Saison 2011-2012 de l'Olympique lyonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olympique lyonnais
Saison 2011-2012

Généralités
Président Drapeau : France Jean-Michel Aulas
Entraîneur Drapeau : France Rémi Garde
Résultats
Championnat 4e - Qualifié pour la Ligue Europa
64 points (19V-7N-12D)
64 buts pour, 51 contre
Coupe de France Vainqueur
Contre l'US Quevilly 1-0
Coupe de la Ligue Finale
Contre Marseille 0-1 ap
Ligue des champions Huitièmes de finale
Contre l'APOEL Nicosie 1-0 et 0-1 (tab 4-3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2011-2012 de l'Olympique lyonnais est la soixante-deuxième de l'histoire du club. Claude Puel est limogé puis remplacé par Rémi Garde pour le poste d'entraineur à l'Olympique lyonnais. L'OL participe à sa douzième phase de poules de Ligue des champions consécutive après avoir éliminé le Rubin Kazan lors des barrages, et à sa neuvième apparition d'affilée au stade des huitièmes de finale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Lors de la fin de saison 2010-2011, l'Olympique lyonnais termine troisième du championnat, synonyme de place qualificative pour la Ligue des champions. Le désamour du public envers Claude Puel[1], le manque de résultats de l'entraineur impose à l'Olympique lyonnais de le licencier. Claude Puel était l'entraineur du club depuis 2008[2], et en nommant Rémi Garde comme nouvel entraineur[3]. L'Olympique lyonnais vend Jérémy Toulalan à Málaga[4]. Le brésilien Ederson contracte une blessure au genou gauche à cause d'un choc avec son partenaire Dejan Lovren ce qui le prive des terrains pendant 2 à 3 mois[5] tandis que Yoann Gourcuff, arrivé affuté à la préparation, s'est blessé à la cheville. Il retournera dans le groupe vers mi-septembre.

Début de saison[modifier | modifier le code]

Lors de la première journée de Ligue 1 les joueurs de l'OL battent ceux de l'OGC Nice 3 buts à 1 après avoir été menés 1 à 0. Pour le premier match officiel avec Rémi Garde, l'OL est sur le podium du championnat. Le club ne confirme pas sa victoire et concède le match nul 1-1 contre l'AC Ajaccio à domicile malgré une large domination qui s'est traduite par 4 poteaux et 1 barre. Quelques jours après a lieu le premier match européen de la saison, une rencontre contre le Rubin Kazan pour le compte des barrages aller de la Ligue des champions. Les joueurs de Rémi Garde gagnent le match par 3 buts à 1. Lors de la journée de championnat suivante, les Lyonnais concèdent leur deuxième match nul de la saison 1 à 1 contre Brest après avoir été une nouvelle fois été menés. Le mercredi suivant, les Lyonnais se qualifient pour une 12e participation consécutive à la Ligue des champions en faisant match nul 1-1 en Russie grâce à un but de Bakary Koné en fin de partie. Pour leur dernier match du mois d'août, les lyonnais battent Montpellier 2 à 1 mais Lisandro se blesse a la cheville après un contact avec Hilton. C'est un Olympique lyonnais modeste[6] qui laisse partir le dernier jour un joueur décisif du mois d'août Miralem Pjanić à l'AS Rome[7]. Il recrute dans la foulée deux nouveaux joueurs : Gueida Fofana et Mouhamadou Dabo[8]. Lors de la 6e journée de championnat, Lyon bat Marseille 2-0 et prend la tête de la Ligue 1, laissant à l'OM la lanterne rouge et un écart de onze points. Lors de la 7e journée l'OL s'incline pour la première fois en championnat de la saison face à Caen, sur un score de 1 but à 0. Ce match est marqué par l'expulsion de Hugo Lloris qui reçoit un arton rouge à la 44e minutes. Cette première défaite des Lyonnais permet à Montpellier d'occuper la première place du championnat.

Bafétimbi Gomis joueur du mois de septembre[modifier | modifier le code]

Hugo Lloris et Anthony Réveillère ont été sélectionnés par Laurent Blanc pour jouer contre l'Albanie puis contre la Roumanie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Dejan Lovren (Croatie) et Kim Källström (Suède) participent eux aussi à ces éliminatoires avec leur sélection respective[9]. À la suite de la blessure de Lisandro, Bafétimbi Gomis se retrouve seul en pointe pour le mois de septembre. Face au Dijon FCO, sur une passe décisive de Michel Bastos, il permet à Lyon de reprendre l'avantage 2-1. Puis en recevant Marseille, Bafétimbi Gomis ouvre le score sur un nouveau centre de Bastos à la 16e minute. Il s'ensuit un doublé contre Bordeaux (passe décisive de Michel Bastos et de Clément Grenier). Il termine le mois de septembre avec un but face au Dinamo Zagreb. Bafétimbi Gomis est leader du classement des buteurs de Ligue 1 (égalité avec Alain Traoré, 6 buts) et Michel Bastos grimpe à la 2e place du classement de meilleur passeur du championnat. À la suite des longues indisponibilités de ses gardiens de but Rémy Vercoutre et Lopes, Matthieu Valverde, libre de tout contrat, est engagé pour huit mois le 31 octobre[10].

Long mois d'octobre[modifier | modifier le code]

Le mois d'octobre commence par un match contre le leader de Ligue 1, le Paris Saint Germain, qui s'impose contre Lyon (2-0). L'OL reprend une place de challenger en battant Nancy au stade de Gerland et lors d'un match qui permet le retour de Yoann Gourcuff, entré en seconde mi-temps. Avec un effectif amoindri - Lisandro Lopez et Maxime Gonalons étant absent[11] - Lyon s'incline quatre buts à zéro face au Real Madrid[12]. Quelques jours après, même son de cloche avec une défaite contre un autre challenger du championnat, Lille, sur le score de 3 buts à 1. Les Lyonnais terminent néanmoins le mois d'octobre par deux victoires contre l'AS Saint Étienne en Coupe de la Ligue (1-2) puis en Ligue 1 (2-0). Jimmy Briand se relance durant cette période avec trois buts en trois matchs.

Difficultés en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Après les derbies, Lyon s'incline à deux reprises contre le Real Madrid en Ligue des champions. Le match nul concédé contre l'Ajax Amsterdam au stade de Gerland oblige l'OL à l'exploit[13] lors de la dernière journée de la phase de groupe, chez le Dinamo Zagreb. Lyon se ressaisit en remportant un match à l'extérieur pour la première fois depuis deux mois et demi en Ligue 1, contre Auxerre (0-3), coïncidant avec le retour gagnant de Lisandro, blessé de longue date et réalisant un doublé. Lyon est donc accueilli quelques jours plus tard a Zagreb.

Décembre et l'exploit européen[modifier | modifier le code]

Lors du match contre le Dinamo Zagreb, à la 40e, Hugo Lloris effectue deux 2 parades mais s'incline face à Mateo Kovačić. Les Lyonnais égalisent avant la mi-temps par l'intermédiaire Bafétimbi Gomis. Pour obtenir une qualification pour le tour suivant, l'OL doit marquer six but en deuxième mi-temps. Maxime Gonalons marque dès la reprise, puis Bafétimbi Gomis marque deux but coups sur coups permettant à son club de mener quatre buts à un. Quelques minutes plus tard, Lisandro López marque un but avant un nouveau but de Bafétimbi Gomis. Le but décisif provient de Jimmy Briand et permet aux Lyonnais de se qualifier pour les huitièmes de finale.

L'Olympique lyonnais s'impose à Zagreb sur le score de sept buts à un et passe devant l'Ajax Amsterdam au classement en profitant de sa défaite face au Real Madrid (0-3). À cette occasion, Bafétimbi Gomis entre dans le cercle très fermé des joueurs ayant inscrit un quadruplé en Ligue des champions. Ainsi, pour la 9e année consécutive, Lyon participe in extremis à la phase finale de la C1, mais cette large victoire laisse planer des doutes quant à une éventuelle tricherie, selon la presse espagnole[14].

L'OL bat le FC Lorient (0-1) le dimanche suivant, puis Evian TG à domicile (2-1).

Place en finale[modifier | modifier le code]

Lors du mois de janvier; l'équipe de Rémi Garde compte de nombreux absents en défense. Ainsi Bakari Koné, John Mensah sont appelés par leur sélection nationale pour disputer la Coupe d'Afrique des nations. Dejan Lovren (prolongé jusqu’en 2016) et Cris sont blessés. Rémi Garde décide de replacer Maxime Gonalons en défense centrale et Lyon tente de s'attacher les services de Samba Diakité mais le transfert ne se fait pas avec Nancy car le joueur décide de jouer également pour son équipe nationale lors de la Coupe d'Afrique des Nations.

Lors du mois de janvier, l'OL obtient cinq victoires — deux en Coupe de la Ligue, deux en Coupe de France, une en championnat — et une défaite en championnat. Ce mois de janvier permet à Lyon de rester dans toutes les compétitions, et notamment de participer à la finale de la Coupe de la Ligue.

Durant cette période, l'OL obtient des victoires lors des fins de match : contre Lille, ils sont menés 1-0 et jouent à 10 contre 11 ; contre Dijon, un nul semblait se profiler, Bafétimbi Gomis permet la victoire grâce à un but à la 81e minute ; contre Lorient en demi-finale de la Coupe de la Ligue, mené 2-0, Rémi Garde fait entrer Clément Grenier et Jimmy Briand, suivra une réduction du score par Alexandre Lacazette à la 80e minute, et Jimmy Briand permet l'égalisation du match lors du dernier corner durant le temps réglementaire.

Chute en Ligue 1[modifier | modifier le code]

Le mois de février commence avec le retour de Bakary Koné en défense centrale, et Maxime Gonalons reprend sa place de milieu récupérateur. L'équipe encaisse neuf buts en quatre match de Ligue 1.

Lors du match contre le PSG, Bafétimbi Gomis, Lisandro López, Michel Bastos et Jimmy Briand marquent chacun un but mais le PSG arrache le match nul avec un but sur penalty et un but dans le temps additionnel. La victoire contre l'APOEL Nicosie en Ligue des champions précède de nouvelles défaites en championnat — contre Bordeaux 1-0, Nancy 2-0 —, avant l'élimination de la Ligue des champions lors du match retour à Chypre aux tirs aux buts. Par la suite, l'OL enchaîne quatre succès, d'abord contre Lille (2-1), puis en remportant le derby à Saint-Étienne (0-1), avant de se qualifier pour la demi-finale de Coupe de France à Paris (1-3), et enfin une victoire contre Sochaux (2-1). Lyon termine la 30e journée de Ligue 1 par un nul contre Rennes qui lui permet de récupérer la quatrième place, synonyme de qualification européenne, avant de battre l'AJ Auxerre à domicile (2-1). Son parcours en championnat reste régulier, et l'OL conserve sa 4e place malgré une défaite à domicile lors de l'ultime journée, face à Nice (3-4), et ne jouera pas la Ligue des Champions la saison prochaine, une première depuis 13 ans. Mais grâce à sa victoire en Coupe de France, Lyon participera à la phase de groupes de l'Europa League 2012-2013.

Joueurs et le club[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif de l'Olympique lyonnais au 1 février 2012
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[15] Nom Date de naissance Sélection[16] Club précédent
1 G Drapeau de la France Lloris, HugoHugo Lloris 26/12/1986 (25 ans) France OGC Nice
30 G Drapeau de la France Vercoutre, RémyRémy Vercoutre 26/6/1980 (31 ans) France (16 ans) RC Strasbourg
40 G Drapeau du Portugal Lopes, AnthonyAnthony Lopes 1/10/1990 (21 ans) Portugal espoirs 0 Formé au club
16 G Drapeau de la Suisse Frick, JérémyJérémy Frick 8/3/1993 (19 ans) Suisse (16 ans) Servette Genève
28 G Drapeau de la France Valverde, MatthieuMatthieu Valverde 14/5/1983 (29 ans) France espoirs Toulouse FC
3 D Drapeau du Brésil Cris, Cris Capitaine 3/6/1977 (34 ans) Brésil Cruzeiro EC
4 D Drapeau du Burkina Faso Bakary Koné, Bakary Koné 27/4/1988 (24 ans) Burkina Faso EA Guingamp
5 D Drapeau de la Croatie Lovren, DejanDejan Lovren 5/7/1989 (22 ans) Croatie Dinamo Zagreb
12 D Drapeau de la France Kolodziejczak, TimothéeTimothée Kolodziejczak 1/10/1991 (20 ans) France (20 ans) RC Lens
13 D Drapeau de la France Réveillère, AnthonyAnthony Réveillère 10/11/1979 (32 ans) France Valence CF
20 D Drapeau de la France Cissokho, AlyAly Cissokho 15/9/1987 (24 ans) France FC Porto
26 D Drapeau du Ghana Mensah, JohnJohn Mensah 29/11/1982 (29 ans) Ghana Stade rennais
36 D Drapeau de la France Faure, SébastienSébastien Faure 3/1/1991 (21 ans) France (20 ans) 0 Formé au club
37 D Drapeau de la France Fontaine, ThomasThomas Fontaine 8/5/1991 (21 ans) France (20 ans) 0 Formé au club
43 D Drapeau de la France Umtiti, SamuelSamuel Umtiti 14/11/1993 (18 ans)
0 Formé au club
14 D Drapeau de la France Dabo, MouhamadouMouhamadou Dabo 28/11/1986 (25 ans) France Espoirs FC Séville
15 M Drapeau de la France Fofana, GueidaGueida Fofana 16/5/1991 (21 ans) France espoirs Le Havre
6 M Drapeau de la Suède Källström, KimKim Källström 24/8/1982 (29 ans) Suède Stade rennais
7 M Drapeau de la France Grenier, ClémentClément Grenier 7/1/1991 (21 ans) France espoirs 0 Formé au club
8 M Drapeau de la France Gourcuff, YoannYoann Gourcuff 11/7/1986 (25 ans) France Girondins de Bordeaux
10 M Drapeau du Brésil , EdersonEderson 13/1/1986 (26 ans) Brésil OGC Nice
11 M Drapeau du Brésil Bastos, MichelMichel Bastos 2/8/1983 (28 ans) Brésil Lille OSC
21 M Drapeau de la France Gonalons, MaximeMaxime Gonalons 10/3/1989 (23 ans) France 0 Formé au club
22 M Drapeau du Mali Koné, SidySidy Koné 6/6/1992 (19 ans) Mali 0 Formé au club
24 M Drapeau de la France Pied, JérémyJérémy Pied 23/2/1989 (23 ans) France espoirs FC Metz
49 M Drapeau de la France Ferri, JordanJordan Ferri 12/3/1992 (20 ans)
0 Formé au club
52 M Drapeau de la France Pléa, AlassaneAlassane Pléa 10/3/1993 (19 ans) France (19 ans) 0 Formé au club
9 A Drapeau de l’Argentine , LisandroLisandro 2/3/1983 (29 ans) Argentine FC Porto
18 A Drapeau de la France Gomis, BafétimbiBafétimbi Gomis 6/8/1985 (26 ans) France AS Saint-Étienne
19 A Drapeau de la France Briand, JimmyJimmy Briand 2/8/1985 (26 ans) France Stade rennais
17 A Drapeau de la France Lacazette, AlexandreAlexandre Lacazette 28/5/1991 (21 ans) France espoirs 0 Formé au club
39 A Drapeau de la France Belfodil, IshakIshak Belfodil 12/1/1992 (20 ans) France (19 ans) 0 Formé au club
27 A Drapeau de la France Tafer, YannisYannis Tafer 11/2/1991 (21 ans) France (20 ans) Toulouse FC
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)



Légende

Consultez la documentation du modèle

Transferts[modifier | modifier le code]

Été 2011
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Rémi Garde Drapeau de la France France Entraineur. Contrat d'un an renouvelable
Thomas Fontaine Drapeau de la France France Premier contrat professionnel Réserve de l'Olympique lyonnais Drapeau : France CFA
Enzo Reale Drapeau de la France France Premier contrat professionnel Réserve de l'Olympique lyonnais Drapeau : France CFA
Bakary Koné Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso Contrat de 5 ans. 2 M€ EA Guingamp Drapeau : France Ligue 2
Mouhamadou Dabo Drapeau de la France France Sénégal Sénégal Contrat de 4 ans. 1 M€ à 1.8 M€ FC Séville Drapeau : Espagne Liga
Gueida Fofana Drapeau de la France France Contrat de 4 ans. 1.8 M€ à 2.6 M€ Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Matthieu Valverde Drapeau de la France France Contrat de 8 mois. Libre
Retours de prêt
John Mensah Drapeau du Ghana Ghana Expiration de durée de prêt Sunderland Drapeau : Angleterre Premier League
Yannis Tafer Drapeau de la France France Expiration de durée de prêt Toulouse FC Drapeau : France Ligue 1
Loïc Abenzoar Drapeau de la France France Expiration de durée de prêt AC Arles-Avignon Drapeau : France Ligue 2
Nicolas Seguin Drapeau de la France France Expiration de durée de prêt Dijon FCO Drapeau : France Ligue 1
Symbol oppose vote.svg Départs
Claude Puel Drapeau de la France France Entraineur. Rupture de contrat
Jérémy Toulalan Drapeau de la France France 11 M€ Málaga Drapeau : Espagne Liga
César Delgado Drapeau de l’Argentine Argentine Fin de contrat Monterrey Drapeau : Mexique Primera División
Miralem Pjanić Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 11.5 M€ AS Rome Drapeau : Italie Serie A
Prêts
Mathieu Gorgelin Drapeau de la France France Prêt d'un an Red Star Drapeau : France National
Enzo Reale Drapeau de la France France Prêt d'un an US Boulogne Drapeau : France Ligue 2
Harry Novillo Drapeau de la France France Prêt d'un an Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Loïc Abenzoar Drapeau de la France France Prêt d'un an Vannes OC Drapeau : France National



Hiver 2011-2012
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Hamdan Al Kamali Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Prêt Al-Wahda Drapeau : Émirats arabes unis Championnat des Emirats arabes unis
Symbol oppose vote.svg Départs
Lamine Gassama Sénégal Sénégal Contrat de 4 ans et demi FC Lorient Drapeau : France Ligue 1

Équipe type[modifier | modifier le code]

Source : Footballdatabase.eu[17]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs pendant les matchs officiels.


Roman Charonov a marqué un but contre son camp lors de la rencontre de Ligue des champions contre le Rubin Kazan.

Abdoulaye Bamba a marqué un but contre son camp lors de la rencontre de Ligue 1 contre le Dijon FCO.

Classement des passeurs décisifs[modifier | modifier le code]

Classement des passeurs décisifs pendant les matchs officiels.

(Mise à jour des quatre premiers le 12/05/2011)


Détails des matchs[modifier | modifier le code]

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

Au bout de cinq matchs de préparation, l'Olympique lyonnais fini avec 2 défaites, 2 nuls et 1 victoire, et un bilan honorable face à de récents vainqueurs de la Ligue Europa. Rémi Garde a fait également participer plusieurs fois deux joueurs issus du centre de formation, Ishak Belfodil et Sidy Koné.

Championnat de France[modifier | modifier le code]

Ligue des champions[modifier | modifier le code]

L'OL qui a fini troisième du précédent championnat doit passer par les barrages pour pouvoir disputer la phase de poules de la Ligue des champions. Les lyonnais sortent vainqueur de leur double confrontation sur un score cumulé de 4-2. Ils joueront donc leurs 12e Ligue des champions consécutive. L'OL est placé dans le chapeau 2 pour le tirage au sort de cette compétition et est tiré dans le groupe D. Après un parcours décevant (une seule victoire en 5 matches), Lyon parvient cependant à se qualifier pour la phase finale grâce à une victoire inattendue 7-1 lors de la dernière rencontre à Zagreb.

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Pour son entrée dans la compétition, l'OL a droit à un derby inédit face à l'AS Lyon-Duchère, pensionnaire de CFA. En raison de plusieurs facteurs[18], le club amateur qui devait accueillir cette rencontre devra se déplacer au Stade de Gerland.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]