Saison 1 d'Adventure Time

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1 d'Adventure Time

Description de l'image  Adventure Time logo.png.


Série Adventure Time
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Cartoon Network
Diff. originale 5 avril 201027 septembre 2010
Nb. d'épisodes 24

Chronologie

Liste des épisodes d'Adventure Time

La première saison de la série d'animation américaine Adventure Time, créée par Pendleton Ward, est originellement diffusée sur la chaîne de télévision Cartoon Network aux États-Unis. La série se base sur un court-métrage d'animation produit pour l'émission Random! Cartoons produite par Frederator Studios. Suite au succès des extraits épisodiques sur Internet, Cartoon Network décide de créer une série, dont l'extrait du premier épisode de la saison démarre le 11 mars 2010, officiellement diffusée le 5 avril 2010. La série suit les aventures de Finn, un jeune garçon humain, et de son meilleur ami Jake, un chien anthropomorphe aux pouvoirs magiques capable de changer l'apparence de son corps comme il le désire, vivant tous les deux sur l'île post-apocalyptique de Ooo. Sur leur chemin, ils interagissent avec d'autres personnages principaux incluant Princesse Chewing-Gum, le Roi des Glaces, et Marceline, la reine vampire.

Le premier épisode de la saison, intitulé Une soirée mortelle !, a été initialement regardé par 2,5 millions de téléspectateurs nord-américains, marquant une audience bien plus élevée de la chaîne Cartoon Network comparée à l'année précédente. La saison s'est achevé avec l'épisode intitulé Le tord-boyaux le 10 septembre 2010. Peu après sa diffusion initiale, la série est positivement accueillie par la majorité des critiques, et se forge un groupe de fans. En 2010, l'épisode d'Adventure Time intitulé Les deux personnes que je préfère a été nominé aux Primetime Emmy Awards dans la catégorie « Meilleure série d'animation », mais n'a cependant pas été récompensé.

De nombreux coffrets DVD contenant les épisodes de la première saisons sont commercialisés peu de temps après la fin de leur diffusion télévisée. Le 10 juillet 2012, la saison complète est commercialisée dans les marchés nord-américains en DVD format zone 1 ; une édition blu-ray est commercialisée le 4 juillet 2013. La réalisation et le storyboard ont été effectués par Adam Muto, Elizabeth Ito, Pendleton Ward, Sean Jimenez, Patrick McHale, Luther McLaurin, Armen Mirzaian, Kent Osborne, Pete Browngardt, Niki Yang, Armen Mirzaian, J. G. Quintel, Cole Sanchez, Tom Herpich, Bert Youn, et Ako Castuera, puis produit par Cartoon Network Studios et Frederator Studios. La série est classée TV-PG.

Développement[modifier | modifier le code]

Concept et création[modifier | modifier le code]

La saison suit les aventures de Finn, un jeune garçon humain, et de son meilleur ami Jake, un chien anthropomorphe aux pouvoirs magiques capable de changer l'apparence de son corps comme il le désire, vivant tous les deux sur l'île post-apocalyptique de Ooo. Sur leur chemin, ils interagissent avec d'autres personnages principaux incluant Princesse Chewing-Gum, le Roi des Glaces, et Marceline, la reine vampire[1],[2]. Le scénario principal se centre sur Finn et Jake faisant la rencontre de créatures étranges, leur devoir de sauver les princesses du Roi des Glaces, et de combattre des monstres pour aider les autres. De nombreux épisodes se focalisent également sur l'attirance de Finn envers la Princesse Chewing-Gum[2].

Selon le créateur de la série, Pendleton Ward, le style de la série est influencée par le storyboard de la série d'animation Les merveilleuses mésaventures de Flapjack sur lequel il travaillait lorsqu'il était aux California Institute of the Arts. Il tente de créer des « bons moments » comme ceux représentés dans le film japonais Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki, et un peu d'humour subversif, inspiré par Les Simpson et Pee-wee's Playhouse (en)[3]. Ward décrit la série, selon ses termes, comme « une comédie sombre [...] J'adore les comédies sombres car ce sont mes préférées – être heureux et avoir peur en même temps. C'est ce que j'adore ressentir – quand je suis au plus bas mais que je suis heureux, ce type de conflit émotionnel. Et il y en a beaucoup dans la série, je pense[4]. » Le producteur exécutif Fred Seibert compare le style d'animation à celui de Félix le chat et de nombreux cartoons de Max Fleischer, mais que son monde est similaire à celui des Donjons et Dragons et des jeux vidéo[5]. Ward donne à l'univers de la série une certaine logique physique plutôt qu'un « slapstick cartoonesque » ; même si la magie est présente dans le scénario, les scénaristes tentent de créer une cohérence dans la manière d'agir des personnages[3],[5].

La série se basant dans un univers post-apocalyptique, selon Ward, l'île de Ooo est à la base une île « magique ». Suite à la diffusion de l'épisode Au travail !, dans lequel un iceberg contenant des cadavres d'hommes d'affaire flottait à la surface d'un lac, la série est soudainement devenue post-apocalyptique, et Ward note que l'équipe de production s'y était fait[4]. Ward décrit l'univers de la série comme « doux à l'extérieur, mais sombre à l'intérieur[6]. »

Production[modifier | modifier le code]

La série débute initialement en tant que court-métrage d'animation d'une durée de sept minutes. Elle est pour la première fois diffusée en janvier 2007, puis une seconde fois dans l'émission Random! Cartoons le 7 décembre 2008. Après sa diffusion, le court-métrage devient une vidéo virale sur Internet[7]. Frederator Studios propose la création d'une série intitulée Adventure Time pour la chaîne Nicktoons, mais est refusée à deux reprises[8]. Le studio propose alors le projet à la société Cartoon Network, cette dernière expliquant qu'elle accepterait à condition que Ward prouve que le court-métrage initial puisse être réalisée en continuité avec les mêmes éléments scénaristiques. Ward, avec l'aide de Pat McHale et Adam Muto, réalisent un storyboard représentant Finn et une Princesse Chewing-Gum, « littéralement », vivant un amour passionnel[8], mais la chaîne n'accepte pas de scénario et en demande un nouveau. Ward ressort un ancien storyboard de l'épisode Le grimoire qui tentait d'imiter le style du court-métrage initial. Cartoon Network approuve pour une première saison en septembre 2008, et Le grimoire devient le premier épisode à entrer en production[8],[9],[10],[11].

Bien que de nombreuses séries d'animation soient basées sur les idées scénaristiques des producteurs exécutifs, Cartoon Network autorise la création d'une « équipe indépendante » pour Adventure Time ainsi qu'une communication par l'usage de storyboards et des éléments d'animation[6]. En plus des 26 épisodes créés durant la première saison, de nombreux autres ont été proposés mais non créés ; ce sont des épisodes originellement intitulés Brothers in Insomnia, The Glorriors, Helmet of Thorogon, et Jakesuit[12],[13],[14]. Des éléments de l'épisode Jakesuit aurait été utilisé dans l'épisode de la seconde saison intitulé Le roi muet, ainsi qu'un épisode qui porterait le même nom dans la cinquième saison[15],[16]. Les storyboards pour les épisodes The Glorriors et Brothers in Insomnia, ainsi que des éléments de l'épisode Helmet of Thorogon, ont été mis à disposition des internautes sur la page officielle Scribd de Fred Seibert[13],[17],[18]. Néanmoins, l'épisode Qu'est-ce que tu as fait ? est choisi par la production comme le 27e épisode, bien qu'il n'y ait que 26 épisodes au total dans la saison. C'est dû au fait que le sixième épisode initial a été abandonné et que l'épisode Qu'est-ce que tu as fait ? l'a remplacé, mais avec un différent code de production[12]. De ce fait, certaines sources comme Futon Critic, lui ont attribué le code 692-006, tandis que le numéro 692-027 lui a été attribué chez Frederator[12],[19].

Une fois le scénario choisi par les scénaristes, les idées sont compilées en une page « deux en trois » contenant les éléments scénaristiques importants[20]. Les épisodes passent dès lors au storyboard[21]. Le design et la coloration des épisodes sont effectués à Burbank, en Californie. L'animation est effectuée outre-mer en Corée, selon l'ancien designer et storyboarder Andy Ristaino[22]. La rédaction et le storyboard de la saison sont effectués par Muto, Elizabeth Ito, Ward, Sean Jimenez, McHale, Luther McLaurin, Armen Mirzaian, Kent Osborne, Pete Browngardt, Niki Yang, Cole Sanchez, Tom Herpich, Bert Youn, Ako Castuera, et J. G. Quintel. Quintel et Ward avaient auparavant travaillé sur la série d'animation Les merveilleuses mésaventures de Flapjack[23]. La série a été produite chez Cartoon Network Studios et Frederator Studios[24] puis classifiée TV-PG[25].

Doublage[modifier | modifier le code]

La série se constitue des voix de John DiMaggio (à gauche) et Tom Kenny (à droite), entres autres. La série se constitue des voix de John DiMaggio (à gauche) et Tom Kenny (à droite), entres autres.
La série se constitue des voix de John DiMaggio (à gauche) et Tom Kenny (à droite), entres autres.

Dans la version originale, la série se constitue des voix de John DiMaggio (doublant Jake le chien), Tom Kenny (doublant le Roi des Glaces), et Hynden Walch (en) (doublant la Princesse Chewing-Gum). De plus, Jeremy Shada (en) double la voix de Finn l'humain, et Olivia Olson celle de Marceline, la reine vampire. Ward lui-même double certains personnages en caméo, ainsi que la Princesse Lumpy Space. L'ancienne storyboarder Niki Yang (en) double la console de jeux vidéo BMO, et la petite amie de Jake, Miss Rainicorn[26]. Polly Lou Livingston, une amie de la mère de Pendleton, Bettie Ward, double l'éléphanteau Tree Trunks[27],[28]. L'équipe de doublage d'Adventure Time double en groupe, plutôt qu'en deux équipes distinctes, pour y intégrer plus de naturel lors du doublage.

La série utilise également et occasionnellement les voix de personnalités. Par exemple, dans l'épisode Le grimoire, John Moschitta, Jr. (en), Mark Hamill, et Fred Tatasciore doulbne tune variété de personnages. Dans l'épisode Ricardio, homme de cœur, l'acteur George Takei double l'antagoniste éponyme. L'épisode Au travail ! présente Brian Posehn doublant l'un des hommes d'affaire. Erik Estrada double le Roi des verres dans l'épisode Délogés. Dans l'épisode Le bébé qui avait fait boum boum…, Matt L. Jones (en) double la montagne parlante. Andy Milonakis double le robot lanceur de tartes N.E.P.T.R. dans l'épisode Donner la vie. Hamill refait son apparition dans l'épisode Un océan terrifiant, en plus de Clancy Brown. Kerri Kenney-Silver (en) double l'épouse du Roi des Glaces dans l'épisode Les noces de glace. Michael Dorn double Gork dans l'épisode La cité des monstres. Brown double de nouveau dans l'épisode Le donjon. Kevin Michael Richardson dans le personnage de Donny, dans l'épisode homonyme. Pour finir, Lou Ferrigno double Billy dans l'épisode Son héros[26],[29]. Les voix additionnelles sont effectués par Dee Bradley Baker et Maria Bamford (en)[26].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Audience[modifier | modifier le code]

Les épisodes Au travail ! et Délogés ont été chacun voté sur Cartoon Network avant le lancement officiel de la série, les 11 et 18 mars, respectivement[30],[31]. La série débute officiellement le 5 avril 2010[32] avec l'épisodes Une soirée mortelle ! / Morsures et boursouflures !. L'épisode a été regardée par 2,5 millions de téléspectateurs nord-américains[33]. Il s'agit d'un véritable carton d'audience ; selon la presse, le créneau horaire a vu tripler son audience de trois cent pour cent par rapport à l'année dernière. Par exemple, l'épisode a été vu par 1,661 millions d'enfants âgés de 2 à 11 ans, marquant 110 % de l'audience. De plus, l'épisode a été regardé par 837 000 enfants âgés de 9 à 14 ans, qui a vu l'audience augmenter de 239 %[34]. L'épisode est également le plus regardé de la saison[33],[35]. Le dernier épisode de la saison, Le tord-boyaux, a été regardé par 1,77 millions de téléspectateurs[36]. À l'origine, les dix premiers épisodes ont été regroupés en une diffusion d'une demie-heure, signifiant que deux segments de onze minutes ont été mélangés en un seul. Dès le onzième épisode, Le Tournoi des Sorciers, chaque épisode devient un segment de onze minutes[37].

Critiques et rédactions[modifier | modifier le code]

La saison a largement été positivement accueillie par l'ensemble des critiques et rédactions. Le critique Robert Lloyd, dans un article pour LA Times, explique que la saison lui « rappelle des séries similaires diffusés avant sur la chaîne comme Chowder et Les merveilleuses mésaventures de Flapjack. Chaque série prend place dans un univers fantastique peuplé de personnages perturbants et étranges, qui se centre sur un jeune personnage masculin[38]. » Il en vient même à dire que la série est « le contraire de Foster, la maison des amis imaginaires sur CN, qui parle d'un jeune garçon et de son ami imaginaire, dans un univers plus étrange et sombre que celui que nous connaissons[38]. » Lloyd la compare également comme « le type de cartoon qui donne la vie à tout et n'importe quoi[38]. »

Suite à la commercialisation du DVD en 2012, la saison reçoit l'attention de l'ensemble des critiques, bien que ces derniers ont exprimés leur mécontentement en ce qui concernant la commercialisation tardive de l'édition blu-ray de la saison[39],[40]. Wired accueille positivement la saison, et donne un plus au bonus[41]. R.L. Shaffer d'IGN lui attribue 7 étoiles sur 10. Il nomme la série « une mine rare »[39].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pendleton Ward, Part 2: More From the Adventure Time Creator », TechMediaNetwork, Inc.,‎ 2012 (consulté le 2 mars 2012).
  2. a et b (en) Charlie Jane Anders, « Pendleton Ward Explains How He’s Keeping Adventure Time Weird », io9,‎ 2012 (consulté le 11 décembre 2012).
  3. a et b (en) Rick DeMott, « Time for Some Adventure with Pendleton Ward », Animation World Network,‎ 2010 (consulté le 14 juillet 2010).
  4. a et b (en) « 'Adventure Time' creator talks '80s », USA Today,‎ 2012 (consulté le 7 novembre 2012).
  5. a et b (en) Ramin Zahed, « And Now for Something Entirely Brilliant! », Animation Magazine,‎ 2010 (consulté le 14 juillet 2010).
  6. a et b (en) Noelene Clark, « ‘Adventure Time’: Post-Apocalyptic ‘Candyland’ Attracts Adult Fans », Tribune Company,‎ 2012 (consulté le 14 janvier 2013).
  7. (en) Rick DeMott, « Time for Some Adventure with Pendleton Ward », Animation World Network,‎ 2010 (consulté le 18 janvier 2013).
  8. a, b et c (en) « "The Enchiridion" Storyboards », Frederator Studios,‎ 2010 (consulté le 14 juillet 2010).
  9. (en) Amid Amidi, « Cartoon Network Acquires Adventure Time », CartoonBrew.com,‎ 2008 (consulté le 22 avril 2011).
  10. (en) « 'Adventure Time' Background Development Art », Frederator Studios,‎ 2008 (consulté le 22 avril 2011).
  11. (en) « 'Enchiridion' Props in Color », Frederator Studios,‎ 2009 (consulté le 22 avril 2011).
  12. a, b et c (en) Fred Seibert, « Writing Pick-Up », Frederator Studios (consulté le 31 janvier 2013).
  13. a et b (en) Fred Seibert, « 'The Glorriors' Storyboard », Scribd (consulté le 14 janvier 2013).
  14. (en) « 'Jakesuit' Story Notes », Frederator,‎ 2009 (consulté le 10 août 2013).
  15. (en) Adam Muto, « The Jakesuit was amazing », Formspring,‎ 2011 (consulté le 14 janvier 2013).
  16. (en) « Adventure Time », MSN (consulté le 26 mai 2013).
  17. (en) Fred Seibert, « 'Brothers in Insomnia' Storyboard », Scribd (consulté le 14 janvier 2013).
  18. (en) Fred Seibert, « The Helmet of Thorogon 12/31/08 », Scribd,‎ 2009 (consulté le 31 janvier 2013).
  19. (en) « Shows A-Z, Adventure Time With FInn and Jake », The Futon Critic (consulté le 3 février 2013).
  20. (en) David McKendry, « Q&A: 'Adventure Time' Writer Dick Grunert », Fangoria,‎ 2013 (consulté le 19 février 2013).
  21. (en) Alexander Ulloa, « Adventure Time (2010) », Art of the Title,‎ 2010 (consulté le 26 janvier 2013).
  22. (en) Andy Ristaino, « How exactly is the show animated? », Formspring,‎ 2013 (consulté le 26 février 2013).
  23. (en) Shannon O'Leary, « Interview: Regular Show Creator JG Quintel on Indie Comics and Cartoons », Comic Beats,‎ 2012 (consulté le 8 février 2013).
  24. (en) Fred Seibert, « Pendleton Ward's Cartoon Tumblr », Frederator Studios (consulté le 8 février 2013).
  25. (en) « TV Parental Control », Cartoon Network (consulté le 19 janvier 2013).
  26. a, b et c (en) « Adventure Time », Behind the Voice Actors (consulté le 14 janvier 2013).
  27. (en) Livingston, Polly Lou (Actress). 2012. "Tree Trunks" [Commentary track], Adventure Time Season One [DVD], Los Angeles, CA: Cartoon Network.
  28. (en) Ward, Bettie (Artist). 2012. "Tree Trunks" [Commentary track], Adventure Time Season One [DVD], Los Angeles, CA: Cartoon Network.
  29. (en) Dave Stopera, « 25 Actors You Might Not Have Known Did Voices On 'Adventure Time' », BuzzFeed (consulté le 14 janvier 2013).
  30. (en) « 'Business Men' Sneak Preview Tonight », Frederator Studios,‎ 2010 (consulté le 5 mars 2013).
  31. (en) « Get 'Evicted' Tonight », Frederator Studios,‎ 2010 (consulté le 5 mars 2013).
  32. (en) « Cartoon Network Premieres Adventure Time with Finn & Jake », Apnadesi,‎ 2010 (consulté le 22 avril 2011).
  33. a et b (en) Robert Seidman, « Monday Cable: Pawning & Picking Good for History; "Damages " & "Nurse Jackie" Damaged », TV by the Numbers,‎ 2010 (consulté le 24 avril 2010).
  34. (en) Robert Seidman, « Cartoon Network's 'Adventure Time' Premieres Big; 13 Additional Episodes Ordered », TV by the Numbers,‎ 2010 (consulté le 14 janvier 2013).
  35. (en) Robert Seidman, « Monday Cable Ratings : ‘American Pickers’ & ‘Pawn Stars’ Continue to Shine & Much More », TV by the Numbers,‎ 2010 (consulté le 15 septembre 2010).
  36. (en) « Monday's Cable Ratings: 'MNF' a Ratings Juggernaut », The Futon Critic,‎ 2010 (consulté le 11 janvier 2013).
  37. (en) Fred Seibert, « Hey, What Gives », Frederator Studios,‎ 2010 (consulté le 19 janvier 2013).
  38. a, b et c (en) Robert Lloyd, « 'Adventure Time With Finn & Jake' enters a wild new world », Los Angeles Times,‎ 2010 (consulté le 14 janvier 2013)
  39. a et b (en) R.L. Shaffer, « Adventure Time: The Complete First Season DVD Review », IGN (consulté le 15 janvier 2013).
  40. (en) Tyler Foster, « Adventure Time: The Complete First Season », DVD Talk,‎ 2012 (consulté le 15 janvier 2013).
  41. (en) « Oh My Glob! Adventure Time Season 1 Comes to DVD », Condé Nast,‎ 2012 (consulté le 15 janvier 2013).