Saison 1932-1933 des Rangers de New York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1932-1933 des Rangers de New York

Informations générales
Directeur général Lester Patrick
Entraîneur Lester Patrick
Capitaine Bill Cook
Patinoire Madison Square Garden
Saison régulière
Classements Troisièmes de la division américaine
Quatrièmes de la LNH
Meilleurs joueurs Bill Cook (50 points - 28 buts)
Frank Boucher (28 aides)
Séries éliminatoires
Progression victoire 8-5 Canadiens de Montréal
victoire 6-3 Red Wings de Détroit
victoire 3-1 Maple Leafs de Toronto
Meilleurs joueurs Cecil Dillon (10 points - 8 buts)
Murray Murdoch et Art Somers
(4 aides)
Récompenses
Collectif Coupe Stanley
Individuel Frank Boucher - Trophée Lady Byng

Autres saisons

La Saison 1932-1933 est la septième saison de hockey sur glace jouée par les Rangers de New York dans la Ligue nationale de hockey.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte de la saison[modifier | modifier le code]

L'effectif des Rangers, finalistes de la Coupe Stanley 1932, reste stable pour cette nouvelle saison[1],[2]. En attaque, les sept meilleurs pointeurs de l'équipe sont toujours présents et voient arriver Babe Siebert en provenance des Maroons de Montréal alors que Dutch Gainor est relégué dans le club école des Rangers, les Indians de Springfield ; viennent également rejoindre les rangs de l'équipe Ossie Asmundson, Carl Voss, Gordon Pettinger. En défense, l'ossature formée par Ching Johnson, Earl Seibert, Doug Brennan et Ott Heller reste inchangée. Dans les buts, John Roach est vendu aux Red Wings de Détroit et est remplacé par Andy Aitkenhead acheté à Portland.

Après une victoire et une défaite lors de deux premiers matchs, les Rangers enregistrent quatre matchs sans défaites dont trois victoires ; ils sont en tête de leur division début décembre en compagnie des Bruins de Boston[3]. Début février ils sont toujours en tête[4] mais ils concèdent ensuite plus de défaites que de victoires, notamment trois défaites consécutives lors des quatre derniers matchs, et terminent à la troisième et dernière place qualificative pour les séries de la division américaine[5].

Avec vingt-huit buts et cinquante points, Bill cook est le meilleur buteur et pointeur de la LNH alors que Franck Boucher en est le meilleur passeur grâce à vingt-huit réalisations[6].

Classement[modifier | modifier le code]

Division américaine
Équipes  PJ  V   D   N  Pts  BP  BC Pun
Red Wings de Détroit 48 25 15 8 58 111 93 462
Bruins de Boston 48 25 15 8 58 124 88 517
Rangers de New York 48 23 17 8 54 135 107 599
Black Hawks de Chicago 48 16 20 12 44 88 101 401

Match après match[modifier | modifier le code]

Ce tableau reprend les résultats de l'équipe au cours de la saison, les buts marqués par les Rangers étant inscrits en premier[7].

Résultats des Rangers lors de la saison régulière
No  Date Résultat Adversaire Lieu Score Bilan ( V - D - N ) Pts
1 10 novembre victoire Maroons de Montréal Montréal 4-2 (1-0-0) 2
2 12 novembre défaite Maple Leafs de Toronto Toronto 2-4 (1-1-0) 2
3 20 novembre victoire Maple Leafs de Toronto New York 7-0 (2-1-0) 4
4 24 novembre match nul Black Hawks de Chicago New York 1-1 (2-1-1) 5
5 29 novembre victoire Bruins de Boston Boston 6-4 (3-1-1) 7
6 1 décembre victoire Red Wings de Détroit Détroit 4-2 (4-1-1) 9
7 4 décembre défaite Black Hawks de Chicago Chicago 3-4 (4-2-1) 9
8 6 décembre victoire Canadiens de Montréal New York 5-3 (5-2-1) 11
9 8 décembre victoire Americans de New York New York[Note 1] 3-1 (6-2-1) 13
10 11 décembre victoire Bruins de Boston New York 3-1 (7-2-1) 15
11 13 décembre match nul Canadiens de Montréal Montréal 1-1 (7-2-2) 16
12 15 décembre victoire Americans de New York New York[Note 2] 3-2 (8-2-2) 18
13 17 décembre match nul Sénateurs d'Ottawa Ottawa 2-2 (8-2-3) 19
14 20 décembre défaite Red Wings de Détroit New York 1-4 (8-3-3) 19
15 25 décembre victoire Maroons de Montréal New York 2-0 (9-3-3) 21
16 29 décembre victoire Sénateurs d'Ottawa New York 4-2 (10-3-3) 23
17 31 décembre défaite Maroons de Montréal Montréal 2-4 (10-4-3) 23
18 3 janvier victoire Maple Leafs de Toronto New York 4-2 (11-4-3) 25
19 8 janvier match nul Americans de New York New York[Note 1] 2-2 (11-4-4) 26
20 10 janvier défaite Maple Leafs de Toronto Toronto 2-3 (11-5-4) 26
21 12 janvier victoire Bruins de Boston New York 3-1 (12-5-4) 28
22 15 janvier victoire Black Hawks de Chicago Chicago 5-0 (13-5-4) 30
23 17 janvier défaite Red Wings de Détroit Détroit 0-2 (13-6-4) 30
24 19 janvier victoire Canadiens de Montréal New York 2-1 (14-6-4) 32
25 22 janvier défaite Maroons de Montréal New York 0-5 (14-7-4) 32
26 24 janvier victoire Americans de New York New York[Note 2] 3-2 (15-7-4) 34
27 26 janvier défaite Black Hawks de Chicago New York 1-3 (15-8-4) 34
28 28 janvier victoire Sénateurs d'Ottawa Ottawa 9-2 (16-8-4) 36
29 31 janvier défaite Red Wings de Détroit New York 1-2 (16-9-4) 36
30 2 février match nul Maroons de Montréal Montréal 2-2 (16-9-5) 37
31 5 février victoire Americans de New York New York[Note 1] 4-1 (17-9-5) 39
32 7 février défaite Bruins de Boston Boston 1-2 (17-10-5) 39
33 9 février match nul Sénateurs d'Ottawa New York 3-3 (17-10-6) 40
34 11 février défaite Maple Leafs de Toronto Toronto 1-2 (17-11-6) 40
35 14 février victoire Sénateurs d'Ottawa Ottawa 3-1 (18-11-6) 42
36 16 février défaite Maple Leafs de Toronto New York 2-5 (18-12-6) 42
37 18 février victoire Canadiens de Montréal Montréal 3-1 (19-12-6) 44
38 21 février match nul Black Hawks de Chicago New York 2-2 (19-12-7) 45
39 23 février défaite Red Wings de Détroit Détroit 0-3 (19-13-7) 45
40 26 février victoire Black Hawks de Chicago New York 4-1 (20-13-7) 47
41 5 mars défaite Bruins de Boston New York 1-2 (20-14-7) 47
42 9 mars victoire Red Wings de Détroit New York 3-2 (21-14-7) 49
43 12 mars victoire Americans de New York New York[Note 2] 8-2 (22-14-7) 51
44 14 mars match nul Sénateurs d'Ottawa New York 3-3 (22-14-8) 52
45 16 mars défaite Canadiens de Montréal Montréal 1-2 (22-15-8) 52
46 19 mars défaite Maroons de Montréal New York 3-6 (22-16-8) 52
47 21 mars défaite Bruins de Boston Boston 2-3 (22-17-8) 52
48 23 mars victoire Canadiens de Montréal New York 4-2 (23-17-8) 54

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[8]
Nom Poste  PJ  B   A  Pts Pun
Cook, BillBill Cook AD 48 28 22 50 51
Cook, BunBun Cook AG 48 22 15 37 35
Boucher, FrankFrank Boucher C 46 7 28 35 4
Dillon, CecilCecil Dillon AD 48 21 10 31 12
Somers, ArtArt Somers C 48 7 15 22 28
Siebert, BabeBabe Siebert AG 42 9 10 19 38
Johnson, ChingChing Johnson D 48 8 9 17 127
Murdoch, MurrayMurray Murdoch AG 48 5 11 16 23
Asmundson, OscarOscar Asmundson AD 48 5 10 15 20
Keeling, ButchButch Keeling AG 47 8 6 14 22
Heller, OttOtt Heller D 40 5 7 12 31
Brennan, DougDoug Brennan D 48 5 4 9 94
Seibert, EarlEarl Seibert D 45 2 3 5 92
Voss, CarlCarl Voss C 10 2 1 3 4
Pettinger, GordonGordon Pettinger C 35 1 2 3 18
Gardien de but[8]
Nom  PJ  V   D   N  Min  BC  BL Moy
Andy Aitkenhead 48 23 17 8 2 970 107 3 2,16

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Les premiers adversaires des Rangers lors des séries sont les Canadiens de Montréal, troisième de la division Canadienne. Les Rangers gagnent le premier des deux matchs 5-2 avant de faire match nul 3-3 avec les Canadiens et de remporter la série au total des buts marqués. Opposés ensuite aux Red Wings de Détroit, ils remportent les deux matchs, 2-0 puis 4-3, pour se qualifier pour la finale de la Coupe Stanley contre les Maple Leafs de Toronto.

La finale se déroule au meilleur des cinq matchs. Les Rangers remportent la première rencontre 5-1 à New York puis la deuxième 3-1 à Toronto avant que les Maple Leafs gagnent la troisième rencontre 3-2. Le quatrième match voit les deux équipes se neutraliser et ne marquer aucun but. Ce sont les Rangers qui réussissent à marquer en premier lors de la prolongation grâce à Bill Cook sur une passe de Butch Keeling lors d'une supériorité numérique[9] et ils remportent ainsi la deuxième Coupe Stanley de leur histoire. C'est la première fois de l'histoire que la Coupe Stanley est décernée grâce à un but en prolongation[10].

À titre individuel et comme deux ans auparavant, Boucher reçoit le Trophée Lady Byng pour son comportement exemplaire sur la glace[11].

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[8]
Nom Poste  PJ  B   A  Pts Pun
Dillon, CecilCecil Dillon AD 8 8 2 10 6
Murdoch, MurrayMurray Murdoch AG 8 3 4 7 2
Cook, BillBill Cook AD 8 3 2 5 4
Boucher, FrankFrank Boucher C 8 2 2 4 6
Heller, OttOtt Heller D 8 3 0 3 10
Cook, BunBun Cook AG 8 2 0 2 4
Seibert, EarlEarl Seibert D 8 1 0 1 14
Johnson, ChingChing Johnson D 8 1 0 1 14
Siebert, BabeBabe Siebert AG 8 1 0 1 12
Somers, ArtArt Somers C 8 1 4 5 8
Pettinger, GordonGordon Pettinger C 8 0 0 0 0
Brennan, DougDoug Brennan D 8 0 0 0 11
Keeling, ButchButch Keeling AG 8 0 2 2 8
Asmundson, OscarOscar Asmundson AD 8 0 2 2 4
Gardien de but[12]
Nom  PJ  V   D   N   BL Moy
Andy Aitkenhead 8 6 1 1 2 1,60

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les Rangers sont l'équipe jouant à domicile.
  2. a, b et c Les Americans sont l'équipe jouant à domicile.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « New York Rangers 1931-32 hockey team player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 7 mai 2012)
  2. (en) « New York Rangers 1932-33 hockey team player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 7 mai 2012)
  3. (en) « NHL Division Standings after Dec 1 in 1932-33 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 7 mai 2012)
  4. (en)« NHL Division Standings after Feb 5 in 1932-33 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 7 mai 2012)
  5. (en) « NHL Division Standings after Mar 23 in 1932-33 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 7 mai 2012)
  6. « 1932-33 NHL League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 8 mai 2012)
  7. (en) « 1932-33 New York Rangers », sur shrpsports.com (consulté le 6 mai 2012).
  8. a, b et c (en) « 1932-33 New York Rangers roster and player statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 6 mai 2012).
  9. (en) Kevin Shea, « Legends of Hockey - Spotlight - Bill Cook - The Pinnacle », sur Legends of Hockey (consulté le 16 mars 2012)
  10. (en) « Greatest Hockey Legends.com: 1933 Stanley Cup - New York Rangers », sur www.greatesthockeylegends.com (consulté le 7 mai 2012)
  11. Diamond 1998, p. 102
  12. (en) « Andy Aitkenhead, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 6 mai 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)