Saison 1925-1926 des Maroons de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1925-26 des Maroons de Montréal

Informations générales
Entraîneur Eddie Gerard
Capitaine Dunc Munro
Patinoire Forum de Montréal
Saison régulière
Classements Seconds de la LNH
Meilleurs joueurs N. Stewart (34 buts)
R. Noble (9 aides)
N. Stewart (42 points)
Séries éliminatoires
Progression Symbol support vote.svg 6-4 Pirates de Pittsburgh
Symbol support vote.svg 2-1 Sénateurs d'Ottawa
Symbol support vote.svg 3-1Cougars de Victoria
Meilleurs joueurs N. Stewart
Récompenses
Collectif Trophée Prince de Galles
Coupe Stanley
Individuel Trophée Hart - N. Stewart

Autres saisons

La saison 1925-26 est la seconde saison jouée par les Maroons de Montréal dans la Ligue nationale de hockey.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte de la saison[modifier | modifier le code]

Pour cette seconde saison jouée dans la LNH, l'entraîneur de l'équipe et ancien joueur professionnel Eddie Gerard augmente la puissance du jeu en faisant signer les premiers contrats professionnels à de jeunes joueurs : le 16 mars 1925, Babe Siebert s'engage avec l'équipe[1] puis le 25 juin 1925, c'est le tour de Nels Stewart de signer un contrat[2]. Il compte ainsi augmenter la puissance de frappe de l'équipe qui a terminé en 1924-25 à la cinquième place de la saison, non qualifiée pour les séries éliminatoires.

Les Tigers de Hamilton sont forcés d'arrêter leurs opérations après avoir été suspendus lors des séries 1925. En effet lors de celles-ci, les dix joueurs de l'équipe refusent de jouer la finale de la LNH s'ils ne reçoivent pas une rallonge monétaire de 200 $ par joueur. Ils sont finalement éliminés de la course à la Coupe[3]. À la place de l'équipe de l'Ontario, les Americans de New York font leur début dans la LNH ainsi que les Pirates de Pittsburgh, équipe homonyme de l'équipe de baseball de la ville[4].

L'aspect général de la saison n'est pas le même pour les Maroons puisqu'ils remportent vingt matchs contre onze défaites et cinq matchs nuls. Sur les vingt victoires de l'équipe, quatre se terminent sans que Benedict ne laisse passer un seul but[5]. Les Maroons terminent à la deuxième place du classement avec sept points de retards sur l'ancienne équipe de Benedict, les Sénateurs. Le jeune Stewart fait parler de lui tout au long de la saison régulière en inscrivant le plus haut total de buts de la saison avec 34 réalisations mais également le plus haut total de points avec 42 points récoltés[6]. Il reçoit alors le trophée Hart en tant que Most Valuable Player[Note 1] de la LNH[7].

À l'issue des 36 matchs joués lors de la saison régulière, seulement trois équipes sont qualifiées pour la suite de la compétition et les Maroons ont la meilleure attaque du championnat.

Classement
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Sénateurs d'Ottawa 36 24 8 4 77 42 52
2 Maroons de Montréal 36 20 11 5 91 73 45
3 Pirates de Pittsburgh 36 19 16 1 82 70 39
4 Bruins de Boston 36 17 15 4 92 85 38
5 Americans de New York 36 12 20 4 68 89 28
6 St. Patricks de Toronto 36 12 21 3 92 114 27
7 Canadiens de Montréal 36 11 24 1 79 108 23
  •      Champion de la saison régulière et qualifié directement pour la finale des séries de la LNH
  •      Qualifié pour la demi-finale des séries de la LNH

Matchs après matchs[modifier | modifier le code]

Ce tableau reprend les résultats de l'équipe au cours de la saison, les buts marqués par les Maroons étant inscrits en premier[8].

Date Score Adversaire Fiche Pts
28-nov Symbol oppose vote.svg @ Sénateurs d'Ottawa 2-3 0-1-0 0
1-déc. Symbol support vote.svg St. Patricks de Toronto 4-2 1-1-0 2
3-déc. Symbol support vote.svg @ Canadiens de Montréal 3-2 2-1-0 4
5-déc. Symbol support vote.svg Bruins de Boston 4-0 3-1-0 6
8-déc. Symbol oppose vote.svg @ Bruins de Boston 2-3 3-2-0 6
12-déc. Symbol support vote.svg Sénateurs d'Ottawa 5-2 4-2-0 8
16-déc. Symbol support vote.svg @ Pirates de Pittsburgh 4-2 5-2-0 10
19-déc. Symbol support vote.svg @ Americans de New York 4-1 6-2-0 12
23-déc. Symbol support vote.svg Pirates de Pittsburgh 1-0 (P) 7-2-0 14
26-déc. Symbol support vote.svg @ St. Patricks de Toronto 2-0 8-2-0 16
30-déc. Symbol oppose vote.svg Canadiens de Montréal 4-7 8-3-0 16
2-janv Symbol support vote.svg Americans de New York 3-2 (P) 9-3-0 18
5-janv Symbol oppose vote.svg @ Sénateurs d'Ottawa 0-4 9-4-0 18
7-janv Symbol neutral vote.svg Sénateurs d'Ottawa 1-1 9-4-1 19
12-janv Symbol support vote.svg St. Patricks de Toronto 5-2 10-4-1 21
16-janv Symbol support vote.svg Canadiens de Montréal 1-0 11-4-1 23
19-janv Symbol neutral vote.svg @ Bruins de Boston 3-3 11-4-2 24
23-janv Symbol support vote.svg Pirates de Pittsburgh 4-1 12-4-2 26
25-janv Symbol neutral vote.svg @ Americans de New York 1-1 12-4-3 27
27-janv Symbol oppose vote.svg @ Pirates de Pittsburgh 1-2 (P) 12-5-3 27
30-janv Symbol oppose vote.svg Bruins de Boston 0-5 12-6-3 27
2-fév. Symbol support vote.svg @ Canadiens de Montréal 2-0 13-6-3 29
9-fév. Symbol support vote.svg @ St. Patricks de Toronto 5-3 14-6-3 31
13-fév. Symbol support vote.svg Americans de New York 2-1 15-6-3 33
18-fév. Symbol support vote.svg St. Patricks de Toronto 5-2 16-6-3 35
20-fév. Symbol neutral vote.svg @ Sénateurs d'Ottawa 0-0 16-6-4 36
23-fév. Symbol neutral vote.svg Sénateurs d'Ottawa 1-1 16-6-5 37
26-fév. Symbol oppose vote.svg @ Pirates de Pittsburgh 0-1 16-7-5 37
27-fév. Symbol support vote.svg @ St. Patricks de Toronto 4-3 17-7-5 39
2-mars Symbol oppose vote.svg Pirates de Pittsburgh 0-4 17-8-5 39
4-mars Symbol oppose vote.svg Bruins de Boston 2-3 17-9-5 39
6-mars Symbol support vote.svg @ Canadiens de Montréal 4-3 (P) 18-9-5 41
11-mars Symbol support vote.svg Americans de New York 5-1 19-9-5 43
13-mars Symbol support vote.svg Canadiens de Montréal 4-2 20-9-5 45
16-mars Symbol oppose vote.svg @ Bruins de Boston 0-1 20-10-5 45
17-mars Symbol oppose vote.svg @ Americans de New York 3-5 20-11-5 45

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[9]
Nom Poste PJ  B   A  Pts Pun Commentaire
Stewart C 36 34 8 42 119 Première saison dans la LNH
Siebert L 35 16 8 24 108 Première saison dans la LNH
Noble D 30 9 9 18 96  
Broadbent A 36 12 5 17 112  
Munro D 33 4 6 10 55 Capitaine
Kitchen D 30 5 2 7 16  
Phillips C 12 3 1 4 6  
Dinsmore C 33 3 1 4 18  
Carson A 16 2 1 3 6  
Rothschild A 33 2 1 3 8  
Lowrey 10 1 0 1 2 Remplacé A fini la saison avec Pittsburgh
Cain D 10 0 0 0 0 Remplacé A fini la saison avec Toronto
Brophy A 10 0 0 0 0  
Horne A 13 0 0 0 2  
Holway D 17 0 0 0 6 Entré  A commencé la saison avec Toronto
Benedict G 36 0 0 0 0  
Gardien
Nom PJ  V   D   N  Min  BC  Bl Moy
Benedict 36 20 11 5 2 288 73 5 1,91

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Séries de la LNH[modifier | modifier le code]

Les trois premières équipes du classement sont qualifiées pour les séries de la LNH : les Sénateurs, les Maroons et les Pirates. Ces deux dernières équipes sont opposées lors du premier tour des séries, les matchs se jouant dans la Duquesne Gardens, patinoire de Pittsburgh. Les Pirates s'inclinent au total de buts. Lors du premier match, les Maroons remportent la partie 3-1 alors que le second match laisse les deux équipes à égalité 3 buts partout[4].

Benedict et Broadbent retrouvent donc leur ancienne équipe en finale de la LNH alors que la série est très serrée. Les deux équipes inscrivent chacune un seul but lors du premier match et Benedict réalise un blanchissage pour le second match. Les Maroons remportent leur premier trophée collectif, le trophée Prince de Galles[Note 2].

L'arbre ci-dessous reprend les étapes de qualification pour les Maroons avec les deux tours qu'ils passent pour accéder à la finale de la Coupe Stanley. Quatre matchs ont été joués au total, la dernière colonne reprend le total de buts inscrits par chaque équipe.

Demi-finale Finale
8 et 11 mars 1926               25 et 27 mars 1926          
Ottawa            
qualifié d'office        
Ottawa (1) 1 0 1
  Montréal (2) 1 1 2
Montréal (2) 3 3 6
Pittsburgh (3) 1 3 4  

Séries de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

La finale de la Coupe Stanley de 1926 est la dernière finale de l'histoire ouverte aux équipes ne faisant pas partie de la LNH. Ainsi, à l'issue de la saison 1925-26 de la Western Hockey League[Note 3], les Cougars de Victoria finissent troisièmes au classement mais remportent les séries de la WHL et le droit de jouer contre les Maroons[10].

Il s'agit de la première édition de la finale de la Coupe Stanley dans la future célèbre patinoire du Forum de Montréal et la série tourne à l'avantage des joueurs locaux puisqu'ils remportent le premier, le second et le quatrième match ne concédant qu'une défaite lors du troisième match sur la marque de 3 buts à 2. Les trois victoires des Maroons sont trois blanchissages — 3-0, 3-0 et 2-0[5] — et Stewart déjà meilleur joueur de la saison continue sur sa lancée en marquant six des dix buts inscrits par les siens[2]. Avec cette victoire des Maroons, la LNH prend définitivement possession de la Coupe Stanley qui ne pourra plus jamais être remportée par une équipe d'une autre ligue[11].

Date Victoria Montréal
30 mars 0 3
1er avril 0 3
3 avril 3 2
6 avril 0 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le titre anglais du Most Valuable Player, souvent abrégé par le sigle MVP, désigne le meilleur joueur d'une ligue ou d'un championnat
  2. Depuis cette saison, le trophée Prince de Galles a changé de nombreuses fois de définition. Il a tour à tour récompensé le champion de la division américaine, l'équipe championne de la saison régulière, l'équipe championne de la division Est toujours en saison, l'équipe championne de la conférence Prince de Galles en saison, l'équipe championne de cette même conférence à l'issue des séries et enfin, depuis 1994, l'équipe championne de la conférence de l'Est au cours des séries.
  3. La Western Canada League de l'époque était une ligue professionnelle entre 1921 et 1926 et ne doit pas être confondue avec la ligue junior de la Ligue canadienne de hockey, la Western Hockey League.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie de Babe Siebert sur http://www.legendsofhockey.net.
  2. a et b (en) Biographie de Nels Stewart sur http://www.legendsofhockey.net.
  3. (en) Historique des Tigers de Hamilton sur http://www.sportsecyclopedia.com/.
  4. a et b (en) Historique des Pirates de Pittsburgh sur http://www.pittsburghhockey.net.
  5. a et b (en) Biographie de Clint Benedict sur http://www.legendsofhockey.net.
  6. (en) Liste des meneurs 1925-26 de la LNH sur http://www.hockeydb.com/.
  7. (en) Listes des récipiendaires du trophée Hart sur http://www.legendsofhockey.net.
  8. (en) Résultats de la saison 1925-26 des Maroons sur http://www.shrpsports.com/.
  9. (en) Effectif et statistiques des Maroons sur http://www.hockeydb.com/.
  10. (en) Saison 1925-26 de la WHL sur http://www.hockeydb.com/.
  11. (en) Page sur la victoire de 1925-26 sur http://www.legendsofhockey.net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Maroons de Montréal Suivi par
Cougars de Victoria 1924-25
Champions de la Coupe Stanley
1925-1926
Sénateurs d'Ottawa 1926-27