Sainte Praxède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Praxède (homonymie).
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Sainte-Praxède (homonymie).
Sainte Praxède attribué à Vermeer (1655)

Sainte Praxède (Praxedes en latin) était une vierge romaine, dont le père saint Pudence, converti par saint Paul était un ami des apôtres ; elle était la sœur de Sainte Pudentienne.

C'est une sainte chrétienne des Églises catholique et orthodoxes célébrée le 21 juillet[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au temps où l’empereur Marc Aurèle persécutait les chrétiens, Praxède, vierge romaine, sœur de Pudentienne, assistait les fidèles de ses richesses et de ses soins, les consolait, et leur rendait tous les devoirs de la charité. Elle cachait ceux-ci dans sa maison, exhortait ceux-là à persévérer dans la foi, ensevelissait les corps des autres. Elle ne manquait en rien à ceux qui étaient enfermés dans les cachots ou traités en esclaves. Les deux sœurs firent construire un baptistère dans leur demeure, où se trouvait déjà une chapelle, pour faire baptiser les catéchumènes. Elles furent aidées dans leur entreprise par le pape Pie Ier (140-154) et le prêtre Pastor. Pudentienne mourut en martyre à l'âge de seize ans et fut inhumée dans les catacombes de Sainte-Priscille près de son père via Salaria.

Après la mort de sa sœur Pudentienne, Praxède issue d'une ancienne souche noble, transforma ses palais en églises où nuit et jour les païens accouraient en foule au baptême. La police impériale respectait la demeure d'une descendante des Cornelii. Délivré de la tutelle d'Antonin son père adoptif, Marc Aurèle ne devait pas connaître longtemps cette barrière. Une descente eut lieu. Nombre de chrétiens furent pris et massacrés.

La vierge vit tout frappé autour d'elle, sans elle-même être atteinte. Brisée, elle se tourna vers Dieu et demanda de mourir, si toutefois il lui était avantageux de mourir. Aussi fut-elle appelée, le douzième jour des calendes d’août, à recevoir au ciel la récompense de sa piété. Son corps fut déposé, par le prêtre Pastor, dans la sépulture de son père et de sa sœur Pudentienne, au cimetière de Priscille, sur la via Salaria.st praxède fut érigé de 817 a 824 par le pape pascal 1

Célébrations[modifier | modifier le code]

Praxède est fêtée dans l'Église, le 21 juillet, jour de sa mort, après avoir pendant longtemps porté secours aux premiers chrétiens persécutés. Elle fut enterrée près de son père et de sa sœur et une église lui fut consacrée. Le pape Pascal Ier la fit reconstruire entre 817 et 824, c'est aujourd'hui la basilique Sainte-Praxède de Rome qui conserve selon la tradition un morceau de la colonne contre laquelle eut lieu la flagellation du Christ.

Références[modifier | modifier le code]

  1. nominis.cef.fr Nominis : Sainte Praxède.