Sainte-Geneviève (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Geneviève
Église Sainte-Geneviève
Église Sainte-Geneviève
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Quettehou
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Saire
Maire
Mandat
Bernard Hamel
2014-2020
Code postal 50760
Code commune 50469
Démographie
Gentilé Génovéfains
Population
municipale
309 hab. (2011)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 25″ N 1° 18′ 44″ O / 49.656944, -1.31222249° 39′ 25″ Nord 1° 18′ 44″ Ouest / 49.656944, -1.312222  
Altitude Min. 9 m – Max. 60 m
Superficie 4,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Sainte-Geneviève est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 309 habitants[Note 1] (les Génovéfains).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sainte-Geneviève[1]
Tocqueville Tocqueville Gatteville-le-Phare
Valcanville Sainte-Geneviève[1] Montfarville
Valcanville Valcanville Valcanville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Arravilla au XIIe siècle devient Arravilla cum ecclesia Sancta Genovefe, c'est-à-dire Arreville avec l'église Sainte-Geneviève à partir du XIIIe siècle puis en 1220 Sancta Genofeva. Le vocable de l'église paroissiale l'a emporté au XIIIe siècle sur Arreville, conservé de nos jours par le hameau d'Arville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1860  ? Jean-Baptiste Marois[2]    
         
 ? 2000 - Houllegatte    
2000 mars 2001 Michel Lerévérend SE Retraité
mars 2001 mars 2014 Régine Gosselin SE Chef d'entreprise
mars 2014[3] en cours Bernard Hamel SE Retraité de l'agriculture
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 309 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Sainte-Geneviève[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
713 541 744 748 688 684 711 653 651
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
627 605 607 567 545 491 462 450 408
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
378 393 362 328 332 327 333 322 309
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
296 291 286 296 256 293 320 329 310
2011 - - - - - - - -
309 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Créée en 1970, l'entreprise Gosselin est spécialisée dans le conditionnement, l'expédition et l'exportation de légumes frais.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La ferme de l'Abbaye.
La chapelle Notre-Dame-de-Lourdes.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p 244.
  3. « Bernard Hamel devient le nouveau maire du village », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  4. « Sainte-Geneviève (50760) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 mai 2014)
  5. Date du prochain recensement à Sainte-Geneviève, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  8. « Manoir d'Arville », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :