Saison 1991-1992 des Penguins de Pittsburgh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1991-1992 des Penguins de Pittsburgh

Description de cette image, également commentée ci-après

Le badge porté par les joueurs en la mémoire de Bob Johnson

Informations générales
Directeur général Craig Patrick
Entraîneur Scotty Bowman
Gilles Meloche (entr. des gardiens)
Capitaine Mario Lemieux
Patinoire Pittsburgh Civic Arena
Saison régulière
Classements 3e division Patrick
5e Conférence Prince de Galles
6e au général
Meilleurs joueurs K. Stevens (54 buts)
M. Lemieux (87 aides)
M. Lemieux (131 points)
Séries éliminatoires
Progression Symbol support vote.svg 4-3 Capitals de Washington
Symbol support vote.svg 4-2 Rangers de New York
Symbol support vote.svg 4-0 Bruins de Boston
Symbol support vote.svg 4-0 Blackhawks de Chicago
Meilleurs joueurs M. Lemieux (16 buts)
R. Francis (19 aides)
M. Lemieux (34 points)
Récompenses
Collectif Trophée Prince de Galles
Coupe Stanley
Individuel M. Lemieux
 Trophées Conn Smythe et Art Ross

Autres saisons

En 1991-92, les Penguins de Pittsburgh, franchise de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey, jouent leur vingt-cinquième saison dans la ligue. L'équipe menée par Mario Lemieux, capitaine et meneur de l'équipe est alors championne en titre. Ils vont parvenir pour la seconde fois consécutive à la finale de la Coupe Stanley, finale qu'ils vont remporter 4 matchs à 0 contre les Blackhawks de Chicago.

Contexte de la saison[modifier | modifier le code]

L'équipe 1990-1991 des Penguins remportent la Coupe Stanley mais elle va perde un de ces atouts : le 29 août 1991, Bob Johnson est conduit par sa femme à l’hôpital. Il est alors atteint d’un cancer au cerveau et son état est plus qu’alarmant[1]. Le 1er octobre 1991, Scotty Bowman, qui est depuis un dans l'équipe dirigeante des Penguins en tant que responsable du développement des joueurs, est nommé entraîneur par intérim de l’équipe pour la saison[2]. Finalement, Johnson décède le 26 novembre 1991 et Bowman va passer toute la saison derrière le banc des Penguins[3].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Match après match[modifier | modifier le code]

Cette section présente les résultats de la saison régulière qui s'est déroulée entre le 5 octobre et le 31 mars.

Nota : Les résultats sont indiqués dans la boîte déroulante ci-dessous afin de ne pas surcharger la page. La colonne « Fiche » indique à chaque match le parcours de l'équipe au niveau des victoires, défaites et matchs nuls. La dernière colonne, la colonne « Pts » indique les points récoltés par l'équipe au cours de la saison. Une victoire rapporte deux points et un match nul un seul point[4],[5].

Statistiques de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques de l'équipe[modifier | modifier le code]

Les Penguins finissent troisième de leur division, la division Patrick, derrière les Rangers de New York (105 points) et les Capitals de Washington[6]. Les Rangers finissent premier du classement général et remportent le trophée des présidents.

Division Patrick V D N Pts BP BC
Rangers de New York 50 25 5 105 321 246
Capitals de Washington 45 27 8 98 330 275
Penguins de Pittsburgh 39 32 9 87 343 308
Devils du New Jersey 38 31 11 87 289 259
Islanders de New York 34 35 11 79 291 299
Flyers de Philadelphie 32 37 11 75 252 273

Les statistiques des Pens en fin de saison régulière sont les suivantes:

  • 87 points correspondant à 39 victoires, 32 défaites et 9 matchs nuls → 6e au classement général.
  • 343 buts inscrits → Plus grand nombre de buts inscrits.
  • 308 buts encaissés → 20e. La franchise encaissant le moins de buts étant les Canadiens (207).
  • 1 907 minutes de pénalités → 11e moins grand nombre de pénalités. La franchise la moins pénalisée étant les Canadiens (1 556).

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Sur la saison totale, les Penguins entraînés par Scotty Bowman et dont le directeur général était Craig Patrick ont utilisé 37 joueurs[7] :

Tous les joueurs, dirigeants et entraîneurs de l'équipe ont leur nom marqué sur la Coupe Stanley.

Gardiens de buts
Joueur
PJ
V
D
N
Min
Bc
Bl
Moy
B
A
Pun Commentaires
35 Drapeau des États-Unis T. Barrasso 57 25 22 9 3 329 196 1 88,5 % 0 4 30
40 Drapeau du Canada F. Pietrangelo 5 2 1 0 225 20 0 84,6 % 0 0 0 Remplacé A terminé la saison avec les Whalers
1 Drapeau du Canada W. Young 18 7 6 0 838 53 0 88,9 % 0 0 0
31 Drapeau du Canada K. Wregget 9 5 3 0 448 31 0 84,7 % 0 0 0 Entré  A joué 23 matchs avec les Flyers
Défenseurs
Joueur
PJ
B
A
Pts
PUN
Commentaires
2 Drapeau du Canada J. Paek 49 1 7 8 36  
3 Drapeau du Canada G. Jennings 53 4 5 9 104  
4 Drapeau du Canada G. Dineen 1 0 0 0 0  
5 Drapeau de la Suède U. Samuelsson 62 1 14 15 206  
6 Drapeau du Canada J. Chychrun 17 0 1 1 35 Entré  A joué 26 matchs avec les Kings
22 Drapeau des États-Unis P. Stanton 54 2 8 10 62  
23 Drapeau de la Suède K. Samuelsson 20 1 2 3 34 Remplacé A joué 54 matchs avec les Flyers
28 Drapeau des États-Unis G. Roberts 73 2 22 24 87  
29 Drapeau des États-Unis P. Bourque 58 10 16 26 58  
32 Drapeau des États-Unis P. Taglianetti 44 1 3 4 57  
44 Drapeau du Canada T. Nelson 1 0 0 0 0  
55 Drapeau du Canada L. Murphy 77 21 56 77 50  
77 Drapeau du Canada P. Coffey 54 10 54 64 62 Remplacé A fini la saison aux Kings
Attaquants
Joueur
PJ
B
A
Pts
PUN
Commentaires
7 Drapeau des États-Unis J. Mullen AD 77 42 45 87  
8 Drapeau du Canada M. Recchi AD 58 33 37 70 78 Remplacé A fini la saison chez les Flyers
10 Drapeau du Canada R. Francis C 70 21 33 54 30
12 Drapeau du Canada B. Errey AG 78 19 16 35 119
16 Drapeau des États-Unis J. Caufield AD 50 0 0 0 175
15 Drapeau des États-Unis S. McEachern AG 15 0 4 4 0
18 Drapeau du Canada K. Priestlay C 49 2 8 10 4
19 Drapeau du Canada B. Trottier C 63 11 18 29 54
20 Drapeau du Canada J. Leach AD 38 5 4 9 8
24 Drapeau du Canada T. Loney AG 76 10 16 26 127
25 Drapeau des États-Unis K. Stevens AG 80 54 69 123
38 Drapeau de la République tchèque J. Hrdina C 56 3 13 16 16
43 Drapeau du Canada J. Daniels AG 2 0 0 0 0
45 Drapeau du Canada G. Mulvenna C 1 0 0 0 2
66 Drapeau du Canada M. Lemieux C 64 44 87 131 94 C - Capitaine de l'équipe
68 Drapeau de la République tchèque J. Jágr AD 70 32 37 69 34
92 Drapeau du Canada R. Tocchet AD 19 14 16 30 49 Entré  A joué 42 matchs avec les Flyers

Nota : PJ : parties jouées, V : victoires, D : défaites, N : nuls, Min : minutes jouées, Bc : buts contre, Bl : blanchissages, Moy : moyenne d'arrêt sur la saison, B : buts marqués, A : aides, Pun: minutes de pénalité

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

En finissant troisième de la division Patrick, les Penguins rencontrent au premier tour des séries pour la Coupe Stanley, les Capitals, second du groupe et perdent l'avantage de la glace[8].

19 avril Pittsburgh 1–3
(0-0 ; 1-2 ; 0-1)
Washington Capital Centre


21 avril Pittsburgh 2–6
(2-3 ; 0-2 ; 0-1)
Washington Capital Centre


23 avril Washington 4–6
(2-1 ; 0-4 ; 2-1)
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


25 avril Washington 7–2
(3-0 ; 0-0 ; 4-2)
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


27 avril Pittsburgh 5–2
(1-1 ; 2-1 ; 2-0)
Washington Capital Centre


29 avril Pittsburgh 6–4
(2-3 ; 3-1 ; 1-0)
Washington Pittsburgh Civic Arena


1er mai Pittsburgh 3–1
(1-0 ; 1-1 ; 1-0)
Washington Capital Centre


Deuxième tour[modifier | modifier le code]

Les Penguins affrontent en demi-finale de conférence les Rangers, champions de la saison et vainqueurs des Devils du New Jersey en première ronde en sept matchs. Au cours du deuxième match contre les Rangers, Lemieux sort sur blessure à la suite d'un coup de crosse d'Adam Graves qui vient lui briser le poignet et lui fait manquer cinq matchs des séries[16]. La relève est assurée par les autres joueurs de l'équipe et notamment par Ron Francis. Épaulé par Jágr et Kevin Stevens, Francis est le héros du quatrième match soirée en inscrivant un coup du chapeau dont un but depuis la ligne bleue et son troisième en prolongation[17].

3 mai Penguins de Pittsburgh 4–2
(2-0 ; 2-2 ; 0-0)
Rangers de New York Madison Square Garden


5 mai Penguins de Pittsburgh 2–4
(1-0 ; 1-1 ; 0-3)
Rangers de New York Madison Square Garden


7 mai Rangers de New York 6–5
(3-1 ; 1-3 ; 1-1 ; 1-0)
Penguins de Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


9 mai Rangers de New York 4–5
(2-1 ; 1-1 ; 1-2 ; 0-1)
Penguins de Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


11 mai Penguins de Pittsburgh 3–2
Rangers de New York Madison Square Garden


13 mai Rangers de New York 1–5
(0-0 ; 1-3 ; 0-2)
Penguins de Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


Troisième tour - finale de conférence[modifier | modifier le code]

En finale de la conférence Prince de Galles, les Pens affrontent les Bruins de Boston deuxièmes de la division Adams sur la saison régulière. Lemieux revient finalement au jeu pour participer à la série contre les Bruins et lors du quatrième match, il inscrit ce qui est souvent considéré comme un de ses dix plus beaux buts : sur une échappée, seul Raymond Bourque est là pour défendre et les deux joueurs patinent vers le but des Bruins. Lemieux passe alors le palet au milieu des patins de Bourque qui ne sait plus trop où celui-ci se trouve et, finalement, Lemieux inscrit le but à Andy Moog[17].

17 mai Boston 3–4 (P)
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


19 mai Boston 2–5
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


21 mai Pittsburgh 5–1
Boston Boston Garden


23 mai Pittsburgh 5–1
Boston Boston Garden


Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Pour la finale de la Coupe Stanley, les Pens rencontrent les Blackhawks[24]. Au cours du deuxième match de la série, Jeremy Roenick se blesse au pouce par un coup de crosse de Kevin Stevens puis de Rick Tocchet plus tard dans le match[25]. Chicago perd alors ce match sur la marque de 3 buts à 1. Lors du dernier match, Lemieux inscrit le but de la victoire alors qu’il ne reste qu’une poignée de seconde de jeu. Les Penguins jouent alors en supériorité numérique à la suite d'une pénalité sifflée sur Steve Smith, ce dernier ayant accroché Lemieux qui partait au but juste avant. Ron Francis remporte l’engagement qui suit, fait une passe en arrière à Murphy qui tire immédiatement sur Ed Belfour. Celui-ci ne peut contrôler le palet, le rebond est pour Lemieux qui a les buts vides devant lui pour la victoire sur le fil de son équipe. Pour la première fois depuis la finale de finale de 1988, la Coupe Stanley est remportée avec aucune victoire pour l'équipe battue. Les Penguins remportent leur seconde Coupe en deux ans[26].

26 mai Chicago 4–5[27]
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


28 mai Chicago 1–3[28]
Pittsburgh Pittsburgh Civic Arena


30 mai Pittsburgh 1–0[29]
Chicago Chicago Stadium
18 472 spectateurs


1er juin Pittsburgh 6–5
(3-2, 1-1, 2-1)
Chicago Chicago Stadium
18 472 spectateurs


Composition de l'équipe[modifier | modifier le code]

Gardiens de but

Tom Barrasso a joué l'intégralité des matchs des séries des Penguins récoltant 2 passes décisives et 4 minutes de pénalités.

Défenseurs
Joueur
PJ
B
A
Pts
PUN
Commentaires
2 Drapeau du Canada J. Paek 19 0 4 4 6  
3 Drapeau du Canada G. Jennings 10 0 0 0 12  
5 Drapeau de la Suède U. Samuelsson 21 0 2 2 39  
22 Drapeau des États-Unis P. Stanton 21 1 7 8 42  
23 Drapeau de la Suède K. Samuelsson 15 0 3 3 12
28 Drapeau des États-Unis G. Roberts 19 0 2 2 32  
29 Drapeau des États-Unis P. Bourque 21 3 4 7 25  
55 Drapeau du Canada L. Murphy 21 6 10 16 19  
Attaquants
Joueur
PJ
B
A
Pts
PUN
Commentaires
7 Drapeau des États-Unis J. Mullen AD 9 3 1 4 4  
10 Drapeau du Canada R. Francis C 21 8 19 27 6
12 Drapeau du Canada B. Errey AG 14 3 0 3 10
14 Drapeau du Canada J. Callander AD 12 1 3 4 2 Entré  A joué la saison régulière avec les Lumberjacks (LIH)
16 Drapeau des États-Unis J. Caufield AD 5 0 0 0 2
15 Drapeau des États-Unis S. McEachern AG 19 2 7 9 4
19 Drapeau du Canada B. Trottier C 21 4 3 7 8
24 Drapeau du Canada T. Loney AG 21 4 5 9 32
25 Drapeau des États-Unis K. Stevens AG 21 13 15 28 28
34 Drapeau du Canada D. Michayluk AG 7 1 1 2 0 Entré  A joué la saison régulière avec les Lumberjacks (LIH)
38 Drapeau de la République tchèque J. Hrdina C 21 0 2 2 16
39 Drapeau du Canada M. Needham AD 5 1 0 1 2 Entré  A joué la saison régulière avec les Lumberjacks (LIH)
66 Drapeau du Canada M. Lemieux C 15 16 18 34 2 C - Capitaine de l'équipe
68 Drapeau de la République tchèque J. Jágr AD 21 11 13 24 6
92 Drapeau du Canada R. Tocchet AD 14 6 13 19 24 Entré  A joué 42 matchs avec les Flyers

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Les bannières accrochées dans le Pittsburgh Civic Arena commémorant les titres de 1992.

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Saison régulière
  • Kevin Stevens a été le meilleur marqueur de la saison des Penguins avec 54 buts et Larry Murphy a été le meilleur défenseur des Penguins pour inscrire des buts (21). Pour la troisième année consécutive, le meilleur buteur de la saison est Brett Hull avec 70 réalisations.
  • Mario Lemieux a été le meilleur passeur des Penguins (87) juste derrière Wayne Gretzky des Kings avec 90 passes. Larry Murphy a été le meilleur défenseur-passeur des Penguins (56).
  • Finalement, Lemieux aura été le meilleur pointeur de la saison à la fois des Penguins et de toute la Ligue avec 131 points alors que Stevens finira juste derrière lui avec 123 points. Gretzky est le troisième meilleur pointeur de la saison (121). Murphy aura été le meilleur pointeur des défenseurs avec 77 points.
  • Kevin Stevens est le joueur de la saison des Penguins le plus pénalisé avec 256 minutes de pénalité, juste devant Ulf Samuelsson avec 206 minutes. Mike Peluso des Blackhawks aura été le joueur le plus puni de la saison (408 minutes).
Séries éliminatoires
  • Mario Lemieux finit le meilleur buteur des séries pour les Penguins avec 16 buts et Murphy meilleur défenseur buteur avec 6 buts.
  • Ron Francis a réalisé le plus de passes décisives des séries (19) et Murphy encore une fois réalise le plus de passes pour un défenseur des Penguins (10).
  • Lemieux finit meilleur pointeur des Penguins (34) et Murphy l'accompagne en tant que premier défenseur (16 points).
  • Troy Loney est l'attaquant des Penguins le plus pénalisé des séries (32 minutes). Le défenseur le plus pénalisé est Paul Stanton avec 42 pénalites.

Trophées reçus[modifier | modifier le code]

L'équipe reçoit le trophée Prince de Galles en tant que vainqueur de la finale de la conférence Est et Lemieux finissant meilleur pointeur de la saison gagne le trophée Art Ross et il gagne également le trophée Conn Smythe du meilleur joueur des séries[30].

Noms inscrits sur la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

La Ligue nationale de hockey autorise chaque équipe championne de la Coupe Stanley à inscrire un total de 52 personnes comprenant joueurs et dirigeants. Les personnes des Penguins inscrits sur la Coupe sont les suivants[Note 2],[31] :

  • Dirigeants :

Morris Belzberg, Howard Baldwin, Thomas Ruta, Donn Patton, Paul Martha, Craig Patrick, Bob Johnson, Scott Bowman, Barry Smith, Rick Kehoe, Pierre McGuire, Gilles Meloche, Rick Patterson, Steve Latin, Skip Thayer, John Welday, Greg Malone, Les Binkley, Charlie Hodge, John Gill, Ralph Cox

  • Joueurs :

Mario Lemieux, Ron Francis, Bryan TrottierKevin Stevens, Bob Errey, Phil Bourque, Troy Loney, Rick Tocchet, Joe Mullen, Jaromir Jagr, Jiri Hrdina, Shawn McEachern, Ulf Samuellsson, Kjell Samuelsson, Larry Murphy, Gord Roberts, Jim Paek, Paul Stanton, Tom Barrasso, Ken Wregget, Jay Caufield, Jamie Leach, Wendell Young, Grant Jennings, Peter Taglianetti, Jock Callander, Dave Michayluk, Mike Needham, Jeff Chychrun, Ken Priestlay, Jeff Daniels

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le score de l'équipe jouant à domicile est indiqué en second.
  2. Les noms sont écrits dans l'ordre où ils apparaissent sur Coupe et avec l'orthographe utilisé.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Starkey 2006, p. 112
  2. (en) « 1991-92 Pittsburgh Penguins Season Capsule », sur Pittsburghhockey.net (consulté le 11 avril 2011).
  3. Starkey 2006, p. 113
  4. (en) National Hockey League Guide & Record Book 2007
  5. « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 371
  6. « Official Guide & Record Book / 2010 », p. 160.
  7. « Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide », p. 370
  8. (en) Matchs des séries de la saison sur http://www.hockeydb.com/.
  9. (en) P. Anson, « 19-Apr-92 - Pittsburgh Penguins 1 @ Washington Capitals 3 », sur Hockey Summary Project
  10. (en) P. Anson, « 21-Apr-92 - Pittsburgh Penguins 2 @ Washington Capitals 6 », sur Hockey Summary Project
  11. (en) P. Anson, « 23-Apr-92 - Washington Capitals 4 @ Pittsburgh Penguins 6  », sur Hockey Summary Project
  12. (en) P. Anson, « 25-Apr-92 - Washington Capitals 7 @ Pittsburgh Penguins 2  », sur Hockey Summary Project
  13. (en) P. Anson, « 27-Apr-92 - Pittsburgh Penguins 5 @ Washington Capitals 2 », sur Hockey Summary Project
  14. (en) P. Anson, « 29-Apr-92 - Washington Capitals 4 @ Pittsburgh Penguins 6 », sur Hockey Summary Project
  15. (en) P. Anson, « 1-May-92 - Pittsburgh Penguins 3 @ Washington Capitals 1 », sur Hockey Summary Project
  16. Starkey 2006, p. 118
  17. a et b Starkey 2006, p. 119
  18. (en) P. Anson, « 3-May-92 - Pittsburgh Penguins 4 @ New York Rangers 2 », sur Hockey Summary Project
  19. (en) P. Anson, « 5-May-92 - Pittsburgh Penguins 2 @ New York Rangers 4 », sur Hockey Summary Project
  20. (en) P. Anson, « 7-May-92 - New York Rangers 6 @ Pittsburgh Penguins 5 », sur Hockey Summary Project
  21. (en) P. Anson, « 9-May-92 - New York Rangers 4 @ Pittsburgh Penguins 5 », sur Hockey Summary Project
  22. (en) P. Anson, « 11-May-92 - Pittsburgh Penguins 3 @ New York Rangers 2 », sur Hockey Summary Project
  23. (en) P. Anson, « 13-May-92 - New York Rangers 1 @ Pittsburgh Penguins 5 », sur Hockey Summary Project
  24. (en) Article sur la finale sur http://sportsillustrated.cnn.com/.
  25. (en) Article sur la blessure de Roenick sur http://www.nytimes.com/.
  26. (en) Article sur la victoire des Penguins en finale sur http://www.nytimes.com/.
  27. (en) Article sur le premier match de la série finale sur http://www.nytimes.com/.
  28. (en) Article sur le second match de la série finale sur http://www.nytimes.com/.
  29. (en) Article sur le troisième match de la série finale sur http://www.nytimes.com/.
  30. « Official Guide & Record Book / 2010 », p. 215 et 217.
  31. (en) « Détail des noms gravés », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 4 novembre 2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt.,‎ 2006 (ISBN 1-58261-199-8)
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide,‎ 2010, 440 p.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]