L'ouragan a cependant permis de tester un nouveau type de sonde pour mesurer les paramètres météorologiques dans une telle tempête. En effet, les chercheurs du National Weather Service des États-Unis ont lâché des drones, d'une longueur d'un mètre et pesant 3,2 kg, depuis des avions de reconnaissance. Normalement, ces avions lâchent des catasondes qui tombent graduellement vers la mer en quelques minutes en passant dans la tempête mais les chercheurs espéraient que les drones puissent voler à basse altitude dans l'ouragan durant un temps plus long. L'un a suivi le courant aérien dans le système durant un bon moment alors qu'un autre, lâché dans l’œil d’Edouard, a été guidé vers le mur de celui-ci[33].

Edouard a été choisi pour ce test parce qu'il était de longue vie tout en n'affectant aucune terre. Les données seront analysées au cours des prochains mois et ces appareils pourraient entrer dans l'arsenal des chasseurs de cyclones si les appareils se révèlent robustes et leurs données utiles[33].

Ouragan Fay[modifier | modifier le code]

Fay
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 10 octobre – 13 octobre
Intensité 120 km/h (75 mph) (1-min), 986 hPa (mbar)
Article détaillé : Ouragan Fay.

L’ouragan Fay est le septième système tropical de la saison 2014, le sixième à recevoir un nom et le cinquième à atteint le niveau d'ouragan dans l'échelle de Saffir-Simpson, quoique de façon marginale. Il s'est développé comme une onde tropicale à plusieurs centaines de kilomètres au nord-est de Petites Antilles le 10 octobre. La majorité de sa trajectoire s'est passée ensuite en mer en tant que tempête tropicale mais a atteint le seuil d'ouragan le 12 octobre après être passé sur les Bermudes. Il s'est cependant dissipé rapidement ensuite, absorbé par la circulation d'altitude.

Malgré sa faible intensité, Fay a causé des dommages estimés à 3,8 millions $US (2014) aux Bermudes grâce à ses vents de 130 km/h qui ont renversé de nombreux arbres, bloquant les routes et coupant les lignes de distribution d'électricité. Le terminal de l'aéroport international L.F. Wade a été inondé quand les vents ont brisé son toit et fait des dommages à son système de gicleurs d'incendie. Deux cents soldats ont été du Bermuda Regiment ont été envoyés en renfort pour aider aux réparations. Ces dernières étaient encore en cours dans l'ouragan Gonzalo de catégorie 3 est passé sur le pays une semaine plus tard.

Ouragan Gonzalo[modifier | modifier le code]

Gonzalo
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 12 octobre – 20 octobre
Intensité 230 km/h (145 mph) (1-min), 940 hPa (mbar)
Article détaillé : Ouragan Gonzalo.

L’ouragan Gonzalo est le huitième système tropical de la saison 2014, le septième à recevoir un nom, le cinquième à atteindre le seuil d'ouragan et le second à devenir un ouragan majeur. Formé à partir d'une onde tropicale provenant de la côte africaine, il est devenu une dépression tropicale à l'est des Petites Antilles le 12 octobre. Après être passé dans les îles du Vent, et a effectué un trajectoire courbe tout en s'intensifiant. Il a atteint la catégorie 4 de l'échelle de Saffir-Simpson, la seconde plus élevée, le 15 octobre en se dirigeant vers les Bermudes. Il s'agissait de l'ouragan le plus puissant à ce moment depuis l’ouragan Ophelia en 2011.

Une série de remplacement du mur de l'œil a ensuite fait varier l'intensité de l'ouragan mais le 16 octobre, Gonzalo a atteint son apex avec des vents soutenus de 230 km/h et des rafales plus fortes encore. Il s'est ensuite affaiblit lentement pour frapper directement les Bermudes avec une intensité de catégorie 2 vers h 30 UTC le 18 octobre. Poursuivant sa trajectoire vers le nord-est, Gonzalo est passé très proche de la pointe sud-est de Terre-Neuve le 19 octobre alors qu'il était à la catégorie 1. Il s'est ensuite dirigé vers le nord de la Grande-Bretagne et l'Irlande sous forme d'un cyclone extratropical (dépression frontale des latitudes moyennes).

Lors de son développement, Gonzalo a endommagé des arbres et des maisons à Antigua-et-Barbuda. Des dizaines de bateaux on été détruits à Saint-Martin, les services d'électricité et d'eau potables furent coupés et une personne y est morte. À Porto Rico et aux îles Vierges des États-Unis, des coups de vents ont été notés mais sans dommage.

Ce sont cependant les Bermudes qui ont écopé des plus forts effets de Gonzalo, moins d'une semaine après le passage de la Tempête tropicale Fay. Toutes les activités ont été suspendues à l'approche de l'ouragan qui a donné des rafales jusqu'à 232 km/h à l'aéroport international L.F. Wade. Arbres et poteaux électriques ont été abattus par les vents et de nombreux toits ont été emportés. Les pannes électriques ont affecté 31 000 des 36 000 clients de l'archipel. Pratiquement toutes les routes étaient impraticables, barrées par les débris ou inondées par l'onde de tempête et les pluies. Cependant, aucune victime n'a été signalée même si les dommages sont estimés entre 200 et 400 millions $US de 2014[34].

En passant juste au large de Cap Race, des vents 89 km/h à 106 km/h ont été notés mais les dégâts ont été mineurs à Terre-Neuve, se résumant à une centaine de clients perdant le courant. Le 21 octobre, les restes de Gonzalo ont donné des pluies abondantes et des vents violents en Grande-Bretagne et en Irlande. Trois personnes sont mortes et 5 ont été blessés[35]. Le système a atteint le centre de l'Europe et donné des vents jusqu'à 122 km/h à l'aéroport de Munich, de la neige dans les Alpes pour finalement se retrouver dans la mer Égée le 23 octobre[36].

Tempête tropicale Hanna[modifier | modifier le code]

Hanna
{{#if:
Image satellite.
Image satellite.
Trajectoire.
Trajectoire.
Durée de vie 21 octobre – 28 octobre
Intensité 65 km/h (40 mph) (1-min), 1000 hPa (mbar)

Le 20 octobre, les restes de la tempête tropicale Trudy, provenant de la côte Pacifique, ont traversé le sud du Mexique et atteint la baie de Campêche. Le système a repris de la vigueur pour devenir une dépression tropicale le 22 octobre selon les données d'un avion de reconnaissance. En approchant de la côte de la péninsule du Yucatán, la dépression Neuf a commencé à subir la friction de la côte et est devenue un centre non organisé.

Par la suite, les restes de Neuf ont traversé la péninsule vers la mer des Caraïbes où ils sont entrés en contact avec un système frontal et ont presque disparu. Mais du 26 au 27 octobre, le système est sorti de l'influence de la zone frontale et a repris un caractère tropical grâce à une recrudescence des orages autour de son centre. Le 27 octobre à 15 h UTC, le NHC a reclassé Neuf en tempête tropicale nommée Hanna très près de la côte du Honduras[37]. Elle est entrée le même jour sur terre près de Cabo Gracias a Dios et, à cause de la friction, Hanna est rapidement retombée au niveau de dépression tropicale. Les restes de celle-ci ont fait un retour vers le nord-ouest à l'intérieur des terres pour ressortir sur le golfe du Honduras, entre le Yucatán et le Honduras le 28 octobre avant de se dissiper.

Elle a donné de 250 à 300 mm de précipitations sur le Honduras et le nord du Nicaragua, causant des glissements de terrain. Des milliers de personnes étaient déjà dans des refuges suite à des pluies diluviennes la semaine précédente[38]. Ses vents n'ont pas été très importants mais comme elle a persisté longtemps au large du Honduras, Hanna a pu produire une mer très agitée. Selon la marine du Nicaragua, 17 personnes ont dû être sauvées quand deux voiliers ont chaviré[39].

Chronologie des événements[modifier | modifier le code]

Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord#Tempête tropicale Hanna Ouragan Gonzalo (2014) Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord#Ouragan Edouard Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord#Tempête tropicale Dolly Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord#Ouragan Cristobal Ouragan Bertha (2014) Saison cyclonique 2014 dans l'océan Atlantique Nord#Dépression tropicale Deux Ouragan Arthur (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mark Saunders et Adam Lea, « Extended Range Forecast for Atlantic Hurricane Activity in 2014 » [PDF], sur Tropical Storm Risk,‎ 12 décembre 2013 (consulté le 18 féfrier 2014)
  2. a et b (en) Mark Saunders et Adam Lea, « April Forecast Update for Atlantic Hurricane Activity in 2014 » [PDF], sur University College London, Tropical Storm Risk,‎ 7 avril 2014 (consulté le 8 juin 2014, 2014)
  3. a et b (en) Jon Erdman, « 2014 Hurricane Season Outlook: Another Quiet Season Possible for Atlantic », sur The Weather Channel, Weather Services International,‎ 24 mars 2014 (consulté le 8 juin 2014)
  4. a et b (en) Phillip J. Klotzbach et William M. Gray, « Extended Range Forecast of Atlantic Seasonal Hurricane Activity and Landfall Strike Probability for 2014 » [PDF], sur Sciences atmosphériques, Université d'État du Colorado,‎ 10 avril 2014 (consulté le 10 juin 2014 2014)
  5. (en) Lian Xie, « Expect Relatively Quiet Hurricane Season, NC State Researchers Say », Université de Cariline du Nord,‎ 16 avril 2014 (consulté le 8 juin 2014)
  6. a et b (en) « North Atlantic Tropical Storm Seasonal Forecast 2014 »,‎ 16 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. (en) « NOAA predicts near-normal or below-normal 2014 Atlantic hurricane season », sur NOAA, National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 8 juin 2014)
  8. (en) « FSU COAPS Atlantic Hurricane Season Forecast », sur Center for Ocean-Atmospheric Prediction Studies, Université d'État de Floride,‎ 22 mai = 2014 (consulté le 8 juin 2014)
  9. (en) Climate Prediction Center, « Background Information: The North Atlantic Hurricane Season », sur National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 8 août 2013 (consulté le 18 février 2014)
  10. a et b (en) Hurricane Research Division; Atlantic Oceanographic and Meteorological Laboratory, « Atlantic hurricane best track (HURDAT version 2) », sur National Hurricane Center, National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 6 mai 2013 (consulté le 18 février 2014)
  11. « NHC Graphical Outlook Archive », sur National Hurricane Center,‎ 15 août 2014 (consulté le 24 août 2014)
  12. « NHC Graphical Outlook Archive », sur National Hurricane Center,‎ 21 août 2014 (consulté le 24 août 2014)
  13. Brennan, « Tropical Depression FOUR Advisory Number 1 », sur National Hurricane Center,‎ 23 août 2014 (consulté le 24 août 2014)
  14. Brown, « Tropical Storm Cristobal Tropical Cyclone Update », sur National Hurricane Center,‎ 24 août 2014 (consulté le 24 août 2014)
  15. Pasch, « Hurricane Cristobal Tropical Cyclone Update », sur National Hurricane Center,‎ 25 août 2014 (consulté le 27 août 2014)
  16. Brown, « Post-Tropical Storm Cristobal Advisory Number 24 », sur National Hurricane Center,‎ 29 août 2014 (consulté le 29 août 2014)
  17. a et b (en) « Hurricane Cristobal Kills 7: Two Swimmers Die in Rip Currents Off U.S. East Coast », sur www.weather.com,‎ 28 août 2014 (consulté le 30 août 2014)
  18. (en) Maura Grunlund, « Hurricane Cristobal may affect cruise lines and flights », sur www.silive.com,‎ 27 août 2014 (consulté le 30 août 2014)
  19. (en) Cangialosi, « NHC Graphical Outlook Archive », sur National Hurricane Center,‎ 25 août 2014 (consulté le 10 septembre 2014)
  20. (en) Richard Pasch, « Tropical Depression Five Advisory Number 1 », sur National Hurricane Center,‎ 1er septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014)
  21. (en) Stacy R. Stewart et Robbie Berg, « Tropical Storm Dolly Intermediate Advisory Number 2A », sur National Hurricane Center,‎ 2 septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014)
  22. (en) Daniel Brown, « Tropical Storm Dolly Advisory Number 6 », sur National Hurricane Center,‎ 3 septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014)
  23. (en) Richard Pasch, « Remnants of Dolly Advisory Number 8 », sur National Hurricane Center,‎ 3 septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014)
  24. The Associated Press, « La tempête Dolly est arrivée au Mexique », Métro,‎ 4 septembre 2014 (lire en ligne)
  25. (en) « NHC Graphical Outlook Archive », sur National Hurricane Center,‎ 8 septembre 2014 (consulté le 12 septembre 2104)
  26. (en) Beven, « Tropical Depression SIX Advisory Number 1 », sur National Hurricane Center,‎ 11 septembre 2014 (consulté le 12 septembre 2104)
  27. (en) Stewart, « Hurricane Edouard Advisory Number 13 », sur National Hurricane Center,‎ 14 septembre 2014 (consulté le 14 septembre 2104)
  28. (en) Kimberlain, « Hurricane Edouard Advisory Number 19 », sur National Hurricane Center,‎ 15 septembre 2014 (consulté le 16 septembre 2104)
  29. (en) Blake, « Hurricane Edouard Advisory Number 21 », sur National Hurricane Center,‎ 16 septembre 2014 (consulté le 16 septembre 2104)
  30. (en) Roberts, « Hurricane Edouard Advisory Number 23 », sur National Hurricane Center,‎ 17 septembre 2014 (consulté le 18 septembre 2104)
  31. (en) Stewart, « Tropical Storm Edouard Advisory Number 30 », sur National Hurricane Center,‎ 18 septembre 2014 (consulté le 18 septembre 2104)
  32. (en) Kimberlain/Huffman, « Tropical Storm Edouard Discussion Number 33 », sur National Hurricane Center,‎ 19 septembre 2014 (consulté le 19 septembre 2104)
  33. a et b (en) The Associated Press, « Hurricane Edouard a test for new data drones », CBC News,‎ 19 septembre 2014 (lire en ligne)
  34. (en) « Modellers estimate $200m-$400m in insured losses from Gonzalo - The Royal Gazette:Bermuda Business », The Royal Gazette,‎ 24 octobre 2014 (lire en ligne)
  35. (en) « Three people killed and another five injured including two children as Hurricane Gonzalo batters Britain with 108 mph winds and rain », Dailymail.co.uk,‎ 21 octobre 2014 (lire en ligne)
  36. (de) MeteoGroup, « Ex-GONZALO: erste Sturm-Nachlese », sur www.wetter24.de (consulté le 25 octobre 2014)
  37. (en) Berg, « Tropical Storm Hanna Discussion Number 6 »,‎ 27 octobre 2014 (consulté le 27 octobre 2014)
  38. (en) The Associated Press, « Tropical Storm Hanna soaks Nicaragua, Honduras », USA Today,‎ 27 octobre 2014 (lire en ligne)
  39. (en) The Associated Press, « Hanna Fizzles, Final Advisory Released », The Weather Network,‎ 27 octobre 2014 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Saison cyclonique 2014 de l’océan Atlantique
A   2   B   C   D   E   F   G   9  
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5