Sainte-Mondane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Mondane
Le château de Fénelon à Sainte-Mondane.
Le château de Fénelon à Sainte-Mondane.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Carlux
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Fénelon
Maire
Mandat
Gilles Arpaillange
2014-2020
Code postal 24370
Code commune 24470
Démographie
Population
municipale
262 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 44″ N 1° 20′ 12″ E / 44.845556, 1.336667 ()44° 50′ 44″ Nord 1° 20′ 12″ Est / 44.845556, 1.336667 ()  
Altitude Min. 60 m – Max. 235 m
Superficie 9,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Sainte-Mondane

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Sainte-Mondane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Mondane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Mondane

Sainte-Mondane est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

En Périgord noir, à l'extrême sud-est du département de la Dordogne, la commune de Sainte-Mondane est limitrophe à l'est et au sud de trois communes du département du Lot : Masclat, Fajoles et Milhac.

Elle est limitée au nord-ouest par la Dordogne qui la sépare de la commune de Calviac-en-Périgord.

L'altitude minimale se situe à l'ouest, là où la Dordogne quitte la commune pour servir de limite entre celles de Carsac-Aillac et Veyrignac. L'altitude maximale avec 242 mètres se trouve au nord-est[1].

Le bourg de Sainte-Mondane, traversé par la route départementale 50, se situe en distances orthodromiques, onze kilomètres au sud-est de Sarlat-la-Canéda et treize kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Souillac.

La commune est également desservie à l'est par la route départementale 61.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département du Lot.

Communes limitrophes de Sainte-Mondane
Calviac-en-Périgord Saint-Julien-de-Lampon
Sainte-Mondane Masclat
(Lot)
Veyrignac,
Milhac (Lot)
Fajoles
(Lot)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune fait référence à la mère de saint Sacerdos, sainte Mondane, massacrée par les Vandales en l'an 722[2],[3].

En occitan, la commune porte le nom de Senta Mundana[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite connue du nom du village, Sancta Mundana, remonte au milieu du XIe siècle[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2008 Claude Brard PS Instituteur
mars 2008 en cours Marguerite Planche SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Sainte-Mondane depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Sainte-Mondane[5]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2011, Sainte-Mondane comptait 262 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
569 373 671 707 691 756 541 608 582
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
563 536 484 503 534 511 529 479 467
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
429 423 384 355 344 364 333 318 286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
286 262 240 223 212 199 226 262 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Altitude 242 m sur Géoportail. Consulté le 12 septembre 2010.
  2. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 379-380
  3. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4), p. 682.
  4. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 21 novembre 2013.
  5. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 1er avril 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  8. a et b « Château de Fénelon », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 12 septembre 2010.
  9. Château de Fénelon sur Best of Périgord, consulté le 12 septembre 2010.
  10. Nota : Texte de la notice placée sur la porte de l'église.