Saison 1968-1969 du Stade rennais UC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stade rennais université-club
1968-1969

alt=Description de l'image Stade-Rennais@logo-60's.png.
Généralités
Président Louis Girard
Entraîneur Jean Prouff
Résultats
Championnat 11e
12V-7N-15D, 31 points
50 buts pour, 57 contre
Coupe de France Seizièmes de finale
Olympique de Marseille 2 – 3 a.p.
Meilleur buteur Championnat :
Silvester Takač (13)
Toute la saison :
Daniel Rodighiero (14)
Silvester Takač (14)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1968-1969 du Stade rennais université-club débute le 3 septembre 1968 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 13 juin 1969 avec la dernière journée de cette compétition.

Le Stade rennais UC est également engagé en Coupe de France.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

À l'intersaison, le Stade rennais reste relativement sage sur le marché. Il faut dire que le club accuse un déficit de 380 000 Francs[1] et ne peut donc pas se permettre de grosses dépenses. Deux titulaires quittent le club, à savoir Georges Calmettes, arrivé un an auparavant, et le polyvalent Jean-Claude Lavaud après huit saisons de présence au club. Côté arrivées, le club mise plus que jamais sur les espoirs régionaux. Le Rennais Alain Cosnard, le Brestois Loïc Kerbiriou, le Malouin Serge Lenoir et surtout le jeune quimpérois Raymond Keruzoré rejoignent le club. Daniel Périault, présent au club depuis la catégorie pupilles[1], est lui promu chez les professionnels.

Nouveauté pour cette saison, la publicité. Autorisées pour la première fois par les instances dirigeantes du football français, les « réclames » pourront désormais orner les maillots rennais[2]. Le début de saison rennais est bon, et le club s'installe dans la première moitié du classement. Il ne sera guère inquiété par la perspective de la relégation cette saison, d'autant que seul le 18e et dernier descendra directement, quand le 17e disputera un barrage. Au soir de la cinquième journée de championnat, le SRUC pointe même en seconde position derrière l'AS Saint-Étienne. À l'automne, des résultats plus contrastés viendront définitivement limiter les ambitions rennaises, et le club se calera dans le ventre mou du classement jusqu'en fin de saison. Le glissement progressif du SRUC au classement le fera échouer à une honnête onzième place. Un résultat correct au vu de l'irrégularité des performances rennaises, et surtout de son incapacité à vaincre à l'extérieur[3].

En Coupe de France, le Stade rennais ne rate pas son entrée en dominant tranquillement les amateurs de Luchon, dirigés par Just Fontaine[1]. Avant la rencontre, celui-ci avait recommandé à ses joueurs d'éviter la prolongation pour permettre aux Rennais de ne pas manquer leur train de retour[1]. Onze buts encaissés plus tard, le meilleur buteur de la Coupe du monde 1958 était exaucé. Au tour suivant, le SRUC butera sur l'Olympique de Marseille, futur vainqueur de l'épreuve. Les « Rouge et Noir » pourront s'enorgueillir d'avoir poussé les Olympiens à la prolongation, mais un but de Joseph Yegba Maya les élimina de la compétition.

Transferts en 1968-1969[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Provenance/Destination
Symbol support vote.png Arrivées
Alain Cosnard Drapeau de la France France Drapeau : France CPB Rennes
Loïc Kerbiriou Drapeau de la France France Drapeau : France AS Brestoise
Raymond Keruzoré Drapeau de la France France Drapeau : France Stade quimpérois
Serge Lenoir Drapeau de la France France Drapeau : France AS Servannaise
Daniel Périault Drapeau de la France France Drapeau : France SRUC amateurs
Symbol oppose vote.png Départs
Michel Beaulieu Drapeau de la France France Drapeau : France USSC Redon
Jean-Michel Bellat Drapeau de la France France Drapeau : France US Saint-Gilles
Georges Calmettes Drapeau de la France France Drapeau : France AC Ajaccio
Bernard Gartioux Drapeau de la France France Drapeau : France EDS Montluçon
Jean-Claude Lavaud Drapeau de la France France Drapeau : France Stade brestois
Alain Le Roulley Drapeau de la France France Drapeau : France CA Lisieux


L'effectif de la saison[modifier | modifier le code]

Poste¹ Nat.² Nom Naissance Sélection³ Championnat Coupe France Total Saison
M But inscrit M But inscrit M But inscrit
D Drapeau : France FRA Louis Cardiet 20 juin 1943 Drapeau : France A 30 1 2 0 32 1
D Drapeau : France FRA René Cédolin 13 juillet 1940 Drapeau : France B 29 0 2 0 31 0
D Drapeau : France FRA Alain Cosnard 19 septembre 1944 - 26 0 2 0 28 0
A Drapeau : France FRA Louis Floch 28 décembre 1947 - 22 3 2 1 24 4
D Drapeau : France FRA Pierre Garcia 27 juillet 1943 - 34 1 2 0 36 1
D Drapeau : France FRA Bernard Goueffic 29 janvier 1947 - 8 0 0 0 8 0
A Drapeau : France FRA Hervé Guermeur 12 février 1949 - 12 2 0 0 12 2
D Drapeau : France FRA Georges Jazdzyk 28 mars 1942 - 30 0 2 0 32 0
D Drapeau : France FRA Loïc Kerbiriou 7 mars 1949 - 1 0 0 0 1 0
M Drapeau : France FRA Raymond Keruzoré 17 juin 1949 - 1 0 0 0 1 0
G Drapeau : France FRA Gérard Le Fillâtre 21 mars 1946 - 11 0 0 0 11 0
A Drapeau : France FRA Serge Lenoir 20 février 1947 - 17 5 2 5 19 10
M Drapeau : France FRA Victor Mosa 31 mars 1945 - 26 7 1 0 27 7
D Drapeau : France FRA Daniel Périault 16 avril 1946 - 5 0 0 0 5 0
A Drapeau : France FRA Robert Rico 10 mars 1945 - 30 4 2 1 32 5
G Drapeau : France FRA Gilbert Robin 2 août 1942 - 23 0 2 0 25 0
A Drapeau : France FRA Daniel Rodighiero 20 septembre 1940 Drapeau : France A 33 10 2 4 35 14
M Drapeau : France FRA Jacques Rossignol 2 décembre 1945 - 19 0 0 0 19 0
A Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie YUG Silvester Takač 8 novembre 1940 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie A 32 13 2 1 34 14

Équipe-type[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation la plus courante rencontrée en championnat.

Terrain football vierge.PNG

Robin
Robin
Cardiet
Cardiet
Cédolin
Cédolin
Jazdzyk
Jazdzyk
Cosnard
Cosnard
Rico
Rico
Garcia
Garcia
Mosa
Mosa
Takač
Takač
Rodighiero
Rodighiero
Floch
Floch


Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Match Date Compétition Tour Adversaire Lieu ¹ Score Class. Buteurs pour le Stade rennais
1 3 septembre Division 1 1 Nîmes D Symbol support vote.svg 1-0 4 Rodighiero But inscrit
2 8 septembre Division 1 2 Monaco E Symbol neutral vote.svg 2–2 8 Cardiet But inscrit Mosa But inscrit
3 14 septembre Division 1 3 Metz D Symbol support vote.svg 2-0 4 Guermeur But inscrit Takač But inscrit
4 22 septembre Division 1 4 Bastia E Symbol support vote.svg 2–1 3 Orsatti Inscrit contre son camp (c.s.c.) Gandolfi Inscrit contre son camp (c.s.c.)
5 28 septembre Division 1 5 Red Star D Symbol neutral vote.svg 1–1 2 Rodighiero But inscrit
6 5 octobre Division 1 6 Sochaux E Symbol neutral vote.svg 1-1 2 Floch But inscrit
7 12 octobre Division 1 7 Bordeaux D Symbol oppose vote.svg 0-1 4
8 20 octobre Division 1 8 RCP-Sedan[4] E Symbol oppose vote.svg 0–3 7
9 26 octobre Division 1 9 Nantes D Symbol support vote.svg 2–1 5 Mosa But inscrit But inscrit
10 1er novembre Division 1 10 Marseille E Symbol neutral vote.svg 3–3 7 Rodighiero But inscrit Takač But inscrit Mosa But inscrit
11 10 novembre Division 1 11 Valenciennes D Symbol oppose vote.svg 1–2 8 Rodighiero But inscrit
12 24 novembre Division 1 12 Ajaccio D Symbol support vote.svg 5-0 6 Floch But inscrit Rodighiero But inscrit But inscrit Takač But inscrit Mosa But inscrit
13 1er décembre Division 1 13 Nice E Symbol neutral vote.svg 1-1 7 Floch But inscrit
14 8 décembre Division 1 14 Saint-Étienne D Symbol oppose vote.svg 0–2 7
15 12 décembre Division 1 15 Rouen E Symbol oppose vote.svg 0-1 8
16 15 décembre Division 1 16 Strasbourg E Symbol neutral vote.svg 0-0 8
17 5 janvier Division 1 17 Lyon E Symbol oppose vote.svg 0-1 9
18 12 janvier Coupe de France 1/32 finale Luchon N[5] Symbol support vote.svg 11-1 Rico But inscrit Floch But inscrit Rodighiero But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit Lenoir But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit Blanc Inscrit contre son camp (c.s.c.)
19 19 janvier Division 1 18 Monaco D Symbol support vote.svg 3–1 9 Garcia But inscrit Takač But inscrit Mosa But inscrit
20 26 janvier Division 1 19 Metz E Symbol oppose vote.svg 0–3 10
21 1er février Division 1 20 Bastia D Symbol support vote.svg 3–1 9 Rico But inscrit Rodighiero But inscrit Lenoir But inscrit
22 9 février Coupe de France 1/16 finale Marseille N[6] Symbol oppose vote.svg 2-3 a.p. Lenoir But inscrit Takač But inscrit
23 23 février Division 1 21 Sochaux D Symbol support vote.svg 3-2 9 Lenoir But inscrit But inscrit But inscrit
24 16 mars Division 1 22 Bordeaux E Symbol oppose vote.svg 2–3 10 Lenoir But inscrit Mosa But inscrit
25 22 mars Division 1 23 RCP-Sedan[4] D Symbol oppose vote.svg 1–3 10 Takač But inscrit
26 6 avril Division 1 24 Nantes E Symbol oppose vote.svg 2-3 10 Rico But inscrit Michel Inscrit contre son camp (c.s.c.)
27 12 avril Division 1 25 Marseille D Symbol support vote.svg 2-1 10 Lopez Inscrit contre son camp (c.s.c.) Takač But inscrit
28 19 avril Division 1 26 Valenciennes E Symbol oppose vote.svg 1–4 10 Rodighiero But inscrit
29 27 avril Division 1 27 Red Star E Symbol oppose vote.svg 1-2 10 Rodighiero But inscrit
30 3 mai Division 1 28 Rouen D Symbol oppose vote.svg 0–1 11
31 10 mai Division 1 29 Ajaccio E Symbol neutral vote.svg 2-2 11 Rico But inscrit Takač But inscrit
32 18 mai Division 1 30 Nice D Symbol support vote.svg 4–2 10 Takač But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit
33 23 mai Division 1 31 Saint-Étienne E Symbol oppose vote.svg 1-3 11 Rodighiero But inscrit
34 31 mai Division 1 32 Strasbourg D Symbol support vote.svg 1–0 11 Rico But inscrit
35 7 juin Division 1 33 Lyon D Symbol support vote.svg 2–1 11 Takač But inscrit But inscrit
36 13 juin Division 1 34 Nîmes E Symbol oppose vote.svg 1–5 11 Guermeur But inscrit
  • 1 N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l'extérieur ; drapeau : pays du lieu du match international

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Division 1[modifier | modifier le code]

Aller[modifier | modifier le code]
Retour[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Bilan des compétitions[modifier | modifier le code]

Compétition Vainqueur final Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
Division 1 AS Saint-Étienne 1re journée 11e 3 septembre 1968 13 juin 1969 34
Coupe de France Olympique de Marseille 1/32 de finale 1/16 de finale 12 janvier 1969 9 février 1969 2

Division 1[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
8 Valenciennes 33 34 10 13 11 38 37 +1
9 Lyon 32 34 13 6 15 53 51 +2
10 Nantes 32 34 13 6 15 44 45 -1
11 Rennes 31 34 12 7 15 50 57 -7
12 Sochaux 29 34 11 7 16 49 55 -6
13 Strasbourg 29 34 10 9 15 34 41 -7
14 Nîmes 29 34 8 13 13 32 39 -7

Résultats[modifier | modifier le code]

Total Domicile Extérieur
Matchs Points V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff. V N D BP BC Diff.
34 31 12 7 15 50 57 -7 11 1 5 31 19 +12 1 6 10 19 38 -19


Résultats par journée[modifier | modifier le code]

Journée 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
Terrain D E D E D E D E D E D D E D E E E D E D D E D E D E E D E D E D D E
Résultats V N V V N N D D V N D V N D D N D V D V V D D D V D D D N V D V V D
Points 2 3 5 7 8 9 9 9 11 12 12 14 15 15 15 16 16 18 18 20 22 22 22 22 24 24 24 24 25 27 27 29 31 31
Place 4 8 4 3 2 2 4 7 5 7 8 6 7 7 8 8 9 9 10 9 9 10 10 10 10 10 10 11 11 10 11 11 11 11

Source : Liste des rencontres
Terrain : D = Domicile ; E = Extérieur. Résultat: D = Défaite ; N = Nul ; V = Victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 338
  2. Claude Loire, op. cit., p. 337
  3. Un seul succès pour le Stade rennais loin de ses bases lors de cette saison 1968-1969 : lors de la 4e journée sur le terrain du SEC Bastia
  4. a, b, c et d Officiellement, la fusion de l'UA Sedan-Torcy avec le RC Paris perdure jusqu'en 1970, et le club ardennais garde jusqu'à cette date le nom acquis en 1966. Dans les faits, le club parisien est reparti au niveau amateur sous le nom de Racing club de France.
  5. Match disputé à Albi
  6. Match disputé à Paris, au Parc des Princes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994