Saison 2006-2007 des Penguins de Pittsburgh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2006-07 des Penguins de Pittsburgh

Photo des joueurs des Penguins se congratulant sur la glace.

Les Penguins fêtant la victoire lors d'un match contre les
Capitals de Washington en décembre 2006.

Informations générales
Directeur général Ray Shero
Entraîneur Michel Therrien
André Savard - Mike Yeo - Gilles Meloche
Capitaine Vacant
Patinoire Mellon Arena
Saison régulière
Classements 2e division Atlantique
5e Conférence de l'Est
10e au général
Meilleurs joueurs S. Crosby (36 buts - 84 aides - 120 points)
Séries éliminatoires
Progression défaite 1-4 Sénateurs d'Ottawa
Meilleurs joueurs S. Crosby et J. Staal (3 buts)
E. Malkine et M. Recchi (4 aides)
S. Crosby (5 points)
Récompenses
Collectif -
Individuel S. Crosby - Trophées Art Ross,
  Hart, Lester B. Pearson
E. Malkine - Trophée Calder

Autres saisons

La saison LNH 2006-2007 est la 39e saison des Penguins de Pittsburgh dans la Ligue nationale de hockey. Les Penguins ont vécu une première moitié de saison en dents de scie avant de réaliser une très bonne seconde partie, après le 55e Match des étoiles, pour finalement se qualifier pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis la saison LNH 2000-01.

Au cours de la saison, Sidney Crosby a été le patron de l'équipe finissant avec 120 points, premier de la ligue, et devenant le plus jeune joueur à dépasser les 200 points dans sa carrière le 2 mars. La belle saison des Penguins prend fin en avril contre les Sénateurs d'Ottawa qui gagnent en cinq matchs leur ticket pour les demi-finales de conférence des séries éliminatoires. L'émergence de jeunes talents, tel Ryan Whitney, Jordan Staal ou encore Ievgueni Malkine, laisse présager de bonnes saisons pour la franchise de Pittsburgh.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte de la saison[modifier | modifier le code]

Photo de joueurs entourant un entraîneur qui leur parle.
Les recrues des Penguins pendant un entraînement de pré-saison.

Les Penguins ont fini la saison LNH 2005-06 avec le deuxième plus petit niveau de points (juste devant les Blues de Saint-Louis). De plus, même si les jeunes talents de l'équipe sont présents aussi bien offensivement que défensivement, la saison LNH 2005-06 aura quand même vu le départ à l'âge de 40 ans du capitaine légendaire des Penguins, Mario Lemieux, ainsi que de Žigmund Pálffy qui apportaient de l'expérience dans l'équipe. Le plus dur reste la quasi-simultanéité de ces deux départs en janvier.

Cette avant-dernière place permet tout de même aux Pens de choisir en second pour le repêchage de 2006. Malgré tout, du côté des Penguins, le moral est vacillant en raison des nombreuses rumeurs de déménagement de la franchise qui se font de plus en plus entendre.

Au cours de l'été 2006, Sidney Crosby qui a tout de même fini 6e meilleur pointeur de la saison 2005-06, voit l'attaque se renforcer avec plusieurs transferts habiles menés par le nouveau directeur de la franchise, Ray Shero qui fait principalement venir des joueurs qu'il connaît et qu'il a déjà côtoyé au cours de ses précédentes expériences dans le monde de la LNH même si la défense des Penguins manque encore de maturité.

L'arrivée principale de l'inter-saison (et celle qui a fait le plus de bruit) est celle d'Ievgueni Malkine repêché en 2004 par les Pens en tant que premier choix (second du repêchage) mais qui jusqu'à présent préférait continuer à jouer dans son équipe du championnat Russe : le Metallourg Magnitogorsk.
En effet, après avoir signé un contrat d'un an avec le Metallurg Magnitogorsk pour la saison 2006-07, il a profité d'un tournoi disputé en Finlande pour quitter l'Europe et ne plus donner de nouvelles pendant un certain temps. Au cours de l'été, le public apprend qu'il a rejoint Los Angeles et quelque temps plus tard, il rejoint enfin les rangs des Penguins[1].

Il se blesse lors d'un match amical contre les Flyers de Philadelphie en rentrant en collision avec son coéquipier John Leclair. Il tombe lourdement sur son épaule et manquera les premiers matchs de la saison.

Les transferts[modifier | modifier le code]

Arrivées

Joueurs repêchés[3]

Départs

La première partie de la saison[modifier | modifier le code]

Photo de Sidney Crosby assis dans les gradins.
Sidney Crosby regardant un entraînement de pré-saison des Penguins.

Les Pens connaissent un début de saison en dent de scie avec des résultats assez variables même si le retour de Malkine permet à l'équipe d'aligner des victoires. Le 1er novembre les Pens commencent leur tournée à l'ouest et malgré une victoire lors du premier match, il s'ensuit une série de défaites.

Début décembre, Ray Shero décide de mettre en ballotage André Roy et John LeClair. Le premier n'aura participé qu'à cinq matchs et sera récupéré par son ancienne équipe, le Lightning de Tampa Bay. Le second est mis en ballotage plusieurs fois mais sans qu'aucune équipe ne le récupère. Le 14 décembre, les Penguins le libèrent de son contrat[5]

Le 11 décembre, les Penguins jouent contre les Capitals de Washington et sont menés au milieu du second tiers 4 à 0. Ils réussissent malgré tout à renverser la tendance et gagnent le match sur le score de 5 buts à 4 lors des séances de tirs au but.
Le 13 décembre au cours d'un match contre les Flyers, les Penguins inscrivent 8 buts et Sidney Crosby réalise un but et cinq aides. Deux jours plus tard, contre les Islanders, Crosby inscrit un but et trois passes, ce qui lui donne 10 points en 2 parties.

Le Match des étoiles[modifier | modifier le code]

Le 9 janvier, Sidney Crosby est sélectionné dans la formation partante de la conférence Est pour le 55e Match des étoiles de la LNH. Crosby est le joueur à avoir reçu le plus de votes de la part du public, toutes positions confondues[6]. Quatre jours plus tard, la liste des jeunes joueurs conviés au match des recrues est dévoilée : trois Penguins de plus iront donc à Dallas fin janvier. Il s'agit de Ievgueni Malkine, Jordan Staal et Ryan Whitney[7].

Finalement, la prestation des Penguins est mitigée : Staal réalise deux passes et Whitney inscrit un but au cours du match des jeunes recrues gagné par la conférence de l'Est [8] mais ni Malkine ni Crosby ne sont capables de marquer le moindre point. Crosby arrive seulement à se distinguer au cours des épreuves d'habileté[9].

La fin de saison[modifier | modifier le code]

Le 10 février, lors d'une victoire 6 à 5 contre les Maple Leafs de Toronto, le jeune Jordan Staal inscrit le premier coup du chapeau de son histoire dont le dernier but en prolongation offrant une onzième victoire en treize matchs depuis le Match des étoiles[10]. Neuf jours plus tard, malgré trois buts de Ryan Malone et cinq points de Mark Recchi (3 passes et 2 buts), les Pens concèdent leur premier match sans marquer de point en seize rencontres (15 victoires et une défaite en prolongation) contre les Islanders de New York 6 buts à 5[11].

Le 27 février, les Penguins font signer deux joueurs le dernier jour possible des échanges : Georges Laraque des Coyotes de Phoenix arrive en retour de Daniel Carcillo (joueur des Penguins de WBS) et du 8e tour du repêchage 2007 et Gary Roberts des Panthers de la Floride arrive en échange de Noah Welch, inutilisé par les Penguins[12]. Dans le même temps, Dominic Moore rejoint le Wild du Minnesota contre leur 3e choix du repêchage de 2007[13]. Shero fait également signer Joel Kwiatkowski des Panthers (contre un choix de repêchage) et Nolan Schaefer, gardien de but pour les Penguins de WBS[14].

Le soir même, les Penguins encaissent leur troisième blanchissage de la saison contre les Devils du New Jersey (second blanchissage de la saison contre les Devils) et à cette occasion, Martin Brodeur, gardien de but des Devils, réalise son 12e blanchissage de la saison s'approchant de plus en plus de George Hainsworth, second meilleur gardien à cet exercice de la LNH avec 94 réalisations[15]. Le 2 mars, Sidney Crosby marque un but lors d'une défaite 3 à 2 contre les Hurricanes de la Caroline. Il s’agit de son 200e point depuis ses débuts et il devient le joueur le plus jeune de l'histoire de la LNH à inscrire 200 points et seulement le second joueur de moins de 20 ans à réaliser cette performance (le premier fut Wayne Gretzky en 1980-81)[16]. Le 4 mars, lors d'une nouvelle victoire contre les Flyers, Roberts inscrit un but et deux passes sous ses nouvelles couleurs. Deux jours plus tard, les Pens perdent 3-1 contre les Sénateurs d'Ottawa mais Jordan Staal sonne la révolte en inscrivant son 7e but de la saison en infériorité numérique, il bat alors le record de buts inscrits en infériorité numérique lors de sa première saison par une recrue.

Le 10 mars, Crosby inscrit son 100e point de la saison et devient le joueur le plus jeune de l'histoire de la LNH a marquer lors de ses deux premières saisons 100 points. Seulement quatre autres joueurs ont réalisé cette performance : Peter Šťastný, Mario Lemieux, Wayne Gretzky et Mike Rogers[17].

Lors du dernier match de la saison, les trophées internes au sein des Penguins sont dévoilés. Crosby est élu meilleur joueur de l'équipe par les dirigeants. Il reçoit également le Booster club award du joueur qui a le plus gagné d'étoiles à la suite des matchs (seconde saison consécutive). Malkine et Staal sont quant à eux élus meilleurs recrues de l'équipe. Recchi qui aura joué l'intégralité des matchs de la saison régulière reçoit deux trophées : celui du joueur qui, selon les autres joueurs, est le joueur qui les aura guidé tout au long de la saison (Player's Player Award) ainsi que celui du joueur ayant le plus apporté à la communauté de Pittsburgh (Edward J. DeBartolo Community Service Award). La presse locale a pour tâche de remettre le trophée à la mémoire de Aldege Bastien, trophée qui démontre la disponibilité du joueur pour la presse. Cette saison, la presse décide donc de remettre le trophée à l'ensemble de l'équipe. La presse doit également décider du joueur le plus persévérant et Nasreddine qui inscrit cette saison son premier but dans la LNH, après treize saisons de professionnalisme, est récompensé[18],[19].

Composition de l'équipe[modifier | modifier le code]

Les Penguins 2006-07 sont entraînés par Michel Therrien, assisté de André Savard et Mike Yeo et le président est Ray Shero.
Les joueurs utilisés depuis le début de la saison sont listés dans le tableau ci-dessous. En ce qui concerne les buts marqués, les totaux marqués dans cette section ne comprennent pas les buts des séances de tir de fusillade[20].

Certains des joueurs ont joué des matchs avec l'équipe associée aux Penguins : les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, franchise de la Ligue américaine de hockey.

Nota: PJ : parties jouées, V : victoires, D : défaites, DPr : défaite en prolongation, Min : minutes jouées, Bc : buts contre, Bl : blanchissages, Moy : moyenne d'arrêt sur la saison, B : buts marqués, A : aides, Pun : minutes de pénalité.

Gardiens de but
Joueur Saison régulière Séries éliminatoires
 PJ  V   D  DPr Min  Bc  Bl Moy  B   A  Pun  PJ  V   D  DPr Min  Bc  Bl Moy  B   A  Pun
29 Drapeau du Canada MA. Fleury 67 40 16 9 3 905 184 5 2,83 0 3 4 4 1 3 0 227 15 0 3,97 0 0 0
41 Drapeau du Canada J. Thibault 22 7 8 2 1 101 52 1 2,83 0 0 0 1 0 1 0 8 0 0 0 0 0 0


Défenseurs
Joueur Saison régulière Séries éliminatoires Commentaires
 PJ  B   A   Pts Pun  PJ  B   A  Pts Pun
2 Drapeau de la République tchèque J. Melichar 70 1 11 12 44 5 0 0 0 2  
3 Drapeau des États-Unis M. Eaton 35 0 3 3 16 5 0 0 0 0  
4 Drapeau des États-Unis N. Welch 22 1 1 2 22            Termine la saison au sein des Panthers de la Floride
5 Drapeau des États-Unis R. Scuderi 78 1 10 11 28 5 0 0 0 2  
6 Drapeau des États-Unis J. Kwiatkowski 1 0 0 0 0           A commencé la saisons avec les Panthers de la Floride
19 Drapeau des États-Unis R. Whitney 81 14 45 59 77 5 1 1 2 4  
32 Drapeau du Canada A. Nasreddine 44 1 4 5 18           A marqué son premier but et premier point dans la LNH à Montréal sa ville natale
33 Drapeau du Canada E. Cairns 1 0 0 0 5            
44 Drapeau des États-Unis B. Orpik 70 0 6 6 82 5 0 0 0 8  
45 Drapeau du Canada M. DuPont 3 0 1 1 4            
58 Drapeau du Canada K. Letang 7 2 0 2 4            Renvoyé dans son équipe junior des Foreurs fin octobre
55 Drapeau de la Russie S. Gonchar 82 13 54 67 72 5 1 3 4 2   Assistant capitaine


Attaquants
Joueur Saison régulière Séries éliminatoires Commentaires
 PJ  B   A   Pts Pun  PJ  B   A  Pts Pun
7 Drapeau du Canada M. Ouellet 73 19 29 48 30 5 0 1 1 6  
8 Drapeau du Canada M. Recchi 82 24 44 68 62 5 0 4 4 0 Assistant capitaine
10 Drapeau des États-Unis J. LeClair 21 2 5 7 12           Libéré de son contrat en décembre
10 Drapeau du Canada G. Roberts 19 7 6 13 26 5 2 1 3 2 A commencé la saison avec les Panthers de la Floride
11 Drapeau du Canada J. Staal 81 29 13 42 24 5 3 0 3 2 A marqué ses trois premiers buts en inférorité numérique
12 Drapeau des États-Unis R. Malone 64 16 15 31 71 5 0 0 0 0  
16 Drapeau du Canada E. Christensen 61 18 15 33 26 4 0 0 0 6  
17 Drapeau du Canada K. Stewart 3 0 0 0 2           Transféré au bout de 3 matchs aux Blackhawks
18 Drapeau du Canada D. Moore 59 6 9 15 46           Termine la saison au sein du Wild du Minnesota
20 Drapeau du Canada C. Armstrong 80 12 22 34 66 5 0 1 1 11  
22 Drapeau du Canada C. Thorburn 39 3 2 5 69            
25 Drapeau du Canada M. Talbot 75 13 11 24 53 5 0 1 1 7
26 Drapeau de la Slovaquie R. Petrovický 31 3 3 6 28 3 0 0 0 2
27 Drapeau du Canada G. Laraque 17 0 2 2 18 2 0 0 0 0 A commencé la saison avec les Coyotes de Phoenix
28 Drapeau de la Suède N.Ekman 34 6 9 15 24 1 0 0 0 0  
36 Drapeau des États-Unis A. Roy 5 0 0 0 5           Transféré au Lightning de Tampa Bay début décembre
37 Drapeau de la Finlande J. Ruutu 81 7 9 16 125 5 0 0 0 10  
71 Drapeau de la Russie E. Malkine 78 33 52 85 80 5 0 4 4 8 Premier joueur avec un but à chacun de ces 6 premiers matchs dans la LNH depuis 1917-18
87 Drapeau du Canada S. Crosby 79 36 84 120 60 5 3 2 5 4 Assistant capitaine

Résultats sur la saison régulière[modifier | modifier le code]

Matchs après matchs[modifier | modifier le code]

Classement de l'équipe[modifier | modifier le code]

L'équipe des Penguins finit à la seconde place de la division Atlantique derrière les Devils du New Jersey. Au niveau, de la conférence de l'Est, cela les place à la cinquième place et toutes équipes confondues les Penguins finissent à la dixième place, les premiers étant les Sabres de Buffalo avec 113 points.

Classement final de la division Atlantique
Équipe  PJ  V   D  DP  BP  BC Pts
Devils du New Jersey (2) 82 49 24 9 216 201 107
Penguins de Pittsburgh (5) 82 47 24 11 277 246 105
Rangers de New York (6) 82 42 30 10 242 216 94
Islanders de New York (8) 82 40 30 12 248 240 92
Flyers de Philadelphie (15) 82 22 48 12 214 303 56

Parmi les six équipes de la division, cinq se sont qualifiées pour les séries, ce qui fait de la division Atlantique, la division la plus représentée.

Avec 277 buts inscrits, les Penguins possèdent le troisième attaque de la ligue derrière les Sabres (308) et les Sénateurs d'Ottawa (288). Au niveau défensif, les Penguins ont encaissé 246 buts, soit une quinzième place pour la ligue, le Wild du Minnesota est l'équipe qui a pris le moins de but (191). Au contraire, les Flyers de Philadelphie ont encaissé 303 buts.

Globalement avec 105 points, les Penguins ont presque doublé leur total de points de la saison passée et il faut remonter à 1992-93 pour voir l'équipe récolter plus de points (119 points). Historiquement, il s'agit tout de même du second plus gros total de points récoltés par l'équipe.

Les meneurs de la saison[modifier | modifier le code]

Finalement, lors de la saison régulière, Sidney Crosby est le joueur des Penguins qui aura inscrit le plus de buts (36), fait le plus de passes (84) et donc totalisé le plus de points (120). Au niveau de la Ligue nationale de hockey, Vincent Lecavalier, ancien de l'Océanic de Rimouski tout comme Crosby, est le joueur qui a marqué le plus de but (52), Crosby étant à la 16e position. Au niveau des passeurs, Joe Thornton devance Crosby de 8 passes pour un total de 92 aides. Enfin au niveau des points, Crosby finit premier de la LNH avec 6 points d'avance sur Thornton.

Au niveau des défenseurs, Sergueï Gontchar est le défenseur le plus prolifique de la saison aussi bien au niveau des passes que des points (respectivement 54 et 67). Il finit second meilleur défenseur-pointeur derrière le défenseur des Ducks d'Anaheim, Scott Niedermayer. Au niveau des buts, Ryan Whitney inscrivant 14 buts, soit un but de plus que Gonchar, finit en 10e position des défenseurs tandis que Sheldon Souray des Canadiens de Montréal a marqué à 26 reprises.

Au niveau des recrues, Ievgueni Malkine réalise la même performance que Crosby en étant le meilleur buteur (33), passeur (52) et pointeur (85) des Penguins mais il mène également au niveau de la LNH pour ces trois statistiques. Il faut remonter à la saison 1959-60 pour voir une équipe posséder dans ses rangs le meilleur pointeur de la saison et la meilleure recrue[23].

Enfin, au niveau des pénalités, les Penguins ont totalisé 1 215 minutes de pénalité dont 125 minutes pour le seul Jarkko Ruutu. Le défenseur le plus pénalisé est Brooks Orpik avec 82 minutes. Au niveau de la LNH, Ben Eager des Flyers de Philadelphie totalise 233 minutes de pénalités.

Les séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Contexte des séries[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis la saison LNH 2000-01, les Penguins de Pittsburgh parviennent à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Les Penguins finissent 2e de leur division derrière les Devils du New Jersey et n'ont donc pas l'honneur d'être certains de commencer les séries à domicile dans le Mellon Arena. Ils terminent avec le même total de points que les Sénateurs d'Ottawa mais ces derniers comptent une victoire de plus et finissent devant les Pens. Ainsi, au classement final, les Pens finissent cinquième de la conférence de l'Est et jouent leur premier tour contre les Sénateurs d'Ottawa, quatrièmes de la conférence.

Premier tour[modifier | modifier le code]

L'équipe opposée aux Penguins est celle des Sénateurs d'Ottawa qui jouent leur match dans la Place Banque Scotia et font partie de la Ligue nationale de hockey depuis 1992.

Les Sénateurs s'appuient sur une équipe relativement jeune dont le meilleur pointeur lors de la saison régulière a été Dany Heatley, quatrième meilleur pointeur de la saison avec 105 points. Dans les buts, les Sénateurs ont deux gardiens : Ray Emery et Martin Gerber, le premier étant plus souvent titulaire que le second.

Sur les quatre matchs qui ont opposé les deux équipes lors de la saison régulière, le premier fut une victoire des Sénateurs tandis que les trois derniers ont été gagnés par les Penguins (dont deux après prolongation, lors des tirs de fusillade).

Ils sont balayés en cinq matchs par une équipe d'Ottawa plus forte. En effet, dès le premier match, les joueurs d'Ottawa mettent beaucoup plus d'impact dans leur présence sur la glace avec toujours une volonté de presser le joueur le plus possible et en finissant assez souvent par une mise en échec.

Lors du second match, les Penguins réussissent à s'imposer sur la glace des Sens mais ce n'est qu'au prix d'un gros travail de Marc-André Fleury, le gardien des Penguins. Fleury réalise lors de cette partie pas moins 34 arrêts, ne laissant passer que 3 buts. Offensivement, les Penguins jouent mieux et l'expérience de Gary Roberts apporte beaucoup : avec une passe, un but et sept mises en échec réalisées sur les joueurs adverses, il finit homme du match.

Pour le premier match dans l'enceinte des Penguins, pleine comme à son habitude, les Sénateurs prennent le dessus au cours du second tiers, surclassant les Penguins avec 12 tirs - dont 3 au fond - contre 5. Avec deux buts lors de ce tiers temps, Daniel Alfredsson fait très mal aux Penguins. Au cours de ce match, Patrick Eaves des Sénateurs est blessé à la suite d'une charge à la tête peu réglementaire de Colby Armstrong avec son épaule.

Le second match dans la Mellon Arena est encore une fois à l'avantage des Sénateurs avec une bonne lutte pour la victoire. Une équipe inscrit un but par tiers temps et même si la victoire n'aurait pas été volée pour les jeunes Penguins, ils s'inclinent pour la seconde fois contre leurs adversaires et devant leur public.

La saison 2006-07 des Penguins se termine le 19 avril par un blanchissage d'Emery qui aura globalement connu un premier tour tranquille face à une jeune équipe[24].

Résultats détaillés
no  Date et lieu Score[21] Buteurs des Penguins Gardien
1 11/04 @ OTT défaite 3-6 Staal (Talbot - Whitney)
Gonchar (Malkine - Recchi)
Crosby (Gonchar - Recchi)
Fleury
Thibault
2 14/04 @ OTT victoire 4-3 Whitney (Gonchar - Crosby)
Roberts (Gonchar - Malkine)
Staal (Ouellet - Roberts)
Crosby (Recchi - Malkine)
Fleury
3 15/04 @ PIT défaite 4-2 Roberts (Crosby - Armstrong)
Crosby (Malkine - Recchi)
Fleury
4 17/04 @ PIT défaite 2-1 Staal (Roberts - Ouellet) Fleury
5 19/04 @ OTT défaite 0-3 - Fleury

Le Mellon Arena[modifier | modifier le code]

Une nouvelle patinoire ?[modifier | modifier le code]

Toute la saison des Penguins aura été marquée par une profonde incertitude en raison d'une patinoire, le Mellon Arena, vieille et vétuste.

Le 28 novembre 2006, Gary Bettman, commissaire de la LNH, déclare que la seule possibilité pour que les Penguins restent à Pittsburgh serait que le projet de construction d’une enceinte par le groupe Isle of Capri Casinos soit accepté[25]. Ce projet, baptisé Pittsburgh First[26], prévoit de mettre en place une nouvelle patinoire avec des salles de jeux et autres commodités pour les fans[27].

La décision rendue le 20 décembre 2006 n'est pas bonne pour les Penguins et le projet du groupe Isle of Capri est rejeté[28]. Les Penguins sont depuis à la recherche d'une solution et le 3 janvier 2007, une délégation de personnalités des Penguins (dont Mario Lemieux) se rend à Kansas City (Missouri) qui est en train de construire une nouvelle patinoire et serait prêt à accueillir la franchise[29].

Finalement, le dénouement se joue le 13 mars 2007 : depuis la veille, une rumeur, annonçant que les Penguins ne partiraient pas, circule sur internet[30] et quelques heures avant le match du 13 contre les Sabres de Buffalo, la nouvelle est rendue publique par le gouverneur de l'État, le maire de Pittsburgh ainsi que les dirigeants de la franchise : les Penguins vont rester à Pittsburgh pour au moins encore 30 ans avec un projet de construction d'une nouvelle aréna, dans le même quartier que le Mellon Arena[31]. Cette nouvelle construction de 290 millions de dollars sera cofinancée par plusieurs organisations dont les Penguins de Pittsburgh. La salle devrait ouvrir ses portes au cours de la saison 2010-11 et le Mellon Arena sera alors rasé[32].

Les fans des Penguins[modifier | modifier le code]

Parallèlement aux rumeurs de départs de la franchise, l'affluence n'a cessé d'augmenter et les Penguins ont sur la saison une moyenne de remplissage de 16 425 personnes (pour 17 132 places) et à la fin de la saison, le total de matchs joués à guichet fermé s'élève à 30, dont une série finale de treize matchs pleins[33].

Pour les deux matchs des séries éliminatoires, outre les billets des abonnements, 2 000 places étaient disponibles à la vente. La totalité des billets est partie en treize minutes[34].

L'après saison[modifier | modifier le code]

Les championnats du monde[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

En attendant la fin des séries éliminatoires pour les autres équipes de la LNH, plusieurs joueurs de l'effectif 2006-2007 des Penguins sont appelés à jouer lors du championnat du monde 2007 en Russie. Alors que Crosby n'assistera pas au tournoi en raison d'un os cassé dans le pied[35], Jordan Staal et Colby Armstrong vont représenter le Canada, Jarkko Ruutu la Finlande, et enfin, Sergueï Gontchar et Ievgueni Malkine la Russie[36].

À l'issue du premier tour, les trois équipes sont qualifiées pour le second tour qualificatif et seuls les deux russes ont marqué des points pour leur nation : trois aides et un but pour Gonchar et un but pour Malkine (sur une passe de Gonchar).

Le 9 mai, lors du quart-de-finale opposant les russes aux tchèques, Malkine réalise la passe pour le premier but de son équipe et inscrit par la suite deux buts pour une victoire russe 4 buts à 0[37].

Malgré un but de Malkine assisté de Gonchar et d'Alexander Frolov la Russie perd en prolongation de la demi-finale contre la Finlande de Jarkko Ruutu. Dans l'autre demi-finale les canadiens affrontent les suédois. Jordan Staal en profite pour inscrire son premier point du tournoi sur une passe pour un but de Jonathan Toews.

Lors de la finale pour la troisième place Malkine réalise une nouvelle passe et la Russie gagne la médaille de bronze à domicile.

Pour la finale, le match commence bien pour les canadiens puisqu'au bout du second tiers-temps, ils mènent 3 buts à 0 dont le dernier but inscrit par Colby Armstrong sur une passe son coéquipier des Pens : Jordan Staal. Finalement, le Canada gagne sa 24e médaille d'or sur le score de 4 buts à 2 et Armstrong devient le buteur de la victoire[38].

Bilan par joueur[modifier | modifier le code]

Les canadiens - médaille d'or Médaille d'or
Il aura fallu attendre les demi-finales pour voir le jeune Jordan Staal inscrire son premier but avec l'équipe sénior du Canada. Il aura joué finalement huit matchs pour une fiche de +3 sans pénalité.

Colby Armstrong faisait également ses premiers pas sous les couleurs de l'équipe nationale et il aura marqué 2 points dans la compétition : une passe dans la poule des play-offs et le but de la victoire lors de la finale. Il finit au bout de 8 matchs avec une fiche de 0, 2 points et 4 minutes de pénalité.

Le finlandais - médaille d'argent Médaille d'argent
Jarkko Ruutu aura joué les huit matchs de son équipe avec son frère Tuomo. Il finit le championnat avec 1 point (pour une passe) et 29 minutes de pénalité.

Les russes - médaille de bronze Médaille de bronze
Ievgueni Malkine a été le joueur des Pens le plus prolifique avec 10 points décomposés en cinq buts et cinq assistances en neuf matchs. Il finit avec une fiche de +5 et aura récolté 9 minutes de pénalités. Il est également récompensé en étant nommé sur l'équipe type du tournoi par les journalistes couvrant la compétition[39].

Sergueï Gontchar quant à lui aura marqué 1 but pour 4 aides, 4 minutes de pénalité et +4 en 9 matchs également.

Les trophées de la LNH[modifier | modifier le code]

Dans le même temps, les nominations pour les trophées de la LNH sont annoncées et plusieurs Penguins font partie des nommés[40] :

Finalement, le 14 juin 2007, la cérémonie de remise des trophées a lieu et Crosby est au centre de celle-ci. Il remporte les trois trophées (meilleur pointeur, meilleur joueur selon ses pairs et meilleur joueur de la saison) qu'il convoitait tandis que son coéquipier Malkine remporte le trophée Calder. Therrien est battu par Vigneault l'entraîneur des Canucks[42].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Signature de Malkine, article sur http://www.pittsburghpenguins.com/
  2. (en) Signature de Ruutu, article sur http://www.pittsburghpenguins.com/.
  3. (en) Repêchage 2006 sur http://www.hockeydb.com/.
  4. (en) Les Penguins choisissent Staal, article sur http://www.pittsburghpenguins.com.
  5. (en) LeClair et les Penguins se séparent, article sur nhl.com
  6. (en) Crosby obtient le plus de voix pour le Match des étoiles sur le site des Penguins
  7. (en) Article sur les jeunes sélectionnés pour le match des meilleures recrues sur nhl.com
  8. (en) Résultat du matchs des jeunes Étoiles sur www.nhl.com
  9. (en) Résultat du concours d'habileté sur www.nhl.com
  10. (en) Premier hat-trick de la carrière de Staal, article sur nhl.com
  11. (en) Retour sur le match du 19/02/07 contre les Islanders sur nhl.com
  12. (en) Arrivée de Laraque et Roberts, article sur nhl.com.
  13. (en) Moore rejoint le Wild, article sur nhl.com.
  14. (en) Résumé des échanges du 27 février sur le site officiel des Penguins.
  15. (en) Article sur la saison de Martin Brodeur, sur nhl.com
  16. (en) 200e point de Crosby dans la LNH, article sur le site des Penguins.
  17. (en) Crosby marque 100 points pour la seconde fois de sa carrière, article sur le site des Penguins.
  18. (en) Nouvelles du mois d'avril sur letsgopens.com
  19. (en) Liste des joueurs récompensés sur www.pittsburghpenguins.com.
  20. Statistiques de saisons sur www.hockeydb.com
  21. a et b Les scores sont indiqués en mettant l'équipe qui joue à domicile en second et l'équipe visiteur en premier.
  22. Tir de fusillade
  23. (en) Article sur Crosby et Malkine sur http://penguins.nhl.com.
  24. (en) Récapitulatif du dernier match de la série sur www.nhl.com.
  25. (en) http://www.pittsburghpenguins.com/team/features/arts/2161.0.php
  26. (en)http://www.pittsburghfirst.com
  27. (en) Description du projet
  28. (en) Déclaration de Ken Sawyer, directeur général des Penguins
  29. (en) Déclaration de Lemieux sur sa visite à Kansas City.
  30. (en) Selon KDKA-TV, les Penguins ont trouvé un nouvel accord pour rester à Pittsburgh, article sur nhl.com
  31. (en) Penguins, government officials agree on new arena, article sur usatoday.com.
  32. (en) Article sur la nouvelle arena sur pittsburghpenguins.com.
  33. (en) Synthèse de la saison 2006-07 des Penguins à domicile sur www.pittsburghpenguins.com.
  34. (en)2000 tickets vendus en treize minutes, article sur http://pittsburghpenguins.com/.
  35. (en) La blessure de Crosby l'empêche de participer au championnat du monde 2007, article sur http://www.pittsburghpenguins.com.
  36. (en) Liste des joueurs des Penguins sélectionnés pour le championnat du monde 2007 en Russie, article sur http://www.pittsburghpenguins.com/.
  37. (en) Victoire 4 à 0 des russes en quart-de-finale du championnat du monde 2007, deux buts et une passe de Malkine, article sur http://live82.ihwc.net/.
  38. (en) Victoire du Canada en finale du championnat du monde 2007, article sur http://www.ihwc.net/.
  39. (en) Meilleurs joueurs du tournoi, article sur http://www.ihwc.net/.
  40. (en) Article sur les nominations pour les trophées de la LNH, article sur http://www.pittsburghlive.com/.
  41. (en) Article sur les potentiels vainqueurs du trophée Calder sur http://www.nhl.com/.
  42. (en) Bilan de la soirée des remises de trophées sur http://www.nhl.com/.
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 10 mai 2007 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.