Sainte-Jeanne-d'Arc (La Mitis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Jeanne-d'Arc.
Sainte-Jeanne-d'Arc
Église de Sainte-Jeanne-d'Arc
Église de Sainte-Jeanne-d'Arc
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent La Mitis
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Maurice Chrétien
2013 - 2017
Constitution 30 janvier 1922
Démographie
Gentilé Jeannois-Mitissien, ienne
Population 325 hab. (2014)
Densité 2,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 00″ N 67° 57′ 00″ O / 48.500005, -67.950005 ()48° 30′ 00″ Nord 67° 57′ 00″ Ouest / 48.500005, -67.950005 ()  
Superficie 11 048 ha = 110,48 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 09020
Localisation
Localisation de Sainte-Jeanne-d'Arc dans La Mitis
Localisation de Sainte-Jeanne-d'Arc dans La Mitis

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Sainte-Jeanne-d'Arc est une municipalité de paroisse à vocation agricole de la province de Québec, au Canada, située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis, au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jeanne d'Arc au siège d'Orléans, peinture de Jules Eugène Lenepveu, vers 1886-1890, au Panthéon de Paris

Le toponyme de Sainte-Jeanne-d'Arc est en l'honneur de Jeanne d'Arc, la pucelle d'Orléans, qui fut canonisée la même année que la fondation de la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc en 1920[1]. Jeanne d'Arc mena les troupes françaises lors de la Guerre de Cent ans contre les Anglais et les Bourguignons. Elle fut brûlée vive en 1431. Elle est l'une des trois saintes patronnes de la France.

La paroisse Sainte-Jeanne-d'Arc fut aussi appelée Massé, nom emprunté à un rang de l'endroit, et Sainte-Croix, à cause d'une croix érigée en 1920 dans le rang Cabot[1].

Les gentilés sont nommés Jeannois-Mitissien depuis 1986 afin de différencier les citoyens de Sainte-Jeanne-d'Arc dans La Mitis de ceux de Sainte-Jeanne-d'Arc au Lac-Saint-Jean[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Sainte-Jeanne-d'Arc est située sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 370 km au nord-est de Québec et à 375 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Sainte-Jeanne-d'Arc sont Rimouski à 55 km à l'ouest et Mont-Joli à 20 km au nord-ouest. Sainte-Jeanne-d'Arc est située dans le territoire qu'occupait autrefois la seigneurie de Mitis.

La municipalité de paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc est située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[2]. La paroisse éponyme de Sainte-Jeanne-d'Arc est située dans l'Archidiocèse de Rimouski et, plus précisément, pastorale de La Mitis. Sainte-Jeanne-d'Arc fait partie de la région touristique de la Gaspésie dans la sous-région touristique de la vallée de la Matapédia.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les rivières Mistigougèche et Mitis traverse Sainte-Jeanne-d'Arc.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population de Sainte-Paule
Année Nombre d'habitants[3]
1991 451
2001 354
2006 322

La population de Sainte-Jeanne-d'Arc était de 322 habitants en 2006 et de 354 en 2001. Cela correspond à une décroissance démographique de 9 %[4]. Toute la population de Sainte-Jeanne-d'Arc a le français comme langue maternelle et 9,9 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[4].

30 % de la population âgée de 15 ans et plus de Sainte-Jeanne-d'Arc n'a aucun diplôme d'éducation. 60 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. Il n'y a personne à Sainte-Jeanne-d'Arc qui possède un diplôme universitaire[4]. Tous les habitants de Sainte-Jeanne-d'Arc ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la création de la paroisse et de la municipalité de Sainte-Jeanne-d'Arc, le territoire faisait partie des cantons de Massé et de Cabot. La paroisse catholique de Sainte-Jeanne-d'Arc a été créée le 12 novembre 1920. Le bureau de poste a été ouvert en 1921 sous le nom de Sainte-Jeanne-d'Arc-de-Matane. La municipalité de paroisse a été créée officiellement le 30 janvier 1922. La caisse populaire a été fondée le 1er mars 1947.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Sainte-Jeanne-d'Arc tourne principalement autour de l'agriculture.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale.

mandat fonction nom
2013 - 2017 maire Maurice Chrétien
conseillers
#1 Michelle Clouâtre
#2 Michel Paris
#3 Gervais Chamberland
#4 Sylvain Paradis
#5 Noëlla Ouellet
#6 Gilber Béland

Représentations politiques[modifier | modifier le code]

Drapeau : Québec Québec : Sainte-Jeanne-d'Arc fait partie de la circonscription provinciale de Matane-Matapédia. Cette circonscription est actuellement représentée par Pascal Bérubé, député du Parti québécois.

Drapeau du Canada Canada : Sainte-Jeanne-d'Arc fait partie de la circonscription fédérale de Haute-Gaspésie—La Mitis—Matane—Matapédia. Elle est représentée par Jean-François-Fortin, député du Bloc québécois.



Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Angèle-de-Mérici Saint-Moïse Rose des vents
Saint-Gabriel-de-Rimouski N
O    Sainte-Jeanne-d'Arc    E
S
Les Hauteurs Saint-Charles-Garnier La Rédemption

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sainte-Jeanne-d'Arc sur Commission de toponymie du Québec
  2. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sainte-Jeanne-d'Arc », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 20 février 2011)
  3. Statistiques Canada
  4. a, b et c Sainte-Jeanne-d'Arc sur Statistiques Canada

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Dompierre et Bertrand Leblanc, La Matapédia, Édition MRC de La Matapédia,‎ 2004 (ISBN 2-9808660-0-8)
  • Jos D. Michaud, Notes historiques sur la Vallée de la Matapédia, La voix du lac,‎ 1922, 254 p.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]