Saison 1 de Futurama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1 de Futurama

Logo original de la série

Logo original de la série


Série Futurama
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Diff. originale
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Liste des épisodes de Futurama

Cet article présente le guide des épisodes la première saison de la série télévisée Futurama.

Épisode 1 : Spaciopilote 3000[modifier | modifier le code]

Titre original
Space pilot 3000
Numéro
1
Code de production
1ACV01
Première diffusion
Scénario
David X. Cohen, Matt Groening
Réalisation
Rich Moore, Gregg Vanzo
Invités
Résumé
31 décembre 1999. Philip J. Fry, livreur de pizza ringard et loser, se fait cryogéniser pour 1000 ans après avoir été victime d'une blague douteuse. Il se réveille donc le 31 décembre 2999 et découvre le futur, ses technologies avancées et ses habitants étranges. Il rencontre notamment Leela Turanga, une cyclope dont le métier consiste à attribuer leur destiné aux décongelés. Fry, refusant le métier de livreur qui vient de lui être attribué, s'enfuit et rencontre Bender, un robot tordeur alcoolique et cleptomane. Après une course poursuite, Leela finit par les attraper et renonce elle même à son implant de carrière. Les 3 compères se rendent alors chez le Professeur Hubert Farnsworth, petit petit… neveu de Fry et possesseur d'une compagnie de livraison inter-galactique, qui les engage comme nouvel équipage du vaisseau.
Autres informations
  • La scène d'ouverture commence avec le fond sonore de Star Trek et Fry qui dit : « L'espace, on pourrait croire qu'il est infini… », un parallèle à la scène d'ouverture de cette même série « L'espace, frontière de l'infini… ».
  • Le jeu vidéo auquel joue Fry est un hommage à Donkey Kong.
  • Une autre référence à Star Trek se situe dans le bruit des portes. D'ailleurs, Fry dit explicitement que cela lui rappelle la série.
  • Les matraques des policiers sont une parodie des sabres laser de Star Wars.
  • Quand Leela dit : « Il est inutile d'employer la force », on peut y voir une référence à la Force dans Star Wars.
  • Au début de l'épisode, quand Fry passe dans le tube sous l'eau, on reconnait Blinky le poisson à trois yeux de Bart Simpson.
Commentaires
Premier épisode pilote, présentant les principaux personnages ainsi que le ton et le contexte de la série.

Épisode 2 : La série débarque[modifier | modifier le code]

Titre original
The Series Has Landed
  • 'Sous titre : En Hypnovision'
Numéro
2
Code de production
1ACV02
Première diffusion
Scénario
Ken Keeler
Réalisation
Peter Avanzino
Invités
Résumé
Fry, Leela et Bender intègrent l'équipe de Planet Express et découvrent Hermes Conrad, un comptable jamaïcain fou de bureaucratie et de limbo, Amy Wong, une chinoise richissime et superficielle dont les parents possèdent la moitié de la planète Mars et le Docteur Zoidberg, un homard géant pauvre et loufoque censé être un spécialiste de l'anatomie humaine. Alors que Leela est nommée capitaine, l'équipe doit livrer un colis sur la Lune. Fry y voit l'occasion de réaliser son rêve d'aller un jour reproduire l'exploit de Neil Armstrong, mais en arrivant sur la Lune, il constate que celle-ci est occupée par un parc d'attraction. Déçu, il essaiera d'échapper à cette partie artificielle, attirant quelques ennuis à Leela, tandis qu'Amy tente de récupérer les clés perdues du vaisseau, et que Bender fait la cour à la fille robot d'un fermier du coin.
Autres informations
  • Gag du sous-titre : En Hypno-Vision (In hypno-vision)
  • Références :
  • Le "Luna Park" et son "Moon Street USA" sont une référence aux parc d'attraction de Disney, de même que son slogan : "L'endroit le plus drôle sur l'orbite de la Terre".
  • Hommage aux Pink Floyd avec le titre "Dark Side of the moon" quand Fry fait la découverte de la face cachée de la Lune (Dark Side en anglais).
  • Le titre anglais "The series has landed" est une référence à ce qu'a déclaré Neil Armstrong à la NASA : "The Eagle has landed".
  • Plusieurs des peluches que Amy a gagnées sont des répliques de Bongo et Pinky de Life In Hell.
  • Lorsque Bender enfonce sa bouteille de bière dans l'œil gauche de la mascotte à tête de Lune, c'est une référence au long métrage de Georges Méliès, Le Voyage dans la Lune.
Commentaires
"La série débarque" est le second épisode de Futurama. Cet épisode complète le premier puisqu'on y découvre d'autres personnages principaux.

Épisode 3 : Le Colocataire[modifier | modifier le code]

Titre original
I, roommate
Numéro
3
Code de production
1ACV03
Première diffusion
Scénario
Eric Horsted
Réalisation
Bret Haaland
Invités
Résumé
Depuis son arrivée à Planet Express, Fry vit dans les locaux de la société. Il dort sur la table de réunion, attire les chouettes avec sa nourriture, prend des douches de décontamination et utilise les réacteurs du vaisseau comme sèche-cheveux. Il est mis à la porte par Hermes Conrad et est aussitôt hébergé par Bender. Seulement, l'appartement du robot fait 4m³ et Fry décide de chercher un autre appartement avec Bender. Ils trouvent leur bonheur mais Bender doit retourner dans son ancien appart car son antenne empêche la bonne réception de la télévision. Pour consoler son ami en pleine dépression, Fry décide de retourner vivre avec Bender dans son appartement robot où une surprise l'attend...
Autres informations
  • Gag du sous-titre : Vu à la télévision (As seen on TV)
  • Références :

Épisode 4 : Victime de l'amour, perdue dans l'espace[modifier | modifier le code]

Titre original
Love's Labours Lost in Space
Numéro
4
Code de production
1ACV04
Première diffusion
Scénario
Brian Kelley
Réalisation
Brian Sheesley
Invités
Résumé
Leela est en pleine crise et commence à se demander si elle finira célibataire. C’est au cours d’une expédition sur Vergon 6 que l’équipage croise la route du vaisseau de Zapp Brannigan et son lieutenant Kif Kroker. Leela, qui connaît la réputation du Capitaine Brannigan, espère faire une rencontre intéressante. Pourtant, Zapp fait enfermer Fry, Bender et Leela qui ont l’intention de violer le périmètre de protection qui entoure Vergon 6. Après une nuit de « négociations », l’équipage est libre de se rendre sur Vergon 6 où ils doivent sauver un spécimen de chaque espèce. Ils découvrent un petit animal que Leela nommera Nibbler. Mais le vaisseau n’a plus de carburant et la planète menace de s’effondrer. Leela, dégoûtée par Zapp Brannigan, qui est lui sous le charme, doit pourtant lui demander de l’aide.
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Présenté en CC (Contrôle Cérébral) sur certains écrans(Presented in BC [Brain Control] where available)
  • Références :
Commentaires
Dans ce 4e épisode, on nous présente d'autres personnages principaux, à savoir Kif Kroker, Zapp Brannigan et le petit animal de Leela: Nibbler.

Épisode 5 : Terreur sur la planète robot[modifier | modifier le code]

Titre original
Fear of a bot planet
Numéro
5
Code de production
1ACV05
Première diffusion
Scénario
Heather Lombard, Evan Gore
Réalisation
Ashley Lenz, Chris Sauve
Invités
Résumé
Alors que Bender est plus qu’agacé de la façon dont les robots sont traités par les humains sur Terre, il doit, avec Fry et Leela, livrer un colis sur Chapek 9, une planète habitée par des robots qui tuent systématiquement tous les humains. C’est bien sur Bender qui est envoyé pour déposer le colis sur la planète mais les robots découvrent qu’il travaille pour des humains et l’emprisonnent. Fry et Leela n’ont d’autre solution que de se déguiser en robot pour aller sauver leur ami.
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Avec des extra-terrestres entièrement nues (Featuring Gratuitous Alien Nudity)
  • Références :

Épisode 6 : Cinquante Millions de dollars d'anchois[modifier | modifier le code]

Titre original
A Fishfull of Dollars
Numéro
6
Code de production
1ACV06
Première diffusion
Scénario
Patrick M. Verrone
Réalisation
Ron Hughart, Gregg Vanzo
Invités
Résumé
Après avoir visionné une pub en rêve, Fry et l’équipe de Planet Express se rendent dans un centre commercial pour y faire des achats. En voulant payer la caution pour Bender qui a tenté de voler des marchandises, Fry découvre que ses 93 cents laissés sur son compte en 1999 lui ont rapporté 4,3 milliards de dollars. Lors d’une vente aux enchères, il achète divers objets du XXe siècle dont une boîte d’anchois, la dernière qui existe sur Terre. M'man, une puissante industrielle, pense que Fry va se servir de l’huile d’anchois pour fabriquer de l’huile pour robot, mettant ainsi un terme au monopole de M’man. Elle va alors inventer une ruse pour ruiner Fry et l’obliger à lui vendre la boîte d’anchois...
Autres informations
  • Gag du sous-titre : CHARGEMENT... (LOADING...)
  • Têtes célèbres: Pamela Anderson
  • Références :

Épisode 7 : Trois Soleils[modifier | modifier le code]

Titre original
My three suns
Numéro
7
Code de production
1ACV07
Première diffusion
Scénario
J. Stewart Burns
Réalisation
Jeffrey Lynch, Kevin O'Brien
Invités
Résumé
Fry doit livrer un colis sur la planète Trisol, une planète désertique chauffée par 3 soleils. Après avoir déposé son colis dans le palais royal, Fry trouve une bouteille et en boit le contenu afin de se désaltérer. Les trisoliens étant essentiellement composés d’eau, Fry a en fait ingurgité l’empereur, ce qui fait de lui le nouvel empereur de la planète. Disputé par Leela pour son imprudence, Fry lui fait savoir son ras le bol d’être pris pour un enfant et demande à Leela de ne plus l’aider. Pourtant, avant d’être effectivement sacré empereur, Fry doit réciter un texte par cœur. C’est au cours de cette cérémonie que l’ex-empereur, qui a survécu dans le ventre de Fry, demande à retrouver son trône. Menacés par les trisoliens, l’équipe de Planet Express se réfugie dans le palais, et Fry regrette que Leela ne soit pas là pour l’aider...
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Diffusé en DOUBLE VISION (en cas d'ébriété) (Presented in DOUBLE VISION (where drunk))
  • Références :
  • Le titre (My Three Suns en VO) est une référence à Mes trois fils (My Three Sons), une sitcom américaine.
  • La chanson qui passe au tout début lors du lavage de Bender est Car Wash, un titre de Rose Royce.
  • On aperçoit la tête d'Homer Simpson sur un écusson porté par Bender lors du sacre de Fry.
  • La bouteille qui contient l'empereur est une bouteille de Coca-Cola.

Épisode 8 : Un gros tas d'ordures[modifier | modifier le code]

Titre original
A big piece of garbage
Numéro
8
Code de production
1ACV08
Première diffusion
Scénario
Lewis Morton
Réalisation
Susie Dietter
Invités
Résumé
Le Professeur Farnsworth, qui vient d’être ridiculisé par son ennemi et ex-élève Wernstrom lors du dernier symposium, invente le flairoscope, une machine capable de détecter les odeurs des corps célestes. Fry découvre qu’une grosse boule d’ordures, envoyée dans l’espace par la Terre en 2050, menace de s’écraser sur New New York. Le Professeur est désigné par Poopenmeyer, le maire de New New York, pour trouver une solution. Il décide d’envoyer Fry, Bender et Leela se poser sur la boule afin d’y poser une bombe. Mais le Professeur fait une nouvelle erreur et rien ne se passe comme prévu.
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Monsieur Bender est habillé par ROBOTANY 500 (Mr. Bender's Wardrobe by ROBOTANY 500)
  • Références :
  • La destruction partielle de New New York par des hamburgers et la scène où Fry, Leela et Bender se préparent à embarquer est une référence au film Armageddon.
  • Sur la boule d'ordure, Fry découvre une pile de Bart Simpson et Bender avale le short de l'un d'eux après que la poupée de Bart a dit son fameux "Eat my shorts".
  • Fry découvre une pièce où apparaît M. Spock de Star Trek.
  • La planète Ebola9 fait allusion au terrible virus Ebola qui a sévi en Afrique.

Épisode 9 : L'Enfer, c'est les autres robots[modifier | modifier le code]

Titre original
Hell is other robots
Numéro
9
Code de production
1ACV09
Première diffusion
Scénario
Eric Kaplan
Réalisation
Rich Moore
Invités
Résumé
Après un concert des Beastie Boys où il a rencontré son ancien ami Fender, Bender rejoint un groupe de robots accros à l’électricité. Pris de remords par la suite et désirant s’en sortir, Bender ne voit qu’une seule solution : l’église de robotologie. Mais l’émetteur qu’on lui a implanté le trahit et révèle au Robot Diable que Bender a rechuté. Bender est envoyé dans l’enfer des robots, et Fry et Leela suivent sa piste pour tenter de le sauver.
Autres informations
  • Gag du sous-titre : Condamné par le pape sidéral (Condemned by the space pope)
  • Têtes célèbres: The Beastie Boys
  • Références :
  • Le titre est une référence à une réplique tirée de la pièce Huis clos de Jean-Paul Sartre L'Enfer, c'est les autres.
  • Le logo de l'église de Robotologie est le symbole technique de la résistance.
  • L'ami de bender, Fender, est un ampli de guitare. De nos jours, une des marques d'ampli s'appelle "Fender". En plus, pour se droguer, les robot utilisent des "jack". C'est un fil que les guitaristes utilisent pour transmettre le son de la guitare dans l'ampli.
  • Un des trois robots drogués au jack utilise des pinces pour recharger les batteries de voiture.
  • Quand Fry et ses collègues découvrent que Bender se drogue, Fry raconte que son ami Richie a volé la télé de sa mère pour acheter de la drogue, c'est une référence au film Requiem for a Dream.

Épisode 10 : Titanic II[modifier | modifier le code]

Titre original
A flight to remember
Numéro
10
Code de production
1ACV10
Première diffusion
Scénario
Eric Horsted
Réalisation
Peter Avanzino
Résumé
Le professeur décide d'emmener Planet Express sur le Titanic II. Bien entendu, Zap Brannigan est le capitaine. Contre toute attente, Bender tombe amoureux. Qui aurait pu penser qu'il était capable d'éprouver de tels sentiments?
Autres informations
  • Gag du sous-titre : Filmed on Location
  • Têtes célèbres : Leonardo DiCaprio
  • Références :

Épisode 11 : L'Université martienne[modifier | modifier le code]

Titre original
Mars university
Numéro
11
Code de production
1ACV11
Première diffusion
Scénario
J. Stewart Burns
Réalisation
Bret Haaland
Résumé
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Diffusé en Martien sur le cable
  • Références :
  • L'épisode comporte de nombreuses référence au système de fonctionnement des campus américains.
  • On aperçoit des poupées de Bart et Homer lors du flash-back de Fry.
  • Lorsque le singe Gunther obtient le numéro de la fille convoitée par Fry, l'épisode reproduit une scène du film Will Hunting

Épisode 12 : Omicron Perséï Huit attaque[modifier | modifier le code]

Titre original
When aliens attack
Numéro
12
Code de production
1ACV12
Première diffusion
Scénario
Ken Keeler
Réalisation
Brian Sheesley
Résumé
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : Fièrement fabriqué sur Terre (proudly made on Earth)
  • Références :
  • La série télévisée Célibataire et Avocatee est une parodie d'Ally McBeal.
  • La destruction des bâtiments par les Omicroniens est une parodie du film Independence Day.
  • La scène de briefing de Zapp Brannigan est une parodie de celle qui a lieu dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir.
  • De nombreux plans lors de la bataille spatiale sont des clins d'œil à Star Wars.
  • Sur la plage des monuments on retrouve le donut géant du vendeurs de donuts des Simpsons

Épisode 13 : Buvez du Slurm[modifier | modifier le code]

Titre original
Fry and the Slurm factory
Numéro
13
Code de production
1ACV13
Première diffusion
Scénario
Lewis Morton
Réalisation
Ron Hughart
Résumé
Accro au Slurm, une boisson désaltérante qui rend dépendant celui qui la boit, Fry gagne le privilège de faire la fête avec Slurm Mc Kensie, la limace la plus cool du monde. Toute l'équipe de Planet Express est également invitée pour visiter l'usine de fabrication du Slurm. Bender, Fry et Leela vont découvrir l'incroyable vérité sur le secret de fabrication du Slurm : La boisson est constituée des déjections d'une reine limace !
Références et gag du sous-titre
  • Gag du sous-titre : En direct de Omicron Persei 8 (Live from Omicron Persei 8)
  • Références :
  • L'épisode est une parodie de Charlie et la Chocolaterie, un roman de Roald Dahl.
  • Le dessin animé sur l'écran du générique représente Les Simpsons lors de leur première apparition au The Tracey Ullman Show.
  • Lorsque Bender utilise le rayon F, on peut voir qu'il est composé d'un processeur 6502, une référence au microprocesseur utilisé à la fin des années 1970, entre autres dans les consoles de jeu Atari 2600 ou NES.
  • Le Slurm est une parodie du Coca-Cola.
  • Leela et le professeur jouent au Scrabble 3D, une référence aux échecs 3D de Star Trek.
  • La mascotte Slurm Mc Kensie est une parodie de Spuds Mc Kensie, le chien mascotte de la bière Bud Light aux États-Unis.
  • A un moment, Fry pense que le slurm est fait de cadavres humains, Leela lui dit alors que la marque soleil vert le fait déjà : il s'agit d'un clin d'œil au film du même nom, où l'homme, après avoir détruit la nature, n'a plus comme nourriture que des pilules obtenues à partir du recyclage de cadavres humains.