Saison 2009-2010 du Racing Club de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2009-2010 du Racing Club de Strasbourg

Généralités
Président Léonard Specht
puis Philippe Ginestet
puis Julien Fournier
puis Jean-Claude Plessis
Entraîneur Gilbert Gress
puis Pascal Janin
Résultats
Ligue 2 19e place, relégué
Coupe de France 32e finale
Coupe de la Ligue 1er tour
Meilleur buteur Nicolas Fauvergue (15)
Meilleur passeur Quentin Othon (8)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 2009-2010 du Racing Club de Strasbourg, club de football français, voit le club s'engager dans les trois compétitions que sont la Ligue 2, la coupe de France et la Coupe de la Ligue. Dès le début de saison, le club est collé dans les bas-fonds du classement, avec, à la clé une crise en coulisses. En effet, plusieurs présidents se sont succédé à Strasbourg. En décembre, l'entraîneur, Pascal Janin, est limogé avant d'être réintégré dans ses fonctions. Côté sportif, la situation s'améliore car le racing obtient une série de 7 matchs dans défaite ce qui lui permet de sortir de la zone rouge. Cependant, il lutterra pendant une grande partie de la saison contre la relégation. À l'issue de la 38e et dernière journée, le Racing est battu à Châteauroux (2-1) et voit donc son avenir s'écrire à l'échelon inférieur.

Historique de la saison[modifier | modifier le code]

La saison 2009-2010 du club est très chaotique et marquée par plusieurs changements de présidents et d'entraîneurs. Les performances sportives sont médiocres et l'équipe, relégable une bonne partie de la saison, descend en championnat National, soit en troisième division[1], et échappe de peu à une relégation administrative en quatrième division en championnat de France amateur (CFA) pour raisons financières[2].

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Mouvements de joueur[modifier | modifier le code]

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

Date Adversaire Division Score
8 juillet 2009 US Créteil National Symbol neutral vote.png 3 - 3
11 juillet 2009 Evian TG National Symbol support vote.png 2 - 1
15 juillet 2009 SR Colmar CFA Symbol support vote.png 2 - 1
18 juillet 2009 Besançon RC CFA Symbol support vote.png 2 - 0
22 juillet 2009 FC Sochaux Ligue 1 Symbol oppose vote.png 0 - 1
25 juillet 2009 Kalsruhe SC Bundesliga 2 Symbol neutral vote.png 1 - 1

Effectif et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

L'entraîneur de l'équipe professionnelle est Gilbert Gress en juillet et août, puis Pascal Janin pour le reste de la saison. Les gardiens de but sont entraînés spécifiquement par Alexander Vencel, lui-même ancien gardien du Racing de 1994 à 2000. La préparation physique des joueurs est du ressort de Jean-Claude Thiry[3],[4].

Effectif[modifier | modifier le code]

L'effectif professionnel de la saison 2009-2010 comprend 30 joueurs[5],[6], dont 12 sortis du centre de formation du RC Strasbourg. Six joueurs sont internationaux et sept autres comptent des matchs joués en sélection espoirs ou dans une catégorie d'âge inférieure.

Effectif de la saison 2009-2010

Numéro Poste Nom Naissance Nationalité sportive Sélection Club précédent
1 Gardien de but Régis Gurtner 8 décembre 1986 Drapeau de la France France - Drapeau : France FCSR Haguenau (formé au club)
16 Gardien de but Stéphane Cassard 11 novembre 1972 Drapeau de la France France - Drapeau : France ES Troyes AC
30 Gardien de but Kevin Sommer 11 août 1989 Drapeau de la France France - Drapeau : France CS Louhans-Cuiseaux (formé au club)
3 Latéral gauche Jean-Alain Fanchone 2 septembre 1988 Drapeau de la France France France espoirs Drapeau : France FC Mulhouse
6 Défenseur central Steven Pelé 28 août 1981 Drapeau de la France France - Drapeau : France EA Guingamp
15 Défenseur central Milovan Sikimić 25 octobre 1980 Serbie Serbie - Drapeau : Serbie FK Partizan Belgrade
17 Défenseur central Jérémy Abadie 17 octobre 1988 Drapeau de la France France - (formé au club)
18 Latéral droit Stéphane Pichot 2 septembre 1976 Drapeau de la France France - Drapeau : France FC Sochaux Montbéliard
23 Défenseur central Arnaud Maire 6 mars 1979 Drapeau de la France France - Drapeau : France SC Bastia
4 Milieu défensif Rodrigo 6 octobre 1980 Drapeau du Brésil Brésil - Drapeau du Japon Júbilo Iwata
5 Milieu défensif Albert Baning 19 mars 1985 Drapeau du Cameroun Cameroun Cameroun Drapeau : France Paris SG
12 Milieu défensif Mamadou Bah 25 avril 1988 Drapeau de la Guinée Guinée Guinée (formé au club)
14 Milieu offensif Romain Gasmi 15 février 1987 Drapeau de la France France - Drapeau : Angleterre Southampton (formé au club)
19 Milieu défensif Guillaume Lacour Captain sports.svg 2 août 1980 Drapeau de la France France - Drapeau : France Olympique lyonnais (réserve)
20 Milieu offensif Yacine Bezzaz 10 juillet 1981 Drapeau de l'Algérie Algérie Algérie Drapeau : France Valenciennes FC
22 Milieu offensif Romain Dedola 2 janvier 1989 Drapeau de la France France France -19 Drapeau : France Olympique lyonnais (réserve)
26 Milieu offensif Loïc Damour 8 janvier 1991 Drapeau de la France France France -17 Drapeau : France INF Clairefontaine (formé au club)
27 Milieu défensif Quentin Othon 27 mars 1988 Drapeau de la France France France espoirs (formé au club)
28 Milieu offensif Emil Gargorov 15 février 1981 Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Bulgarie Drapeau : Bulgarie FK CSKA Sofia
7 Attaquant Victor Correia 12 janvier 1985 Drapeau de la Guinée Guinée Guinée Drapeau : France AS Cherbourg
8 Attaquant Magaye Gueye 6 juillet 1990 Drapeau de la France France France espoirs (formé au club)
9 Attaquant Nicolas Fauvergue 13 octobre 1984 Drapeau de la France France - Drapeau : France Lille OSC
10 Attaquant Boubacar Kébé 10 mai 1987 Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso Burkina Faso Drapeau : France Nîmes Olympique
11 Attaquant Marcos dos Santos 29 août 1979 Drapeau du Brésil Brésil - Drapeau : Suisse BSC Young Boys
13 Attaquant Farez Brahmia 24 janvier 1990 Drapeau de l'Algérie Algérie, Drapeau de la France France - (formé au club)
21 Attaquant Simon Zenke 24 décembre 1988 Drapeau du Nigeria Nigeria Nigeria -20 (formé au club)
24 Attaquant Basile De Carvalho 31 octobre 1981 Sénégal Sénégal - Drapeau : France Stade Brestois
25 Attaquant David Ledy 22 septembre 1987 Drapeau de la France France - Drapeau : France FC Mulhouse (formé au club)
29 Attaquant Seïd Khiter 19 janvier 1985 Drapeau de l'Algérie Algérie, Drapeau de la France France - Drapeau : France Valenciennes FC
Légende : Captain sports.svg = capitaine.

Trophée du joueur du mois[modifier | modifier le code]

Le trophée du joueur du mois est décerné en fonction d'un vote des internautes du site officiel du club. L'attaquant Nicolas Fauvergue remporte le trophée à trois reprises. Le milieu de terrain Farez Brahmia remporte le trophée du mois de mars 2010 alors qu'il n'a qu'un contrat amateur avec le club, il ne passe en effet professionnel qu'en avril 2010[7].

Buteurs[modifier | modifier le code]

Position Nom Buts en Ligue 2 Buts en CDF Buts en CDL Total buts
1 Nicolas Fauvergue 13 2 - 15
2 Magaye Gueye 9 1 1 11
3 Emil Gargorov 2 2 - 4
4 David Ledy 3 - - 3
5 Mamadou Bah 2 - - 2
- Guillaume Lacour 2 - - 2
- Milovan Sikimic 2 - - 2
- Yacine Bezzaz 1 1 - 2
9 Farez Brahmia 1 - - 1
- Arnaud Maire 1 - - 1
- Steven Pelé 1 - - 1
- Rodrigo 1 - - 1
- Simon Zenke 1 - - 1
- Basile De Carvalho 1 - - 1
- Jean-Alain Fanchone 1 - - 1
- Billy Ketkeo - 1 - 1

Compétitions disputées[modifier | modifier le code]

Championnat de Ligue 2[modifier | modifier le code]

Le dernier match de la saison est LB Châteauroux - RC Strasbourg du 14 mai 2010. Les hommes de Janin ne sont pas parvenus à sauver leur place en Ligue 2[15] face à l'équipe berrichone menée par Jean-Pierre Papin, celui-là même qui avait jadis fait monter les Strasbourgeois en Ligue 1. La défaite se joue durant la première mi-temps: le Racing perd 2 buts à 1[16].

Classement
Classement — mise à jour : 14 mai 2010
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
16 Châteauroux 44 38 10 14 14 50 54 -4
17 Istres 44 38 11 11 16 34 52 -18
18 Guingamp 43 38 9 16 13 35 40 -5
19 Strasbourg 42 38 9 15 14 42 49 -7
20 Bastia 39 38 10 9 19 40 48 -8

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Tour Date Adversaire Division Lieu Score Buteurs du RCS
7e 21 novembre 2009 Biesheim DH ext. 1-3 Ketkeo But inscrit après 27 minutes 27e, Gargorov But inscrit après 36 minutes 36e, But inscrit après 50 minutes 50e
8e 13 décembre 2009 Thionville CFA 2 dom. 3-0 Bezzaz But inscrit après 46 minutes 46e, Fauvergue But inscrit après 57 minutes 57e, Gueye But inscrit après 86 minutes 86e.
32e de finale 9 janvier 2010 Olympique lyonnais Ligue 1 dom. 1-3 Fauvergue But inscrit après 37 minutes 37e

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Tour Date Adversaire Division Lieu Score Buteurs du RCS
1er 1er août 2009 Istres Ligue 2 ext. 6-1 Gueye But inscrit après 18 minutes 18e

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Sur la saison 2009-2010, le RC Strasbourg est en déficit de 1,23 million d'euros.

Le club a 20,272 millions d'euros de charges et 12,514 millions d'euros de recettes, ce qui conduit tout d'abord à un solde négatif de 7,959 millions d'euros. En outre, les transferts de joueur rapportent au club 2,145 millions d'euros. Le résultat financier sur cette période est lui négatif de 304 000 euros. Le déficit de 1,23 million d'euros est obtenu après prise en compte de l'abandon de compte courant de deux actionnaires à hauteur de 4,9 millions d'euros : 3,4 pour l'ancien président Philippe Ginestet et 1,5 pour le nouvel actionnaire Alain Fontenla[17].

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Dans la presse écrite, la majorité des éditions de L'Alsace, des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) et de l'édition strasbourgeoise du 20 Minutes comportent un article concernant la vie du Racing. Le club fait la une des DNA le samedi 15 mai 2010 après l'officialisation de la relégation avec le titre « Battu 2-1 à Châteauroux : Le Racing passe à la trappe ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Strasbourg plonge dans le coma », sur lequipe.fr,‎ 14 mai 2010 (consulté le 14 mai 2010)
  2. « Officiel: Le Racing en National! », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ 22 juillet 2010
  3. « Organigramme du Racing Club de Strasbourg », sur rcstrasbourg.fr (consulté le 7 février 2009)
  4. « Organigramme du Racing Club de Strasbourg », sur lfp.fr (consulté le 7 février 2009)
  5. « L'équipe pro », sur rcstrasbourg.fr (consulté le 10 décembre 2009)
  6. « Saison 2009-2010 - Effectif », sur racingstub.com (consulté le 10 décembre 2009)
  7. Marcos retrouve le goût du terrainFarez Brahmia passe pro aujourd'hui
  8. a et b « Bellaïd, Joueur du mois d'Octobre », sur rcstrasbourg.fr,‎ 10 novembre 2009 (consulté le 4 janvier 2010)
  9. « Fauvergue, Joueur du mois de Novembre », sur rcstrasbourg.fr,‎ 3 décembre 2009 (consulté le 4 janvier 2010)
  10. « Fauvergue, Joueur du mois de Décembre », sur rcstrasbourg.fr,‎ 4 janvier 2010 (consulté le 4 janvier 2010)
  11. « Lacour, Joueur du mois de Janvier », sur rcstrasbourg.fr,‎ 9 février 2010 (consulté le 9 février 2010)
  12. « Fauvergue et Pichot récompensés », sur rcstrasbourg.fr,‎ 20 mars 2010 (consulté le 20 mars 2010)
  13. « Brahmia récompensé », sur rcstrasbourg.fr,‎ 1er mai 2010 (consulté le 1er mai 2010)
  14. « Brahmia signe le doublé ! », sur rcstrasbourg.fr,‎ 14er mai 2010 (consulté le 14er mai 2010)
  15. http://www.foot-national.com/classement38.html
  16. http://www.foot-national.com/fiche-match-football-12300.html
  17. « Le chiffre - 1,23 », L'Alsace,‎ 5 mars 2011, sport (lire en ligne)

Navigation[modifier | modifier le code]