Saison 4 de Dexter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 4 de Dexter

Logo original de la série.

Logo original de la série.


Série Dexter
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Showtime
Diff. originale 27 septembre 200913 décembre 2009
Nb. d'épisodes 12

Chronologie

Liste des épisodes de Dexter

Cet article présente les douze épisodes de la quatrième saison de la série télévisée américaine Dexter.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le dernier épisode de la troisième saison a réuni 1,5 million de téléspectateurs, un record pour la chaîne Showtime. À la suite de cette performance, le président de Showtime a déclaré :

« L'énorme succès de Dexter est un hommage à la superbe prouesse de son casting, à son équipe de production, à l'auteur du livre original (Jeff Lindsay) et au talentueux Michael C. Hall. Je pensais, qu'au mieux, nous attirerions un public ciblé de fidèles, mais j'ai vite réalisé que, de manière ironique, cette série est tellement riche thématiquement et stratifiée de différentes couches d'humanité que les publics les plus différents se sont regroupés autour d'elle. »

Dexter s'est marié avec Rita et ils ont eu un fils, Harrison. Dexter a et doit maintenant gérer une vie de famille en plus de son « passager noir ». Un nouveau serial killer, surnommé le « Tueur de la Trinité », se trouve sur la piste de Dexter. L'agent Frank Lundy revient de manière officieuse pour enquêter sur ce tueur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dexter Morgan n'est pas exactement un citoyen américain comme les autres, il porte un lourd secret. Dexter est un expert en médecine légale spécialisé dans l'analyse de traces de sang pour la police le jour, et un tueur en série la nuit.

Victime d'un traumatisme dans sa plus tendre enfance puis recueilli par un officier de police de Miami, il se dit incapable de ressentir la moindre émotion. Incapable, si ce n'est lorsqu'il satisfait ses pulsions meurtrières, que son père adoptif, Harry Morgan, lui a appris à canaliser. De fait, Dexter ne tue que les autres tueurs qui sont parvenus à échapper au système judiciaire, afin de protéger les innocents…

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Diffusions[modifier | modifier le code]

Composée de douze épisodes, elle a été diffusée du 27 septembre 2009 au 13 décembre 2009 sur Showtime, aux États-Unis.

Elle a été diffusée en France dès le 18 février 2010 sur Canal+, soit deux mois après la fin de la diffusion originale. La série est ensuite diffusée depuis le 28 novembre 2012 sur TF1[1].

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Dexter s'est marié avec Rita et leur fils, Harrison, est né. Dexter veut arriver à donner du bonheur à sa famille mais il va vite s'apercevoir que gérer une vie de famille en plus de ses démons homicides ne se fait pas des plus facilement.

En ville, l'agent Lundy fait son retour mais il est à la retraite. Cependant, il continue de mener son enquête car il a une piste sérieuse sur le « Tueur de la Trinité », un vieux dossier qu'il n'a jamais réussi à résoudre.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Morphée contre Trinité[modifier | modifier le code]

Titre original
Living the Dream (Vivre le rêve)
Numéro
37 (4-01)
Première diffusion
Scénario
Clyde Phillips
Réalisation
Marcos Siega
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,9 million de téléspectateurs[4] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,7 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Six mois se sont écoulés, Dexter, père du petit Harrison et sa compagne vivent maintenant dans une nouvelle maison avec leurs trois enfants. Concilier paternité, travail et meurtre est devenu difficile. La fatigue des nuits blanches entraîne des tensions avec ses collègues. L'agent Lundy, maintenant retraité, revient à Miami dans le but de capturer un serial killer surnommé « Trinité ». Plus tard, alors qu'il vient d'assassiner une nouvelle victime, Dexter s'endort au volant.
Commentaires
L'épisode débute par une parodie du générique. Dexter, très mal réveillé, ébouriffé, les yeux chassieux, se prépare un « petit déjeuner de tueur » en baillant.

Épisode 2 : Et les restes, alors ?[modifier | modifier le code]

Titre original
Remains to Be Seen (Reste à voir)
Numéro
38 (4-02)
Première diffusion
Scénario
Charles H. Eglee
Réalisation
Brian Kirk
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,3 million de téléspectateurs[5] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Exténué par sa triple casquette de père de famille, de laborantin pour la police criminelle de Miami et de tueur, Dexter a été victime d'un accident de la route. Hospitalisé, il souffre d'une légère amnésie et ne sait plus où est passé le corps de sa dernière victime. Commence alors une course contre la montre pour retrouver les indices du meurtre qu'il a commis, sans se faire remarquer par ses collègues ou Rita. De son côté, le « tueur de la Trinité » poursuit son sinistre rituel. Debra est chargée de l'enquête, épaulée par l'agent Lundy. Le poste de police est encore une fois soumis aux flashs de la presse qui suit avidement l'affaire. La tension monte et met à rude épreuve les relations qui se nouent à l'intérieur même du commissariat.

Épisode 3 : Aveuglé par la lumière[modifier | modifier le code]

Titre original
Blinded by the Light (Aveuglé par la lumière)
Numéro
39 (4-03)
Première diffusion
Scénario
Scott Buck
Réalisation
Marcos Siega
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,24 million de téléspectateurs (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 0,6 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Dexter fait face aux bonnes intentions invasives de tout son entourage. Rita, ayant réalisé la gravité de l'accident refuse qu'il conduise lui-même pendant quelques jours, le forçant à se faire accompagner et raccompagner au commissariat. Quinn, ayant des remords, tente un rapprochement par le biais de cadeaux coûteux et de discussions « entre potes » improvisées. En parallèle, le voisinage de Dexter fait face à une série d'actes de vandalisme qui vont mener ses voisins à organiser des rondes de nuit pour faire cesser les dégradations. Le « Tueur de la Trinité » est favorisé par l'orientation de l'enquête donnée par le lieutenant LaGuerta qui essuie un feu nourri en compagnie de Batista en enquêtant sur un suspect indiqué par les recherches de Dexter. Pour pouvoir rattraper ce retard et poursuivre celui que la presse surnomme « le tueur de touristes », Dexter va devoir prendre ses distances avec cet environnement tout en ménageant la couverture qu'il lui fournit.

Épisode 4 : Un peu de liberté ![modifier | modifier le code]

Titre original
Dex Takes a Holiday (Dex prend un congé)
Numéro
40 (4-04)
Première diffusion
Scénario
Melissa Rosenberg et Wendy West
Réalisation
John Dahl
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,51 million de téléspectateurs (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,94 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Invités
Résumé
Rita s'en va le temps d'un week-end et emmène les enfants, laissant Dexter libre de ses mouvements pour 3 jours. Il s'intéresse dès lors à un double meurtre suspect, perpétré par un dealer mort peu après et dont est rescapée une femme policière. Il se retrouve en même temps confident et conseiller malgré lui du couple du commissariat. De son côté, Lundy se rapproche de Debra. Cette histoire lui permet de reporter un temps son attention sur autre chose que la série de meurtre du « Tueur de la Trinité » qui continue sa route et se rapproche de celle de l'agent spécial Lundy, jusqu'à ce que les deux se croisent. L'épisode se termine par une fusillade : Lundy est tué ; Debra est sérieusement blessée.

Épisode 5 : Inspecteur Harry[modifier | modifier le code]

Titre original
Dirty Harry (Le sale boulot)
Numéro
41 (4-05)
Première diffusion
Scénario
Tim Schlattmann
Réalisation
Keith Gordon
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,7 million de téléspectateurs[6] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,24 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Debra est chamboulée par le fait que Lundy soit mort « à cause d'elle ». Elle est recueillie par Dexter et Rita et va vivre quelque temps chez le couple. Pour sa part Rita, qui a découvert que Dexter avait gardé son ancien appartement, se pose des questions ; les deux époux se querellent. Maria LaGuerta décide d'avouer à son supérieur la relation sentimentale qu'elle entretient avec Angel Batista. Le supérieur ordonne la mutation d'Angel dans un autre service. Dexter s'interroge sur l'identité du tireur qui a blessé sa sœur : selon toute logique, ce devrait être le « Tueur de la Trinité ». Harry pousse Dexter à poursuivre celui-ci pour se venger. Grâce aux enregistrements audio de Frank Lundy que Dexter a récupérés, ce dernier apprend à cerner le « Tueur de la Trinité ». Il arrive sur les lieux d'un meurtre qu'il est en train de commettre ; Dexter le suit jusqu'à son domicile. Il découvre avec stupéfaction que ce tueur n'est pas le solitaire qu'il imaginait : il est marié et père de famille, comme lui !
Commentaires
Le titre original et français de l'épisode sont une référence au film L'Inspecteur Harry (Dirty Harry) de Don Siegel, sorti en 1971.

Épisode 6 : Les Charpentiers du cœur[modifier | modifier le code]

Titre original
If I Had A Hammer (Si j'avais un marteau)
Numéro
42 (4-06)
Première diffusion
Scénario
Lauren Gussis
Réalisation
Romeo Tirone
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,87 million de téléspectateurs[7] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,7 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Dexter a découvert que le « Tueur de la Trinité », qui s'appelle Arthur Mitchell, est comme lui : un tueur qui a réussi à avoir une vie sociale accomplie et une famille. Il choisit alors pour sauver son couple de mettre de côté son code pour en savoir plus sur sa proie. Pendant ce temps, Maria annonce à Angel qu'il va être transféré à la répression des fraudes afin que leurs collègues de travail ne découvrent pas leur liaison.
Commentaires
Le titre original de l'épisode est une référence à la chanson populaire américaine If I Had a Hammer (The Hammer Song), écrite en 1949 par Pete Seeger et Lee Hays.

Épisode 7 : L'Étale[modifier | modifier le code]

Titre original
Slack Tide (Marée stagnante)
Numéro
43 (4-07)
Première diffusion
Scénario
Scott Buck
Réalisation
Tim Hunter
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,76 million de téléspectateurs (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Un bras humain est trouvé à l'intérieur du ventre d'un alligator, ce qui amène Dexter à sa prochaine victime : Jonathan Farrow, un photographe qui prend des clichés assez morbides de mannequins féminins. Il est suspecté par Dexter de tuer des latino-américaines entrées illégalement aux États-Unis et dont il a pris les portraits. Pendant ce temps, Arthur Mitchell semble perturbé, se montrant incapable d'abréger les souffrances d'une biche que sa voiture avait heurtée. Il commence ensuite à bâtir un cercueil à l'aide du bois de bonne qualité obtenu avec Dexter. Dans le but d'avoir plus de temps pour lui, Dexter, sur les conseils d'Arthur, tente de faire découvrir à Astor et Cody de nouvelles activités. Quinn, après avoir été menacé par Dexter, celui-ci ayant exigé que sa petite amie journaliste n'approche pas Deb, commence à chercher des indices dans le passé de Dexter, lui compliquant la vie. Dexter enlève le photographe Jonathan Farrow, le ligote et le tue. Le problème est qu'il apprend d'Angel Batista que sa victime avait un alibi : Dexter vient d'assassiner un innocent…

Épisode 8 : Tueurs en vadrouille[modifier | modifier le code]

Titre original
Road Kill (Victime de la route)
Numéro
44 (4-08)
Première diffusion
Scénario
Melissa Rosenberg et Scott Reynolds
Réalisation
Ernest Dickerson
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,69 million de téléspectateurs[8] (première diffusion)
Résumé
Au hasard d'une péripétie, Dexter a assassiné, lors d'un de ses rituels, un innocent. Pris de mal-être, il veut savoir comment le « Tueur de la Trinité » gère ce sentiment. Ils partent faire un tour en voiture pour en parler.

Épisode 9 : L'Affamé[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Le Bouclier humain (France - TF1)
Titre original
Hungry Man (L’affamé)
Numéro
45 (4-09)
Première diffusion
Scénario
Wendy West
Réalisation
John Dahl
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,76 million de téléspectateurs[9] (première diffusion)
Résumé
Dexter s'aperçoit que le « Tueur de la Trinité » terrorise ses proches pour maintenir l'image de la famille parfaite. Alors qu'il arrive à la fenêtre, Masuka voit Elliot embrasser Rita qui se laisse faire l'espace d'un instant pour se ressaisir ensuite. Debra en apprend plus sur la mort de Lundy durant le Thanksgiving américain..

Épisode 10 : Les Innocents[modifier | modifier le code]

Titre original
Lost Boys (« Garçons perdus »)
Numéro
46 (4-10)
Première diffusion
Scénario
Charles H. Eglee et Tim Schlattmann
Réalisation
Keith Gordon
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 1,8 million de téléspectateurs (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,65 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Une course contre la montre s'engage entre Dexter et « Trinité ». Ce dernier a enlevé un enfant de 10 ans, portant son cycle de crime à quatre victimes et non trois comme Lundy le supposait. De son côté, Debra oriente l'enquête concernant le meurtre de Frank Lundy sur la piste d'une journaliste. Plus tard, Dexter promet à son fils, Harrison, de ne jamais lui faire de mal. Dexter commence à ressentir des sentiments paternels envers lui.

Épisode 11 : Enchanté, Dexter Morgan ![modifier | modifier le code]

Titre original
Hello, Dexter Morgan (Bonjour, Dexter Morgan)
Numéro
47 (4-11)
Première diffusion
Scénario
Scott Buck et Lauren Gussis
Réalisation
SJ Clarkson
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 2,1 millions de téléspectateurs[10] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 1,12 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Christine a été amenée au Miami Metro pour découvrir ses liens avec le « Tueur de la Trinité ». Pendant ce temps, Dexter et Arthur se traquent à travers la ville. Arthur recherche dans tout Miami les « Kyle Butler » et finit par découvrir que Dexter a utilisé un pseudonyme. De leur côté, Angel et Maria se marient pour éviter d'être virés par le commissaire, qui les a surpris en train de s'embrasser sur une vidéo de surveillance. En parallèle, Dexter pardonne à Rita d'avoir embrassé Elliot.

Épisode 12 : Nés dans le sang[modifier | modifier le code]

Titre original
The Getaway (La fuite)
Numéro
48 (4-12)
Première diffusion
Scénario
*Mise en scène : Scott Reynolds et Melissa Rosenberg
Réalisation
Steve Shill
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 2,6 millions de téléspectateurs[11] (première diffusion)
  • Drapeau de la France France : 0,82 million de téléspectateurs (première diffusion, TF1)
Résumé
Dexter pourchasse Arthur à travers la ville et se fait arrêter par la police pour conduite dangereuse. De son côté, Debra découvre le passé de Dexter. Pendant ce temps, alors que la famille d'Arthur monte dans une voiture de police, Dexter a une vision de sa propre famille montant dans le même genre de voiture. Harry explique à Dexter que ses crimes le rattraperont un jour et que sa famille en paiera les conséquences. Dexter s'engage par la suite dans une course contre la montre pour protéger sa famille d'Arthur et en finir avant que la police ne mette la main sur ce dernier. Puis, lorsque Dexter a enfin réussi à attraper Arthur et à se débarrasser de lui, il va chez lui prendre son sac pour partir rejoindre Rita. Après être arrivé, il écoute un message de Rita sur son répondeur, qui lui explique qu'elle est retournée à la maison puis des pleurs d'Harrison se font entendre. Dexter se dirige vers la salle de bain et voit Harrison assis dans du sang et Rita dans sa baignoire. Il comprend que sa vie et celle de sa famille ne seront plus les mêmes : Rita, dernière victime du « Tueur de la Trinité », a été assassinée dans sa baignoire, laissant Harrison seul dans une mare de sang. Cet évènement tragique rappelle à Dexter la même scène de son enfance, lorsqu'il a été retrouvé par Harry étant petit dans l'exacte situation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tous les programmes de la télé du 24 au 30 novembre 2012 » sur Ozap.com, consulté le 6 novembre 2012
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Diffusion sur TF1 » sur Programme-tv, consulté le 1er décembre 2012
  3. « Diffusion sur BeTV » consulté le 31 mai 2011
  4. Robert Seidman, « Dexter, Californication hit series highs on Showtime », TV by the Numbers,‎ 29 septembre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  5. Robert Seidman, « HBO and Showtime: Curb Your Enthusiasm gets Seinfeld boost; Entourage finale draws 2.5 million », TV by the Numbers,‎ 6 octobre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  6. Robert Seidman, « Updated: Dexter slashes its way to a series-high 1.7 million viewers », TV by the Numbers,‎ 27 octobre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  7. Robert Seidman, « Dexter sets another series high, beats Mad Men », TV by the Numbers,‎ 3 novembre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  8. Robert Seidman, « Sunday cable finals: World War II in HD beats Curbed, Dexter, Prisoner and Californication », TV by the Numbers,‎ 18 novembre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  9. Robert Seidman, « Sunday Cable Ratings: Curb bows out with 1.334 million; Dexter holding most of its audience », TV by the Numbers,‎ 24 novembre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  10. Robert Seidman, « Dexter sets series-high; parties like it's 1999 on Showtime », TV by the Numbers,‎ 8 décembre 2009 (consulté le 24 juillet 2011)
  11. December 14, 2009, « Dexter Season Finale Best Ever For Showtime; Californication Sets Series High », TV by the Numbers (consulté le 24 juillet 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]