Saison 2013 de l'équipe cycliste Omega Pharma-Quick Step

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».
Omega Pharma-Quick Step
2013
Logo de l'équipe
Généralités
Sport cyclisme sur route
Catégorie UCI World Tour
Effectif 30
Manager Patrick Lefevere
Palmarès
Nombre de victoires 54 (route) + 2 (cyclo-cross)
+ 2 (piste)
Meilleur coureur UCI Drapeau : Pologne Michał Kwiatkowski (23e)
Classement UCI 7e (UCI World Tour)
Chronologie des compétitions
Précédent Saison précédente Saison suivante Suivant

La saison 2013 de l'équipe cycliste Omega Pharma-Quick Step est la onzième saison au total de la formation belge dirigée par Patrick Lefevere. Cependant, il s'agit de la deuxième saison sous cette appellation, le sponsor principal Omega Pharma, arrivé de l'ancienne Omega Pharma-Lotto, s'étant rapproché de Quick Step en cours d'année 2011. En tant qu'équipe World Tour, elle participe à l'ensemble du calendrier de l'UCI World Tour, du Tour Down Under en janvier au Tour de Pékin en octobre. Parallèlement au World Tour, Omega Pharma-Quick Step peut participer aux courses des circuits continentaux de cyclisme.

Les principaux coureurs de cette équipe sont Tom Boonen, Tony Martin ainsi que la recrue Mark Cavendish.

L'équipe, la plus victorieuse de la saison à la fois sur le World Tour et sur trois circuits continentaux, gagne notamment dix victoires d'étapes dans les grands tours, et obtient la victoire pour la deuxième année consécutive dans le championnat du monde de contre-la-montre par équipes de marques. Elle ne remporte cependant pas de classiques flandriennes. Septième du classement mondial par équipes de l'Union cycliste internationale, la formation belge voit son meilleur représentant, Michał Kwiatkowski, occuper la vingt-troisième place du classement individuel.

Préparation de la saison 2013[modifier | modifier le code]

Sponsors et financement de l'équipe[modifier | modifier le code]

L'équipe Omega Pharma-Quick Step appartient depuis 2011 à la société Decolef, détenue par l'homme d'affaires tchèque Zdeněk Bakala à 70 %, par Patrick Lefevere, manager de la formation, à 20 % et par l'homme d'affaires néerlandais et ancien chief executive officer (CEO) de Belgacom Bessel Kok à 10 %[1],[2],[3],[n 1].

Le budget de la structure pour l'année 2013 est de 15 millions d'euros[4],[n 2]. La marque de parquets et revêtements de sol Quick Step est engagée jusqu'à la fin de la saison 2014[4],[6]. La société pharmaceutique Omega Pharma, initialement engagée jusque 2014, porte en cours de saison son soutien jusqu'en fin de saison 2015[7]. Marc Coucke, CEO d'Omega Pharma, déclare en juillet 2013 que l'entreprise apporte entre 4 et 5 millions d'euros par an dans l'équipe[8].

Outre ces sponsors-titres, plusieurs entreprises sont partenaires d'Omega Pharma-Quick Step. Innergetic, marque appartenant à l'entreprise Latexco, est associée de longue date aux équipes dirigées par Patrick Lefevere[9]. Renson, entreprise de ventilation et protection solaire, est un nouveau sponsor qui s'est engagé pour les saisons 2013 et 2014 et dont le logo apparaît sur les cuissards des coureurs[10],[11]. Les entreprises Omega Pharma, Quick Step, Latexco et Renson ont la particularité d'être domiciliées dans le même secteur, en région flamande[10]. Une autre entreprise belge, Vermarc (nl), fournit les vêtements de l'équipe et en dessine le maillot[12]. La société d'investissement slovaque Janom est également sponsor de la formation depuis 2012. Grâce à elle, Omega Pharma-Quick Step a pu effectuer un stage de team building dans une base militaire slovaque, en fin d'année 2012[13],[14],[15].

Le fournisseur de cycles est Specialized[4]. Fournisseur de Quick Step de 2007 à 2009, la marque américaine revient dans la formation belge en 2012 après avoir sponsorisé Alberto Contador et ses équipes successives en 2010 et 2011, année où la marque équipe également la formation HTC-Highroad[16].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

Photo d'un coureur sur son vélo.
Dario Cataldo part après quatre ans passés dans l'équipe.

Les premières arrivées dans l'équipe Omega Pharma-Quick Step sont officialisées en août 2012 avec les recrutements de Pieter Serry (Topsport Vlaanderen-Mercator) et Gianluca Brambilla (Colnago-CSF Inox)[17],[18]. Les recrues suivantes sont annoncées en octobre : il s'agit de Mark Cavendish, qui quitte une équipe Sky plus focalisée sur les courses par étapes que les sprints[19], et de Carlos Verona (Burgos BH-Castilla y León)[20]. Enfin, en novembre, Gianni Meersman, membre d'une équipe Lotto-Belisol qui n'a pas encore renouvelé sa licence World Tour, résilie son contrat avec cette formation en usage du règlement de l'Union cycliste internationale et s'engage avec Omega Pharma-Quick Step, dont la licence World Tour 2013 est assurée[21].

Dans le même temps, six coureurs quittent la formation belge. Marco Bandiera signe dans la nouvelle équipe continentale professionnelle suisse IAM[22]. Ses compatriotes italiens Dario Cataldo et Francesco Chicchi rejoignent respectivement Sky et Vini Fantini-Selle Italia[23],[24]. Matthew Brammeier est recruté par Champion System[25] et Gerald Ciolek par MTN-Qhubeka[26]. Enfin, Levi Leipheimer, suspendu jusqu'au 1er mars 2013 pour ses aveux de dopage sur plusieurs saisons dans le cadre de l'enquête menée par l'Agence américaine antidopage sur Lance Armstrong, est licencié le 16 octobre 2012[27].

Arrivée Équipe 2012
Drapeau : Italie Gianluca Brambilla Colnago-CSF Inox
Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish Sky
Drapeau : Belgique Gianni Meersman Lotto-Belisol
Drapeau : Belgique Pieter Serry Topsport Vlaanderen-Mercator
Drapeau : Espagne Carlos Verona Burgos BH-Castilla y León
Départ Équipe 2013
Drapeau : Italie Marco Bandiera IAM
Drapeau : Irlande Matthew Brammeier Champion System
Drapeau : Italie Dario Cataldo Sky
Drapeau : Italie Francesco Chicchi Vini Fantini-Selle Italia
Drapeau : Allemagne Gerald Ciolek MTN-Qhubeka
Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer Suspension

Objectifs[modifier | modifier le code]

Omega Pharma-Quick Step reçoit en novembre 2012 sa licence World Tour, ce qui lui donne obligation de participer à l'ensemble des courses de l'UCI World Tour[28]. Bessel Kok, membre de la direction de la formation belge, déclare avoir pour ambition de « devenir la meilleure équipe du monde dans différentes disciplines »[29].

Comme chaque saison, l'équipe belge est attendue sur les classiques flandriennes. Pour cela, elle compte sur Tom Boonen, auteur d'un quadruplé en 2012 sur le Grand Prix E3, Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix[29],[30]. D'autres coureurs comme Sylvain Chavanel ou Niki Terpstra sont également attendus sur ces courses[30],[31],[32]. Les jeunes Matteo Trentin et Guillaume Van Keirsbulck peuvent constituer des révélations sur ce type de course[30],[31].

L'arrivée de Mark Cavendish doit permettre à Omega Pharma-Quick Step d'obtenir de meilleurs résultats dans les arrivées disputées en sprint massif. Le Britannique est attendu sur le Tour de France pour y remporter des étapes et le classement par points[29],[32], ainsi que sur d'autres courses à étapes. Gagner Milan-San Remo est également un objectif pour lui, ainsi que pour Boonen[31],[32]. Parmi les autres recrues, Gianluca Brambilla est attendu sur les courses par étapes, Pieter Serry dans les classiques ardennaises et Gianni Meersman dans un rôle de puncheur[29],[30],[33].

Tony Martin est attendu dans la discipline du contre-la-montre et dans les courses à étapes d'une semaine[30],[31],[32],[33]. Sur les grands tours, Peter Velits doit jouer le rôle de leader de l'équipe[30],[31].

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Janvier-février : début de saison[modifier | modifier le code]

Après un stage d'avant-saison qui s'est passé en Slovaquie[33], c'est d'abord sur piste et en cyclo-cross que les coureurs de l'équipe Omega Pharma-Quick Step obtiennent des résultats. Ainsi, Iljo Keisse et Niki Terpstra s'imposent le 8 janvier lors des Six jours de Rotterdam[34] puis Zdeněk Štybar gagne quatre jours plus tard le championnat de République tchèque de cyclo-cross[35].

Sur route, la saison commence par la blessure de Tom Boonen pendant un stage d'entraînement. Blessé au coude gauche, sa plaie s'infecte et il doit être opéré[36],[37]. L'équipe belge remporte sa première victoire au sprint grâce à Mark Cavendish lors de la première étape du Tour de San Luis[38]. Michał Kwiatkowski prend ensuite la tête de l'épreuve à l'issue du contre-la-montre[39] avant de la perdre le lendemain[40]. Parallèlement à la course argentine, la quatrième place d'Andrew Fenn lors de la quatrième étape du Tour Down Under[41] apporte à Omega Pharma-Quick Step son premier point World Tour de la saison[42]. Cavendish remporte en février quatre étapes du Tour du Qatar. Les bonifications remportées à ces occasions lui permettent d'en remporter le classement général final[38],[43]. La semaine suivante, Tom Boonen, qui révèle à cette occasion que son bras gauche a failli être amputé, fait son retour sur les routes du Tour d'Oman[44]. Au même moment que cette course, Tony Martin remporte la dernière étape du Tour de l'Algarve, un contre-la-montre de 34 kilomètres, devant son coéquipier Michał Kwiatkowski. Les deux coureurs terminent dans les mêmes positions au classement général[45].

Les classiques flandriennes commencent en février par le Circuit Het Nieuwsblad. À la lutte pour la victoire avec l'Italien Luca Paolini (Katusha), Stijn Vandenbergh est battu au sprint[Q 1]. Dans le même temps, l'équipe belge perd Matteo Trentin victime d'une fracture du scaphoïde droit à la suite d'une chute[46]. Lors du Tour de Langkawi, Andrew Fenn obtient plusieurs places d'honneur lors d'arrivées au sprint et a comme meilleur résultat la deuxième place lors de la huitième étape[47].

Mars-avril[modifier | modifier le code]

Omega Pharma-Quick Step commence le mois de mars par une victoire de Kristof Vandewalle, le champion de Belgique du contre-la-montre, lors du prologue des Trois jours de Flandre-Occidentale. Les huit coureurs de l'équipe sont placés dans les dix-sept premiers[48]. Deux jours plus tard, Vandewalle remporte le classement général, succédant ainsi au palmarès de la course à son coéquipier Julien Vermote[49]. Le même jour, Sylvain Chavanel, leader de l'équipe et annoncé parmi les coureurs en lice pour la victoire sur Paris-Nice[50], commence la « course au soleil » par une deuxième place sur le prologue, à une seconde de Damien Gaudin (Europcar)[51]. Chavanel remporte ensuite au sprint la sixième étape devant Philippe Gilbert (BMC Racing) et termine finalement ce Paris-Nice à la cinquième place, Peter Velits étant dixième[Q 2]. La même semaine, l'équipe entame Tirreno-Adriatico par une victoire lors de la première étape disputée en contre-la-montre par équipes avec Mark Cavendish, Tony Martin, Michał Kwiatkowski, Zdeněk Štybar, Niki Terpstra, Guillaume Van Keirsbulck, Gert Steegmans et Martin Velits. Cavendish porte alors le maillot de leader[52]. Dominé ensuite dans les deux sprints qui suivent[53], Cavendish cède son maillot de leader à son coéquipier Kwiatkowski au terme de la quatrième étape, la plus difficile, remportée par Christopher Froome de l'équipe Sky[54]. Kwiatkowski perd la tête du classement le lendemain au profit de Froome[55] et termine finalement quatrième de l'épreuve à l'issue du contre-la-montre remporté par Tony Martin[Q 1].

Lors d'un Milan-San Remo marqué par des conditions météorologiques pluvieuses et enneigées qui ont entraîné une neutralisation d'une partie de la course, Sylvain Chavanel, échappé dans le final, termine quatrième au sprint et prend alors la tête de l'UCI World Tour[56],[57]. La semaine suivante, Gianni Meersman remporte les 1re et 2e étapes du Tour de Catalogne[Q 1].

Photo de trois coureurs.
Niki Terpstra, peu avant le sprint pour la troisième place de Paris-Roubaix où il devance Greg Van Avermaet et Damien Gaudin.

Parallèlement au Tour de Catalogne, les classiques flandriennes se déroulent en Belgique puis en France. Nikolas Maes est sixième d'À travers les Flandres[58] puis Sylvain Chavanel et Tom Boonen se classent sixième et septième du GP E3 remporté par Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard). Chavanel perd à cette occasion la tête du World Tour au profit de Peter Sagan (Cannondale)[59]. Stijn Vandenbergh est également huitième de Gand-Wevelgem[60]. Sylvain Chavanel gagne ensuite les Trois jours de La Panne grâce à son succès lors du contre-la-montre[61]. Trois autres coureurs terminent dans le top 10 du général dont Mark Cavendish qui apporte également à l'équipe une autre victoire d'étape au sprint[62], sa centième victoire sur route en tant que professionnel[63]. Sylvain Chavanel termine le mois de mars en étant treizième d'un Tour des Flandres gagné par Cancellara[64]. Pour l'équipe, la course est marquée par la chute et l'abandon de son chef de file, Tom Boonen, qui est également privé de Paris-Roubaix[65]. Mark Cavendish est ensuite battu par Marcel Kittel (Argos-Shimano) lors du Grand Prix de l'Escaut[Q 3]. Le manque de soutien de la part de ses coéquipiers provoque alors la colère de Patrick Lefevere[66]. L'équipe veut utiliser sa force collective sur Paris-Roubaix. Zdeněk Štybar et Stijn Vandenbergh, les deux coureurs de l'équipe présents dans l'échappée finale en compagnie de Cancellara et Sep Vanmarcke (Blanco), sont distancés par leurs adversaires au Carrefour de l'Arbre après avoir été gênés par des spectateurs. Niki Terpstra termine troisième à 31 secondes de Cancellara[67].

Photo de Tony Martin.
Tony Martin sur le podium après sa victoire d'étape au Tour de Romandie.

Pendant ces courses en Belgique et en France se déroule début avril le Tour du Pays basque. La course commence pour l'équipe par les chutes de Dries Devenyns, qui se fracture le radius gauche, et de Tony Martin[68] mais se termine par la victoire de Martin lors du contre-la-montre[Q 3]. Les classiques ardennaises commencent pour l'équipe par la quatrième place de Chavanel dans la Flèche brabançonne[Q 3]. Michał Kwiatkowski est ensuite quatrième de l'Amstel Gold Race avant de terminer, trois jours plus tard, cinquième de la Flèche wallonne[Q 3]. Pendant que l'équipe obtient plusieurs places d'honneur sur des étapes du Tour de Turquie, Gianni Meersman gagne deux étapes au Tour de Romandie et Tony Martin y remporte le contre-la-montre et se classe onzième au général[Q 4],[69].

Mai-juin[modifier | modifier le code]

Le 1er mai, Gianni Meersman se classe sixième du Grand Prix de Francfort[70]. Le premier grand tour de la saison, le Tour d'Italie, commence trois jours plus tard à Naples. Omega Pharma-Quick Step a pour chef de file Mark Cavendish en vue d'obtenir des victoires d'étape, aidé en cela notamment par Iljo Keisse, Gert Steegmans et Matteo Trentin[71],[72]. Les autres coureurs de l'équipe sont Gianluca Brambilla, Michał Gołaś, Serge Pauwels, Jérôme Pineau et Julien Vermote[72],[73]. Pendant plusieurs jours, l'équipe a proposé à Alessandro Petacchi, dont le contrat avec Lampre-Merida a été rompu quelques jours auparavant, d'intégrer ses rangs pour seconder Cavendish. Cependant, le contrat proposé n'a pas été accepté par l'Union cycliste internationale, le transfert éventuel ne se déroulant pas durant la période prévue qui est la première quinzaine du mois d'août[71],[74],[75]. Cavendish commence ce Giro en gagnant la première étape, endossant ainsi le maillot rose qu'il perd le lendemain après le contre-la-montre par équipes, où l'équipe Omega Pharma-Quick Step est dix-septième, au profit de Salvatore Puccio (Sky)[Q 5]. Cavendish gagne ensuite la sixième étape[76]. Le lendemain, Andrew Fenn est troisième de la deuxième étape du Tour de Picardie, course qui marque le retour de Tom Boonen à la compétition[77]. Cavendish s'impose ensuite sur les douzième et treizième étapes du Tour d'Italie, dépassant alors le cap des 100 victoires sur route en tant que coureur professionnel[78],[79],[80]. Pendant cette deuxième semaine du Giro, Gianni Meersman termine à quatre reprises dans les quatre premiers d'étapes du Tour de Californie[81]. La semaine suivante, sur le Tour de Belgique, Tom Boonen est deuxième puis troisième des deux premières étapes avant que Tony Martin ne remporte la troisième étape en contre-la-montre, ce qui lui permet de prendre la tête d'une épreuve[82] qu'il remporte le 26 mai[Q 4]. Ce même jour, Mark Cavendish termine le Giro par une cinquième victoire d'étape qui lui permet de remporter le classement par points ainsi que le classement Azzurri et le Prix de la combativité[83]. Il devient alors le cinquième coureur après Eddy Merckx, Djamolidine Abdoujaparov, Laurent Jalabert et Alessandro Petacchi à avoir gagné le classement par points de chacun des trois grands tours[84].

En juin, Omega Pharma-Quick Step aborde le Critérium du Dauphiné avec Michał Kwiatkowski comme chef de file[85]. L'épreuve commence pour l'équipe avec trois podiums pour Gianni Meersman sur les trois premières étapes[81],[86] avant que Tony Martin ne remporte la quatrième étape au terme d'un contre-la-montre qui voit également Kwiatkowski devenir troisième du classement général[87]. Le Polonais rétrograde par la suite avant d'abandonner la course comme l'ensemble de son équipe, à l'exception de Meersman qui remporte le classement par points[88],[89]. Alors que le Dauphiné se termine, l'équipe commence le Tour de Suisse avec Peter Velits comme leader pour le classement général[90]. La course débute par une deuxième place pour Niki Terpstra dans le contre-la-montre initial, Velits étant huitième[91]. Le lendemain, après la première étape de montagne, Velits, premier coureur de l'équipe, figure en 40e position à plus de trois minutes du premier, l'Australien Cameron Meyer (Orica-GreenEDGE)[92]. Il termine cette course à la vingt-troisième place[93]. La même semaine, Mark Cavendish est dominé dans les sprints du Ster ZLM Toer par Theo Bos (Blanco) et Marcel Kittel (Argos-Shimano) mais termine troisième du classement général de cette épreuve, juste devant Michał Gołaś[94],[95].

À la fin du mois, les coureurs de l'équipe participent aux différents championnats nationaux. Comme en 2012, en contre-la-montre, Sylvain Chavanel est victorieux en France[Q 6], Peter Velits en Slovaquie et Tony Martin en Allemagne[96], Michał Kwiatkowski se classant deuxième en Pologne[97]. Sur route, Kwiatkowski s'impose en Pologne ainsi que Mark Cavendish en Grande-Bretagne, Sylvain Chavanel et Gianni Meersman étant deuxièmes en France et en Belgique[98].

Juillet-août : du Tour de France au début du Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Malgré la demande de son équipe, Tom Boonen renonce au mois de mai à participer au Tour de FranceMark Cavendish comptait sur son aide pour les arrivées au sprint[99]. L'équipe retenue comporte Cavendish, attendu sur les sprints, accompagné pour cela par Gert Steegmans, Matteo Trentin et Tony Martin, ce dernier ciblant également les étapes contre-la-montre[100],[101]. Peter Velits et Michał Kwiatkowski sont attendus pour une place au classement général, Kwiatkowski visant également de porter le maillot blanc de meilleur jeune[101],[102]. Sylvain Chavanel, Jérôme Pineau et Niki Terpstra complètent la sélection de la formation belge[100],[101]. Le Tour commence par une chute collective dans laquelle le coureur le plus touché est Tony Martin et qui empêche Mark Cavendish de disputer le sprint à l'arrivée[103]. Michał Kwiatkowski est ensuite troisième de la deuxième étape, où il endosse le maillot blanc, puis quatrième de la troisième étape, deux étapes marquées par des attaques de Sylvain Chavanel dans le final[104],[105]. Longtemps en tête du classement provisoire du contre-la-montre par équipes, Omega Pharma-Quick Step est battue au classement final de moins d'une seconde par Orica-GreenEDGE. Kwiatkowski et Chavanel se retrouvent quatrième et cinquième du classement général à une seconde du maillot jaune Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE)[106],[107]. Mark Cavendish s'impose ensuite au sprint lors de la cinquième étape[108] avant d'être quatrième le lendemain. Kwiatkowski cède le maillot blanc à Nairo Quintana (Movistar) à l'issue de la huitième étape avant de terminer troisième de la neuvième étape, étant ainsi treizième au général et deuxième du classement des jeunes[109],[110]. Le même jour, Dries Devenyns termine cinquième du Tour d'Autriche[111].

Dans la deuxième semaine du Tour de France, Cavendish est initialement dominé dans les sprints des dixième et douzième étapes par Marcel Kittel (Argos-Shimano)[112], Tony Martin remporte lui le 10 juillet devant Christopher Froome (Sky) le premier contre-la-montre individuel. Cinquième de cette étape, Michał Kwiatkowski devient septième au classement général et reprend le maillot blanc à Nairo Quintana[113],[114]. Omega Pharma-Quick Step est ensuite à l'initiative d'une bordure lors de la treizième étape, ce qui permet de distancer Kittel ainsi que plusieurs prétendants au classement général. Mark Cavendish s'impose à l'arrivée au sprint à Saint-Amand-Montrond pendant que l'équipe reçoit le Prix de la combativité de l'étape, une première pour un prix décerné habituellement à un seul coureur[115],[n 3]. Matteo Trentin remporte ensuite la quatorzième étape à la suite d'une échappée[117]. Le lendemain, Sylvain Chavanel, dernier représentant de l'échappée du jour, est rattrapé dans les premières pentes du mont Ventoux et est désigné combatif du jour. Au terme de cette étape, Kwiatkowski perd à nouveau le maillot blanc au profit de Quintana et se classe dixième du classement général[118]. Le Polonais remonte à la neuvième place mais perd à nouveau du temps sur Quintana lors du deuxième contre-la-montre individuel[119]. Il passe ensuite dixième du classement général à l'issue de l'étape du Grand-Bornand[120] avant qu'Andrew Talansky (Garmin-Sharp) ne le sorte du top 10 après la montée du Semnoz à la veille de l'arrivée[121]. À l'arrivée à Paris, Mark Cavendish, quadruple tenant du titre, est battu au sprint par Marcel Kittel et André Greipel[122]. Au classement général, Michał Kwiatkowski est le premier coureur de l'équipe en étant onzième. Le Polonais est également troisième du classement des jeunes et Cavendish deuxième du classement par points[123].

Photo d'un coureur cycliste.
Alessandro Petacchi intègre l'équipe Omega Pharma-Quick Step le 1er août.

Pendant que le Tour de France se termine, Tom Boonen gagne la deuxième étape du Tour de Wallonie, sa première victoire de l'année[124]. Cependant, il s'y blesse à la selle, ce qui met fin prématurément à sa saison[125],[126]. Pieter Serry est ensuite huitième de la Classique de Saint-Sébastien puis Mark Cavendish gagne au sprint la dernière étape du Tour du Danemark[127]. La semaine suivante, Gianni Meersman gagne le prologue du Tour de l'Ain, Dries Devenyns étant deuxième à moins d'une seconde[128]. Devenyns termine finalement dixième d'une épreuve dont Meersman cède le maillot de leader à Fabio Felline (Androni Giocattoli-Venezuela) au terme de la deuxième étape le 11 août[129]. Lors du championnat de Belgique du contre-la-montre qui se déroule le même jour, Kristof Vandewalle conserve son titre devant Philippe Gilbert (BMC Racing) et son coéquipier Julien Vermote[130]. Alessandro Petacchi, recruté par l'équipe le 1er août dans l'optique de seconder Mark Cavendish et Tom Boonen, fait sa rentrée lors de l'Eneco Tour[8],[131]. Sur cette course, Zdeněk Štybar gagne la troisième étape[Q 7]. Sylvain Chavanel s'impose ensuite lors du contre-la-montre[132]. Štybar, deuxième de la sixième étape, prend alors la deuxième place au classement général derrière Tom Dumoulin (Argos-Shimano)[133]. Le Tchèque gagne la dernière étape le lendemain à Grammont, ce qui lui permet de remporter l'épreuve belgo-néerlandaise[134]. Štybar participe ensuite au Tour d'Espagne en compagnie des rouleurs Tony Martin et Kristof Vandewalle, du sprinteur Andrew Fenn, des grimpeurs Kevin De Weert, Serge Pauwels et Pieter Serry. Gianni Meersman et Guillaume Van Keirsbulck complètent cette équipe qui ambitionne de gagner une étape[135]. Omega Pharma-Quick Step commence cette Vuelta par une troisième place en contre-la-montre par équipes à seize secondes d'Astana[136]. La première semaine de course est marquée par plusieurs places d'honneur pour Gianni Meersman, l'échappée de Tony Martin, élu combatif du jour, rattrapée dans les derniers mètres de la sixième étape[137] et surtout la victoire de Zdeněk Štybar devant le champion du monde Philippe Gilbert lors de la septième étape[138]. Août se conclut par une quarante-neuvième victoire sur route pour l'équipe. Nikolas Maes, grâce à une troisième place lors de la deuxième étape qui lui permet d'obtenir des bonifications, remporte la World Ports Classic[139].

Fin de saison[modifier | modifier le code]

Alors que les coureurs de l'équipe Omega Pharma-Quick Step sont distancés de la lutte pour le classement général du Tour d'Espagne, Tony Martin est battu dans le contre-la-montre par son rival annoncé pour le championnat du monde du contre-la-montre, Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard)[140]. Cette étape voit également Kevin De Weert chuter gravement et se fracturer un tibia, une clavicule, une vertèbre cervicale et se rompre un tendon rotulien[141]. Par la suite, Gianni Meersman obtient la cinquième place de la douzième étape[142]. Cette semaine de course est marquée pour l'équipe par l'exclusion d'Andrew Fenn dans la dixième étape et les abandons de Tony Martin, Zdeněk Štybar et Kristof Vandewalle[143],[144]. Finalement, après une dernière place d'honneur de Meersman dans la dernière étape, Serge Pauwels est le meilleur coureur de l'équipe au classement général avec sa 31e place[145].

Parallèlement à la fin du Tour d'Espagne, sur le World Tour, Niki Terpstra, à l'attaque dans les derniers kilomètres de la course, est sixième du Grand Prix cycliste de Québec gagné par Robert Gesink (Belkin)[146]. Deux jours plus tard lors du Grand Prix cycliste de Montréal, l'équipe passe une mauvaise journée avec les crevaisons de Sylvain Chavanel et la chute de Michał Kwiatkowski. Matteo Trentin termine dix-septième dans un groupe jouant la douzième place, à une vingtaine de secondes du vainqueur Peter Sagan (Cannondale)[147]. La semaine suivante, Kwiatkowski est cinquième du Grand Prix de Wallonie[148]. Alors que plusieurs places d'honneur sont obtenues par Alessandro Petacchi et Michał Gołaś, Mark Cavendish s'impose dans les quatrième, septième et huitième étapes du Tour de Grande-Bretagne[Q 8].

Photo de quatre coureurs cyclistes.
Quatre coureurs de la formation participant au contre-la-montre par équipes des championnats du monde de Florence.

Le 18 septembre, l'équipe annonce les six coureurs alignés au contre-la-montre par équipes des championnats du monde de Florence. Il s'agit de Martin, en chef de file, Chavanel, Kwiatkowski, Terpstra, Peter Velits et Vandewalle, seul Kwiatkowski ne faisait pas partie de l'équipe vainqueur l'année précédente qui comprenait Tom Boonen à sa place[149]. Omega Pharma-Quick Step s'impose pour la deuxième année consécutive au terme de la course avec 81 centièmes de seconde d'avance sur Orica-GreenEDGE, soit une revanche par rapport au contre-la-montre par équipes du Tour de France[150]. Trois jours plus tard, Chavanel, Kwiatkowski, Martin, Terpstra, Vandewalle ainsi que Bert Grabsch représentent leurs pays respectifs lors du contre-la-montre individuel[n 4]. Tony Martin s'impose ainsi pour la troisième année consécutive avec 46 secondes d'avance sur Bradley Wiggins et 48 secondes sur Fabian Cancellara[152]. Pour la course en ligne disputée le 29 septembre, plusieurs coureurs de l'équipe sont retenus. Ainsi figurent Serge Pauwels pour la Belgique, Mark Cavendish pour la Grande-Bretagne, Martin et Peter Velits pour la Slovaquie, František Raboň et Zdeněk Štybar pour la République tchèque ainsi que Michał Gołaś et Michał Kwiatkowski pour la Pologne[153]. Initialement retenus avec la Belgique, Gianni Meersman et Dries Devenyns déclarent forfait avant cette course, ce qui permet notamment dans le cas de Devenyns la sélection de Serge Pauwels[154],[155]. Štybar, meilleur représentant de l'équipe sur cette course, est vingt-sixième[156]. Le même jour, Kristof Vandewalle et Julien Vermote terminent troisièmes du Duo normand[Q 9].

Après les championnats du monde, le 3 octobre, Iljo Keisse est troisième du Tour de Münster[157] pendant que Nikolas Maes prend la deuxième place de la première étape de l'Eurométropole Tour[158]. Le 6 octobre, en World Tour, Pieter Serry est septième du Tour de Lombardie[159]. Lors du Tour de Pékin, dernière épreuve World Tour, l'équipe obtient des places d'honneur dans les sprints grâce à Nikolas Maes et Alessandro Petacchi ainsi que la sixième place du classement général pour Tony Martin, qui était double tenant du titre[160]. Martin termine la saison en gagnant pour la troisième année consécutive le Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée, Sylvain Chavanel étant troisième[Q 10]. Au classement final du World Tour, l'équipe termine septième du classement par équipes[161] alors que le meilleur coureur en individuel est Michał Kwiatkowski, vingt-troisième[162].

Une fois la saison sur route terminée, Iljo Keisse participe sur piste à des courses de six jours. Il se classe ainsi troisième des Quatre jours de Grenoble, deuxième des Six jours de Gand et gagne les Quatre jours de Zurich[34]. Zdeněk Štybar est en décembre troisième de la cinquième étape de la Coupe du monde de cyclo-cross disputée à Heusden-Zolder puis remporte l'épreuve de Bredene[35].

Coureurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

L'effectif de l'équipe Omega Pharma-Quick Step pendant la saison 2013 est composé en début de saison de 29 coureurs dont treize Belges, deux Britanniques, deux Italiens, deux Allemands, deux Français, deux Polonais, deux Slovaques, deux Tchèques, un Espagnol et un Néerlandais[31],[32]. Le 1er août, l'Italien Alessandro Petacchi rejoint l'équipe[8],[131].

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2012
Tom Boonen Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Gianluca Brambilla Drapeau de l'Italie Italie Colnago-CSF Inox
Mark Cavendish Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky
Sylvain Chavanel Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step
Kevin De Weert Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Dries Devenyns Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Andrew Fenn Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Omega Pharma-Quick Step
Michał Gołaś Drapeau de la Pologne Pologne Omega Pharma-Quick Step
Bert Grabsch Drapeau de l'Allemagne Allemagne Omega Pharma-Quick Step
Iljo Keisse Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Michał Kwiatkowski Drapeau de la Pologne Pologne Omega Pharma-Quick Step
Nikolas Maes Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Tony Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Omega Pharma-Quick Step
Gianni Meersman Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Belisol
Serge Pauwels Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Alessandro Petacchi[n 5] Drapeau de l'Italie Italie Lampre-ISD
Jérôme Pineau Drapeau de la France France Omega Pharma-Quick Step
František Raboň Drapeau de la République tchèque République tchèque Omega Pharma-Quick Step
Pieter Serry Drapeau de la Belgique Belgique Topsport Vlaanderen-Mercator
Gert Steegmans Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Zdeněk Štybar Drapeau de la République tchèque République tchèque Omega Pharma-Quick Step
Niki Terpstra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Omega Pharma-Quick Step
Matteo Trentin Drapeau de l'Italie Italie Omega Pharma-Quick Step
Guillaume Van Keirsbulck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Stijn Vandenbergh Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Kristof Vandewalle Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Martin Velits Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Omega Pharma-Quick Step
Peter Velits Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Omega Pharma-Quick Step
Julien Vermote Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Quick Step
Carlos Verona Drapeau de l'Espagne Espagne Burgos BH-Castilla y León

Encadrement[modifier | modifier le code]

Photo d'une personne.
Patrick Lefevere, ici au Tour de France 2007, est le manager de l'équipe Omega Pharma-Quick Step.

Omega Pharma-Quick Step est dirigée par Patrick Lefevere, à la tête de l'équipe depuis sa création. Six directeurs sportifs, les mêmes que la saison précédente, encadrent les coureurs : Davide Bramati, Brian Holm, Wilfried Peeters, Jan Schaffrath, Tom Steels et Rik Van Slycke[163]. Peeters est directeur sportif de l'équipe depuis sa création et a auparavant rempli cette même fonction pour l'équipe Domo-Farm Frites, également dirigée par Patrick Lefevere. Rik Van Slycke, Davide Bramati et Tom Steels font partie de l'encadrement de l'équipe respectivement depuis 2005, 2006 et 2011. Jan Schaffrath et Brian Holm étaient en 2011 directeurs sportifs de l'équipe HTC-Highroad[164], équipe qui a disparu à la fin de cette saison-là en raison de la perte de son sponsor. Tom Steels cumule la fonction de directeur sportif avec celle d'entraîneur. Koen Pelgrim est également entraîneur des coureurs de l'équipe depuis 2012 et son arrivée en provenance de l'équipe Topsport Vlaanderen-Mercator, il n'a pas d'autre fonction[165],[166].

Au niveau médical, l'encadrement est composé des mêmes personnes que l'année précédente[166]. Joris Van Roy, kinésithérapeute à l'hôpital de Herentals, participe également à l'équipe médicale du KVC Westerlo[167]. En plus de lui, cinq médecins sont présents. Figurent ainsi Toon Cruyt[168], Yvan Van Mol, ancien des équipes Del Tongo (1983-1991)[169], GB - MG Maglificio et Mapei, José Ibarguren, passé par les équipes Lotto et Euskaltel-Euskadi dans les années 1990, à la Lampre de 2002 à 2004, chez Euskaltel-Euskadi en 2005, Saunier Duval de 2007 à 2009 et Omega Pharma-Lotto en 2010 et 2011[170]. Jef Brouwers, psychologue du sport, participe à la préparation mentale des coureurs de l'équipe. Brouwers a collaboré initialement avec Frank Vandenbroucke mais s'intéresse à d'autres sports et travaille avec l'équipe nationale belge de hockey, les athlètes du relais 4 × 400 mètres belge ou les footballeurs du Club Bruges[171]. Helge Riepenhof, spécialiste en traumatologie du sport et membre de l'équipe T-Mobile devenue Highroad de 2007 à 2011[172], devient en février 2012 le chef de l'équipe médicale du club de football anglais du Brighton & Hove Albion Football Club[173]. Il travaille également pour l'équipe allemande de cyclisme lors des Jeux olympiques ou des championnats du monde.

Riepenhof est responsable du contrôle par l'UCI des coureurs de l'équipe à sa demande. Le journal allemand Süddeutsche Zeitung parle de lui comme étant un médecin impliqué dans la lutte antidopage depuis son arrivée dans une équipe T-Mobile qui fait alors l'objet de plusieurs affaires[174]. Il est en cela opposé à ses confrères Van Mol et Ibarguren[174]. Cruyt, Ibarguren, et Van Mol ont été impliqués durant leur carrière dans des enquêtes traitant de dopage, sans rapport avec leur activité dans l'équipe Omega Pharma-Quick Step en 2013[170],[169],[168].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Ayant été l'équipe ayant remporté le plus de victoires en 2012 à égalité avec Sky, la formation Omega Pharma-Quick Step est également en 2013 l'équipe la plus récompensée, cette fois seule, avec cinquante-quatre succès[175], ou cinquante-cinq si l'on inclut le titre de champion du monde du contre-la-montre obtenu par Tony Martin en sélection nationale[176],[177]. Mark Cavendish, vainqueur à dix-neuf reprises, est le coureur de l'équipe le plus titré de la saison[176],[178]. Le Britannique n'est dominé dans l'année que par Peter Sagan (Cannondale), vainqueur de vingt-et-une courses[175]. Tony Martin, douze fois victorieux en individuel, le suit dans ce classement. Onze coureurs de l'équipe remportent une course[178].

Spécialiste des classiques flandriennes et sortant d'une saison 2012 marquée par les victoires de son leader Tom Boonen dans cette spécialité, Omega Pharma-Quick Step déçoit en n'arrivant pas à s'imposer lors d'une de ces courses cette saison. Boonen se blesse en effet sur le Tour des Flandres et doit renoncer à Paris-Roubaix. Ses coéquipiers, bien que présents à l'avant de ces épreuves, ne parviennent pas à empêcher Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard) de gagner ces deux courses et Niki Terpstra obtient comme meilleur résultat une troisième place sur Paris-Roubaix[177],[179],[180]. Zdeněk Štybar, en vue sur ces courses, montre ensuite sa progression en gagnant plus tard dans la saison l'Eneco Tour et une étape du Tour d'Espagne[177],[178],[179].

Sur les arrivées massives, la recrue Mark Cavendish remporte plus de victoires que lors des saisons précédentes dans l'équipe Sky mais il est dominé sur le Tour de France par Marcel Kittel (Argos-Shimano). Cavendish critique dans un livre le comportement de son équipe avec lui en début de saison[181]. Pour amener Cavendish aux sprints dans des conditions optimales, Omega Pharma-Quick Step recrute en cours de saison Alessandro Petacchi puis pour 2014 Mark Renshaw[177],[179]. Lors de sprints en montée, la structure belge enregistre plusieurs victoires grâce à Gianni Meersman dans des courses à étapes du World Tour[178],[179].

Comme en 2012, Omega Pharma-Quick Step obtient des résultats en contre-la-montre. Tony Martin n'est ainsi battu que deux fois dans l'année. Gagnant du titre de champion du monde en individuel, il est aussi membre de l'équipe qui gagne pour la deuxième année consécutive le Championnat du monde du contre-la-montre par équipes[179].

Omega Pharma-Quick Step est en revanche moins performante sur les grands tours et les courses par étapes. L'arrivée en 2014 de Rigoberto Urán a pour but de s'améliorer dans ce domaine[177],[179]. La formation belge voit cependant émerger dans ce type d'épreuves Michał Kwiatkowski, qui obtient des places d'honneurs dans des courses d'une semaine, les classiques ardennaises et qui se classe onzième de son premier Tour de France[177],[178],[179].

Outre ces victoires sur route, Omega Pharma-Quick Step a obtenu deux succès en cyclo-cross par Zdeněk Štybar. Iljo Keisse remporte sur piste deux succès dans des épreuves de Six jours, dont un associé à Niki Terpstra.

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur
21/01/2013 1re étape du Tour de San Luis Drapeau de l’Argentine Argentine 05 2.1 Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
05/02/2013 3e étape du Tour du Qatar Drapeau du Qatar Qatar 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
06/02/2013 4e étape du Tour du Qatar Drapeau du Qatar Qatar 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
07/02/2013 5e étape du Tour du Qatar Drapeau du Qatar Qatar 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
08/02/2013 6e étape du Tour du Qatar Drapeau du Qatar Qatar 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
08/02/2013 Classement général du Tour du Qatar Drapeau du Qatar Qatar 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
17/02/2013 4e étape du Tour de l'Algarve Drapeau du Portugal Portugal 05 2.1 Drapeau : Allemagne Tony Martin
17/02/2013 Classement général du Tour de l'Algarve Drapeau du Portugal Portugal 05 2.1 Drapeau : Allemagne Tony Martin
01/03/2013 Prologue des Trois jours de Flandre-Occidentale Drapeau de la Belgique Belgique 05 2.1 Drapeau : Belgique Kristof Vandewalle
03/03/2013 Classement général des Trois jours de Flandre-Occidentale Drapeau de la Belgique Belgique 05 2.1 Drapeau : Belgique Kristof Vandewalle
06/03/2013 1re étape de Tirreno-Adriatico Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Belgique Omega Pharma-Quick Step
09/03/2013 6e étape de Paris-Nice Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : France Sylvain Chavanel
12/03/2013 7e étape de Tirreno-Adriatico Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Allemagne Tony Martin
18/03/2013 1re étape du Tour de Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne 01 WT Drapeau : Belgique Gianni Meersman
19/03/2013 2e étape du Tour de Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne 01 WT Drapeau : Belgique Gianni Meersman
27/03/2013 2e étape des Trois jours de La Panne Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
28/03/2013 3eb étape des Trois jours de La Panne Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : France Sylvain Chavanel
28/03/2013 Classement général des Trois jours de La Panne Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : France Sylvain Chavanel
06/04/2013 6e étape du Tour du Pays basque Drapeau de l'Espagne Espagne 01 WT Drapeau : Allemagne Tony Martin
24/04/2013 1re étape du Tour de Romandie Drapeau de la Suisse Suisse 01 WT Drapeau : Belgique Gianni Meersman
26/04/2013 3e étape du Tour de Romandie Drapeau de la Suisse Suisse 01 WT Drapeau : Belgique Gianni Meersman
28/04/2013 5e étape du Tour de Romandie Drapeau de la Suisse Suisse 01 WT Drapeau : Allemagne Tony Martin
04/05/2013 1re étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
09/05/2013 6e étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
16/05/2013 12e étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
17/05/2013 13e étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
24/05/2013 3e étape du Tour de Belgique Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : Allemagne Tony Martin
26/05/2013 Classement général du Tour de Belgique Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : Allemagne Tony Martin
26/05/2013 21e étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
05/06/2013 4e étape du Critérium du Dauphiné Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Allemagne Tony Martin
20/06/2013 Championnat de France du contre-la-montre Drapeau de la France France 09 CN Drapeau : France Sylvain Chavanel
21/06/2013 Championnat d'Allemagne du contre-la-montre Drapeau de l'Allemagne Allemagne 09 CN Drapeau : Allemagne Tony Martin
21/06/2013 Championnat de Slovaquie du contre-la-montre Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 09 CN Drapeau : Slovaquie Peter Velits
23/06/2013 Championnat de Pologne sur route Drapeau de la Pologne Pologne 09 CN Drapeau : Pologne Michał Kwiatkowski
23/06/2013 Championnat de Grande-Bretagne sur route Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 09 CN Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
03/07/2013 5e étape du Tour de France Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
10/07/2013 11e étape du Tour de France Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Allemagne Tony Martin
12/07/2013 13e étape du Tour de France Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
13/07/2013 14e étape du Tour de France Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Italie Matteo Trentin
21/07/2013 2e étape du Tour de Wallonie Drapeau de la Belgique Belgique 03 2.HC Drapeau : Belgique Tom Boonen
04/08/2013 6e étape du Tour du Danemark Drapeau du Danemark Danemark 03 2.HC Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
09/08/2013 Prologue du Tour de l'Ain Drapeau de la France France 05 2.1 Drapeau : Belgique Gianni Meersman
11/08/2013 Championnat de Belgique du contre-la-montre Drapeau de la Belgique Belgique 09 CN Drapeau : Belgique Kristof Vandewalle
14/08/2013 3e étape de l'Eneco Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 01 WT Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
16/08/2013 5e étape de l'Eneco Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 01 WT Drapeau : France Sylvain Chavanel
18/08/2013 7e étape de l'Eneco Tour Drapeau de la Belgique Belgique 01 WT Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
18/08/2013 Classement général de l'Eneco Tour Drapeau de la Belgique Belgique 01 WT Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
30/08/2013 7e étape du Tour d'Espagne Drapeau de l'Espagne Espagne 01 WT Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
31/08/2013 Classement général de la World Ports Classic Drapeau de la Belgique Belgique 05 2.1 Drapeau : Belgique Nikolas Maes
18/09/2013 4e étape du Tour de Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 05 2.1 Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
21/09/2013 7e étape du Tour de Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 05 2.1 Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
22/09/2013 Championnat du monde du contre-la-montre par équipes Drapeau de l'Italie Italie 00 CM Drapeau : Belgique Omega Pharma-Quick Step
22/09/2013 8e étape du Tour de Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 05 2.1 Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
20/10/2013 Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée Drapeau de la France France 06 1.1 Drapeau : Allemagne Tony Martin

En cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur
12/01/2013 Championnat de République tchèque de cyclo-cross Drapeau de la République tchèque République tchèque 04 CN Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
28/12/2013 Versluys Cyclo-cross, Bredene Drapeau de la Belgique Belgique 03 C2 Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar

Sur piste[modifier | modifier le code]

Durant l'année 2013, Iljo Keisse et Niki Terpstra obtiennent une victoire lors des Six jours de Rotterdam et Keisse remporte les Quatre jours de Zurich avec un partenaire qui n'est pas membre de l'équipe Omega Pharma-Quick Step.

Date Course Pays Classe Vainqueur
08/01/2013 Six jours de Rotterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 02 C1 Drapeau : Belgique Iljo Keisse - Drapeau : Pays-Bas Niki Terpstra
30/11/2013 Quatre jours de Zurich Drapeau de la Suisse Suisse 03 C2 Drapeau : Belgique Iljo Keisse - Drapeau : Suisse Silvan Dillier

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Les tableaux suivants représentent les résultats de l'équipe dans les principales courses du calendrier international (les cinq classiques majeures et les trois grands tours). Pour chaque épreuve est indiqué le meilleur coureur de l'équipe, son classement ainsi que les accessits glanés par Omega Pharma-Quick Step sur les courses de trois semaines.

Classiques[modifier | modifier le code]

Classique Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
Coureur (classement) Sylvain Chavanel (4e)[56] Sylvain Chavanel (13e)[64] Niki Terpstra (3e)[67] Jérôme Pineau (27e)[182] Pieter Serry (7e)[159]

Grands tours[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie Tour de France Tour d'Espagne
Coureur (classement) Michał Gołaś (62e)[83] Michał Kwiatkowski (11e)[123] Serge Pauwels (31e)[145]
Accessits 5 victoires d'étapes, classement par points, prix de la combativité et classement Azzurri
(Mark Cavendish)[83]
4 victoires d'étapes
(Mark Cavendish (2), Tony Martin et Matteo Trentin)
1 victoire d'étape
(Zdeněk Štybar)

Classement UCI[modifier | modifier le code]

L'équipe Omega Pharma-Quick Step termine à la septième place du World Tour avec 1 013 points[161]. Ce total est obtenu par l'addition des 200 points amenés par le titre mondial du championnat du monde du contre-la-montre par équipes et des points des cinq meilleurs coureurs de l'équipe au classement individuel que sont Michał Kwiatkowski, 23e avec 194 points, Sylvain Chavanel, 24e avec 188 points, Zdeněk Štybar, 26e avec 172 points, Mark Cavendish, 29e avec 161 points, et Niki Terpstra, 53e avec 98 points[162],[183].

Rang Coureur Points
23 Drapeau : Pologne Michał Kwiatkowski 194
24 Drapeau : France Sylvain Chavanel 188
26 Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar 172
29 Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish 161
53 Drapeau : Pays-Bas Niki Terpstra 98
56 Drapeau : Allemagne Tony Martin 92
86 Drapeau : Belgique Gianni Meersman 49
95 Drapeau : Belgique Pieter Serry 40
113 Drapeau : Italie Matteo Trentin 23
131 Drapeau : Belgique Nikolas Maes 16
139 Drapeau : Belgique Tom Boonen 14
149 Drapeau : Belgique Stijn Vandenbergh 10
152 Drapeau : Slovaquie Peter Velits 10
157 Drapeau : Italie Alessandro Petacchi 8
213 Drapeau : Belgique Kristof Vandewalle 1
219 Drapeau : Allemagne Bert Grabsch 1
223 Drapeau : Royaume-Uni Andrew Fenn 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Decolef est une contraction de De Cock-Lefevere, Frans De Cock étant le PDG de la société Unilin, maison-mère de Quick Step.
  2. Le chiffre de 13,5 millions d'euros est également avancé[5].
  3. Toutefois, le Prix de la combativité devant être attribué à un seul coureur, il revient officiellement à Mark Cavendish[116].
  4. Peter Velits, initialement retenu pour l'épreuve, n'en prend finalement pas le départ pour se concentrer sur la contre-la-montre individuel et y aider son compatriote Peter Sagan[151].
  5. Alessandro Petacchi rejoint l'équipe le en provenance de l'équipe Lampre-Merida après une retraite de quelques mois[8],[131].

Références[modifier | modifier le code]

Extraits d'ouvrage[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Quénet 2013, p. 162
  2. Quénet 2013, p. 42-43
  3. a, b, c et d Quénet 2013, p. 163
  4. a et b Quénet 2013, p. 164
  5. Quénet 2013, p. 144
  6. Quénet 2013, p. 89
  7. Quénet 2013, p. 166
  8. Quénet 2013, p. 167
  9. Quénet 2013, p. 127
  10. Quénet 2013, p. 134-135

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Malempré, « Des Quick Step très ambitieux », sur lavenir.net, L'Avenir,‎ (consulté le 14 juillet 2013)
  2. Eric Cornu, « Omega Pharma-Quick Step: "On vise le Top-5 mondial" », sur cyclismerevue.blogs.sudinfo.be,‎ (consulté le 14 juillet 2013)
  3. (nl) « Boonen en co blijven bij Decolef », sur nieuwsblad.be, Het Nieuwsblad,‎ (consulté le 14 juillet 2013)
  4. a, b et c Éric De Falleur, « Le peloton passé au crible », La Dernière Heure/Les Sports - Supplément cyclisme : le guide de la saison 2013,‎ , p. 48
  5. « Tout le peloton WorldTour en 2013 », sur laflammerouge.com,‎
  6. « OMEGA PHARMA-QUICKSTEP (OPQ) », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  7. (en) « Omega Pharma renews sponsorship with WorldTour team », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 18 septembre 2013)
  8. a, b, c et d (en) « Petacchi to start with Omega Pharma-Quickstep August 1 », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 14 juillet 2013)
  9. Éric De Falleur, « Du vieux avec du neuf », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  10. a et b (nl) « Duel Boonen-Cavendish op de Blaarmeersen? », sur nieuwsblad.be, Het Nieuwsblad,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  11. « Renson partenaire de l’équipe cycliste Omega Pharma – Quick-Step », sur agoria.be,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  12. (en) « OPQS cycling team: new jersey for 2013 », sur omegapharma-quickstep.com,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  13. (en) « janom s. r. o.: A New Partner for the Omega Pharma – Quick-Step Cycling Team », sur bikeworldnews.com,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  14. (en) « janom s. r. o. Renews Partnership with Omega Pharma – Quick-Step », sur bikeworldnews.com,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  15. (en) « OPQS Takes on ‘Top-Secret’ Mission », sur bikeworldnews.com,‎ (consulté le 28 novembre 2013)
  16. (en) « Eddy Merckx Cycles confirms anticipated end of Quick Step partnership », sur velonation.com,‎ (consulté le 21 octobre 2013)
  17. (en) « Transfers: Serry, Nieve and Ignazio Moser sign for 2013 », sur cyclingnews.com,‎
  18. Julie Dremière, « Gianluca Brambilla rejoint Omega Pharma », sur cyclismactu.net,‎
  19. Baptiste Bouthier, « Enfin, Cavendish signe chez OPQS ! », sur velochrono.fr,‎
  20. (en) « Omega Pharma - QuickStep add Verona to 2013 roster », sur cyclingnews.com,‎
  21. (en) Ben Atkins, « Gianni Meersman confirmed with Omega Pharma-Quick Step on a two-year deal », sur velonation.com,‎
  22. (en) « IAM Cycling announces 2013 roster », sur cyclingnews.com,‎
  23. (en) « Cataldo leaving Omega Pharma-QuickStep for Sky », sur cyclingnews.com,‎
  24. Renaud Breban, « Chicchi rejoint la Farnese Vini-Selle Italia », sur cyclismactu.net,‎ 1er septembre 2012
  25. (en) Barry Ryan, « Brammeier signs with Champion System », sur cyclingnews.com,‎
  26. (en) Shane Stokes, « Ciolek adds firepower to MTN Qhubeka lineup for next season », sur velonation.com,‎
  27. « Leipheimer licencié », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  28. « Omega Pharma-Quick.Step a sa licence WorldTour, Lotto-Belisol doit attendre », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  29. a, b, c et d « Omega Pharma-Quick.Step sera la meilleure équipe du monde », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  30. a, b, c, d, e et f Julien Detroz, « Cyclisme, le peloton 2013 (partie 7/9) », sur culturesport.info,‎
  31. a, b, c, d, e et f Baptiste Bouthier, « Équipes 2013 : Omega Pharma – Quick Step », sur velochrono.fr,‎
  32. a, b, c, d et e « Omega Pharma - Quick-Step Cycling Team (OPQ) - BEL », sur uciworldtour.com, UCI (consulté le 22 janvier 2013)
  33. a, b et c Mehdi Khouch, « Omega-Pharma Quick-Step, bis repetita ? », sur chroniqueduvelo.fr,‎
  34. a et b (nl) « Iljo Keisse - Baan », sur cyclebase.nl (consulté le 1 décembre 2013)
  35. a et b (nl) « Zdenek Stybar - Veldrijden », sur cyclebase.nl (consulté le 26 décembre 2013)
  36. « Boonen forfait après son opération au coude », sur eurosport.fr,‎
  37. (en) « Boonen in hospital with infected elbow », sur cyclingnews.com,‎
  38. a et b « Cavendish, déjà imprenable », sur velochrono.fr,‎
  39. (en) « Tour de San Luis: Kwiatkowski grabs race lead with solid time trial performance », sur velonation.com,‎
  40. (en) Kyle Moore, « Tour de San Luis: Home team San Luis Somos Todos takes over with Diaz, Guevara », sur velonation.com,‎
  41. (en) Jane Aubrey, « Greipel takes 13th stage victory in Tanunda », sur cyclingnews.com,‎
  42. (en) « Slagter leads the WorldTour ranking after Tour Down Under success », sur cyclingnews.com,‎
  43. « Incontestable Cavendish », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  44. (en) « Boonen: I almost lost my arm due to infection », sur cyclingnews.com,‎
  45. Thomas Lecloux, « Martin écrase la concurrence », sur cyclismactu.net,‎
  46. « Fracture pour Trentin », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  47. (en) Alex Malone, « Coquard nets Langkawi stage victory in Tanah Merah », sur cyclingnews.com,‎
  48. « 3 Jours de Flandre Occidentale - #1: Vandewalle, roi du chrono », sur cyclismerevue.blogs.sudinfo.be,‎ 1er mars 2013
  49. « Vandewalle remporte les 3 jours de Flandre Occidentale », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  50. Éric de Falleur, « Ils veulent tous se faire une place au soleil », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  51. « Paris-Nice: Damien Gaudin (Europcar) s'offre le prologue devant Sylvain Chavanel », sur eurosport.fr,‎
  52. (en) Barry Ryan, « Omega Pharma-Quick Step win Tirreno-Adriatico team time trial », sur cyclingnews.com,‎
  53. « Sagan vainqueur, Cavendish toujours leader », sur eurosport.fr,‎
  54. Baptiste Bouthier, « Sky, à fond la Froome », sur velochrono.fr,‎
  55. « Tirreno: Joaquim Rodriguez s'impose, Christopher Froome prend le pouvoir devant Alberto Contador », sur eurosport.fr,‎
  56. a et b Xavier Colombani, « Ciolek frustre Sagan », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  57. Renaud Breban, « Sylvain Chavanel prend la tête », sur cyclismactu.net,‎
  58. (en) Daniel Benson, « Gatto wins Dwars door Vlaanderen », sur cyclingnews.com,‎
  59. « Fabian Cancellara sort le gros numéro en s'imposant en solitaire sur le Grand Prix E3 », sur eurosport.fr,‎
  60. « Vandenbergh: "J'espère garder cette condition" », sur rtbf.be,‎
  61. « Le doublé pour Chavanel », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  62. (en) Jane Aubrey, « Cavendish prevails in chaotic De Panne sprint finale », sur cyclingnews.com,‎
  63. « Cavendish le centenaire », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  64. a et b (en) Brecht Decaluwé, « Cancellara wins Tour of Flanders », sur cyclingnews.com,‎
  65. « Paris-Roubaix -Tom Boonen : "C'est difficile de renoncer à une course pareille" », sur eurosport.fr,‎ 1er avril 2013
  66. « Lefevere secoue son équipe », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  67. a et b Melinda Davan-Soulas, « Paris-Roubaix : la poisse pour Omega Pharma », sur eurosport.fr,‎
  68. « Bras cassé et abandon pour Dries Devenyns », sur 7sur7.be,‎ 1er avril 2013
  69. Renaud Breban, « Martin le chrono, Froome sacré », sur cyclismactu.net,‎
  70. Julie Dremière, « Simon Spilak poursuit sur sa lancée », sur cyclismactu.net,‎ 1er mai 2013
  71. a et b (en) « Petacchi disappointed after the UCI block his move to Omega Pharma-Quick Step », sur cyclingnews.com,‎ 1er mai 2013
  72. a et b (en) « Omega Pharma-QuickStep builds Giro d'Italia team around Cavendish », sur cyclingnews.com,‎
  73. « Omega Pharma : Cavendish en leader », sur sport365.fr,‎
  74. « Giro : Petacchi « déçu » de l'avortement de son transfert », sur sport365.fr,‎ 1er mai 2013
  75. Alexandre Mignot, « Petacchi contrarié par la décision de l'UCI », sur cyclismactu.net,‎
  76. Lucas Vasco, « Cavendish, encore lui », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  77. « Tour de Picardie: Boonen de retour », sur sports.fr,‎
  78. « Giro 2013 : Mark Cavendish, puissance trois », sur eurosport.fr,‎
  79. « Cavendish : et de quatre ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  80. (en) Sophie Smith, « Mark Cavendish's 100th victory since turning professional », sur cyclingweekly.co.uk,‎
  81. a et b (en) « CQ Meersman Gianni », sur cqranking.com (consulté le 20 mai 2013)
  82. « Ça rigole pour les Allemands », sur velochrono.fr,‎
  83. a, b et c (en) Daniel Benson, « Nibali wins 2013 Giro d'Italia », sur cyclingnews.com,‎
  84. « Cavendish comme Hinault », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  85. « Kwiatkowski, espoir d'OPQS », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  86. Marion Gachies, « Dauphiné, 2e étape : Viviani s'impose au sprint », sur eurosport.fr,‎
  87. Alexis Rose, « Le chrono pour Martin, Dennis en jaune », sur cyclismactu.net,‎
  88. (en) « De Marchi wins final stage of Dauphiné », sur cyclingnews.com,‎
  89. Alexandre Mignot, « Meersman en vert : "Ça se joue à rien" », sur cyclismactu.net,‎
  90. (en) « Omega Pharma-QuickStep announces Tour de Suisse roster », sur cyclingnews.com,‎
  91. (en) « Meyer wins time trial opener in Tour de Suisse », sur cyclingnews.com,‎
  92. (en) « Mollema wins at Crans-Montana », sur cyclingnews.com,‎
  93. (en) Stephen Farrand, « Costa repeats as Tour de Suisse champion », sur cyclingnews.com,‎
  94. Alexandre Mignot, « Mark Cavendish : "Pas trop inquiet" », sur cyclismactu.net,‎
  95. Julie Dremière et Renaud Breban, « Ligthart en costaud, Boom sacré », sur cyclismactu.net,‎
  96. Adrien Mathieu, « Tous les champions nationaux CLM », sur velochrono.fr,‎
  97. (en) « National Championships Poland (Sobotka) I.T.T. (40 km) », sur cqranking.com,‎
  98. « Tous les champions nationaux », sur velochrono.fr,‎
  99. Antoine Ziadé, « Tom Boonen renonce au Tour de France », sur eurosport.fr,‎
  100. a et b « Omega Pharma autour de Cavendish », sur francetvsport.fr,‎
  101. a, b et c (en) « Omega Pharma-Quickstep names team for 100th Tour de France », sur cyclingnews.com,‎
  102. Alexis Rose, « Omega derrière Cavendish, Chavanel et Velits », sur cyclismactu.net,‎
  103. « Ça commence fort », sur velochrono.fr,‎
  104. (en) Daniel Benson, « Tour de France stage 2: Bakelants wins », sur cyclingnews.com,‎
  105. Alexis Rose, « Simon Gerrans bat Peter Sagan au sprint ! », sur cyclismactu.net,‎ 1er juillet 2013
  106. Anthony Thomas-Commin, « Le TGV Orica-GreenEdge », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  107. (en) Peter Hymas, « Tour de France: Orica-GreenEdge win Nice team time trial », sur cyclingnews.com,‎
  108. « Tour de France 2013 - 5e étape : Mark Cavendish retrouve de la voix », sur eurosport.fr,‎
  109. (en) Susan Westemeyer, « Tour de France: Froome claims first mountain scalp on Ax-3 Domaines », sur cyclingnews.com,‎
  110. (en) Barry Ryan, « Tour de France: Martin victorious in Bagnères-de-Bigorre », sur cyclingnews.com,‎
  111. (en) « Bertazzo sprints to final stage win in Tour of Austria », sur cyclingnews.com,‎
  112. Alexandre Philippon, « Tube de juillet ou nouveau roi ? », sur velochrono.fr,‎
  113. « Martin assure, Froome creuse », sur velochrono.fr,‎
  114. Xavier Colombani, « Kwiatkowski maillot blanc », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  115. Alexandre Philippon, « Un petit vent pour Froome », sur velochrono.fr,‎
  116. Jean-Julien Ezvan, « Cavendish : «Une victoire d’équipe» », sur sport24.com,‎
  117. Alexandre Philippon, « Trentin rit, Simon pleure », sur velochrono.fr,‎
  118. (en) « Chavanel rewarded for Bastille Day heroics », sur cyclingnews.com,‎
  119. (en) Ben Atkins, « Tour de France: Chris Froome takes a narrow victory in mountainous stage 17 time trial », sur velonation.com,‎
  120. (en) Daniel Benson, « Kwiatkowski determined to defend top-10 GC position », sur cyclingnews.com,‎
  121. Baptiste Bouthier, « Carton plein pour Quintana », sur velochrono.fr,‎
  122. Anthony Thomas-Commin, « Cavendish pris de vitesse », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  123. a et b (en) Ben Atkins, « Tour de France: Marcel Kittel takes Champs-Élysées sprint as Froome is crowned winner », sur velonation.com,‎
  124. (en) Ben Atkins, « Tom Boonen takes a UCI-ranked victory at last in 2013 in Tour de Wallonie sprint », sur velonation.com,‎
  125. Éric De Falleur, « La fin de saison de Boonen en question », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  126. « Cyclisme: Boonen, blessé, met un terme à sa saison », sur liberation.fr, Libération,‎
  127. Julie Dremière, « Cav' au sprint, Kelderman sacré », sur cyclismactu.net,‎
  128. « Meersman premier leader », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  129. Alexandre Mignot, « Bole s'impose, Felline nouveau leader », sur cyclismactu.net,‎
  130. Thomas Lecloux, « Kristof Vandewalle récidive ! », sur cyclismactu.net,‎
  131. a, b et c Renaud Breban, « Petacchi fait son come-back avec OPQS », sur cyclismactu.fr,‎
  132. (en) Kyle Moore, « Sylvain Chavanel wins Eneco time trial as Boom holds slim lead », sur velonation.com,‎
  133. Thomas Lecloux, « David Lopez Garcia saisit sa chance ! », sur cyclismactu.net,‎
  134. « Eneco Tour: Zdenek Stybar remporte la 7e étape et le classement final », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  135. « OPQS avec six coureurs belges à la Vuelta », sur rtbf.be,‎
  136. Alexandre Mignot, « Astana en impose, Brajkovic en rouge », sur cyclismactu.net,‎
  137. Xavier Colombani, « Le crève-coeur de Martin », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  138. Alexandre Mignot, « Stybar s'impose d'un rien devant Gilbert », sur cyclismactu.net,‎
  139. « Nikolas Maes à bon port », sur velo101.com,‎
  140. (en) Ben Atkins, « Vuelta a España: Vincenzo Nibali retakes the lead after hilly stage 11 time trial », sur velonation.com,‎
  141. « L'état de santé de Kevin De Weert s'est amélioré », sur 7sur7.be,‎
  142. Antoine Plouvin, « Gilbert termine en boulet de canon ! », sur cyclismactu.net,‎
  143. « Exclus pour remorquage ! », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  144. (en) « Tony Martin abandons Vuelta to prepare for Worlds », sur cyclingnews.com,‎
  145. a et b (en) Daniel Benson, « Chris Horner wins 2013 Vuelta a Espana », sur cyclingnews.com,‎
  146. Baptiste Bouthier, « Québec : Vichot bute sur Gesink », sur velochrono.fr,‎
  147. Renaud Breban, « Peter Sagan s'impose en costaud », sur cyclismactu.net,‎
  148. « Bakelants remporte le GP de Wallonie », sur dhnet.be, La Dernière Heure/Les Sports,‎
  149. Renaud Breban, « Martin leader de l'équipe Omega Pharma », sur cyclismactu.net,‎
  150. Alexandre Philippon, « Doublé et revanche pour OPQS », sur velochrono.fr,‎
  151. Alexandre Mignot, « Brajkovic et Velits renoncent au chrono », sur cyclismactu.net,‎
  152. (en) Daniel Benson, « Tony Martin wins elite men's time trial world championship », sur cyclingnews.com,‎
  153. Baptiste Bouthier, « Ch. du monde : La liste des partants », sur velochrono.fr,‎
  154. Renaud Breban, « Serge Pauwels remplace Dries Devenyns », sur cyclismactu.net,‎
  155. Sébastien Waregne, « Un nouveau forfait pour l'équipe belge », sur cyclismactu.net,‎
  156. (en) Barry Ryan, « Rui Costa wins men's road race world championship », sur cyclingnews.com,‎
  157. Alexandre Mignot, « Van Emden s'impose, six ans après », sur cyclismactu.net,‎
  158. Alexandre Mignot, « Jens Debusschere surprend », sur cyclismactu.net,‎
  159. a et b Julie Dremière, « Pieter Serry : "Le travail paye" », sur cyclismactu.net,‎
  160. Renaud Breban, « La der pour Mezgec, Intxausti sacré », sur cyclismactu.net,‎
  161. a et b (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Team », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  162. a et b (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  163. « Omega Pharma – Quick Step », sur velochrono.fr (consulté le 22 janvier 2013)
  164. (en) « HTC-Highroad (THR) - USA », sur uciworldtour.com, UCI (consulté le 22 janvier 2013)
  165. (nl) « Omega Pharma-Quick Step wil weer grote wedstrijden winnen », sur wielerflits.nl,‎
  166. a et b (en) « Staff », sur omegapharma-quickstep.com (consulté le 19 septembre 2013)
  167. (nl) « Organigram », sur kvcwesterlo.be (consulté le 20 septembre 2013)
  168. a et b (nl) « Omega Pharma Quick Step », sur dopingzaak.nl,‎
  169. a et b « Le docteur Van Mol affirme ne rien craindre de la justice italienne », sur lesoir.be, Le Soir,‎ (consulté le 20 septembre 2013)
  170. a et b « L’info passée à la trappe », sur velochrono.fr,‎ (consulté le 20 septembre 2013)
  171. Thibaut Vinel, « Jef Brouwers, l’homme qui murmurait à l’oreille des Lions », sur lalibre.be, La Libre Belgique,‎ (consulté le 20 septembre 2013)
  172. (en) « International staff », sur highroadsports.com (consulté le 20 septembre 2013)
  173. (en) « Albion make German 'signing' », sur theargus.co.uk,‎ (consulté le 20 septembre 2013)
  174. a et b (de) Andreas Burkert, « Der Arzt als Teil der Erneuerung », sur sueddeutsche.de, Süddeutsche Zeitung,‎
  175. a et b Anthony Thomas-Commin, « Les cannibales de 2013 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  176. a et b « Liste des victoires d'Omega Pharma-Quick Step en 2013 », sur cqranking.com (consulté le 12 janvier 2014)
  177. a, b, c, d, e et f Alexandre Philippon, « OPQS, oui mais… », sur velochrono.fr,‎
  178. a, b, c, d et e (en) Peter Hymas, « 2013 Report Card: Omega Pharma-QuickStep », sur cyclingnews.com,‎
  179. a, b, c, d, e, f et g Louis Rivas, « Omega-Pharma polyvalente dans le succès », sur chroniqueduvelo.fr,‎
  180. Robin Watt, « Bien plus qu’une fausse note… », sur chroniqueduvelo.fr,‎
  181. Bertrand Detal, « Cav' n'a pas toujours ressenti la confiance chez OPQS », sur sport.be,‎
  182. (en) Daniel Benson et Jane Aubrey, « Daniel Martin wins Liège-Bastogne-Liège », sur cyclingnews.com,‎
  183. (en) « WorldTour Ranking - Team - 15 Oct 2013 - Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Quénet, Le grand livre du cyclisme français. Les meilleurs moments de la saison 2013., Éditions Cristel,‎ , 189 p. (ISBN 978-2844211033) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 16 février 2014 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.