Sainte-Innocence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Innocence
L'église de Sainte-Innocence.
L'église de Sainte-Innocence.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Eymet
Intercommunalité Communauté de communes des Portes sud Périgord
Maire
Mandat
Jean-Jacques Nadal
2014-2020
Code postal 24500
Code commune 24423
Démographie
Population
municipale
98 hab. (2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 43′ 36″ N 0° 24′ 35″ E / 44.7266666667, 0.40972222222244° 43′ 36″ Nord 0° 24′ 35″ Est / 44.7266666667, 0.409722222222  
Altitude Min. 90 m – Max. 162 m
Superficie 7,20 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Sainte-Innocence

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Sainte-Innocence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Innocence

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Innocence

Sainte-Innocence est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sainte-Innocence
Thénac Sigoulès Mescoules
Sainte-Innocence Saint-Julien-d'Eymet
Sainte-Eulalie-d'Eymet Fonroque

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune se nomme Senta Denença[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Isabelle Borie    
mars 2008[2] (réélu en mars 2014) en cours Jean-Jacques Nadal SE Retraité agricole

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Sainte-Innocence depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2005, 2010, 2015, etc. pour Sainte-Innocence[3]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2011, Sainte-Innocence comptait 98 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380 312 392 386 385 380 376 360 341
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
329 324 304 312 297 279 237 216 213
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
203 205 199 170 165 160 164 176 156
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
150 138 108 107 100 105 103 104 99
2011 - - - - - - - -
98 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Walter Weideli (1927-), journaliste et écrivain suisse établi à Sainte-Innocence de 1978 à 2009. Il évoque sa vie au Prieuré dans la deuxième moitié de La Partie d'échecs, récit autobiographique paru en 2010[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 27 mars 2014.
  2. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 27 août 2014.
  3. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 27 mars 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  6. Alain Bagnoud, « La Partie d'échecs de Walter Weideli », sur blogres.blog.tdg.ch,‎ 4 février 2011 (consulté le 29 novembre 2014)