Sainte-Foy (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Foy.
Sainte-Foy

Charles-Louis Pubereaux dit Sainte-Foy est un ténor d'opéra français, né à Vitry-le-François le 13 février 1817 et mort à Paris le 1er avril 1877.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pubereaux père, ancien militaire, avait été nommé « Sainte-Foy » par ses compagnons d’armes, nom qu’il conserva en revenant à Vitry, où il donnait des leçons de musique et où il tenait un café qui portait le nom de Café Sainte-Foy.

Son fils entra au Conservatoire de Paris. En 1842, il débutait à l’Opéra-Comique.

Ses principaux rôles furent ceux de l’Anglais dans Fra Diavolo d'Auber, de l’Auvergnat dans Jeannot et Colin et de Bertrand dans Les Rendez-vous bourgeois de Nicolas Isouard, du Grand-Consul dans Le Déserteur de Pierre-Alexandre Monsigny, de Corentin dans Le Pardon de Ploërmel de Meyerbeer, dans Galathée de Victor Massé, dans Le Joaillier de Saint-James d’Albert Grisar. Il créa son rôle dans Le Roi l'a dit de Henri Cramer ; ce fut sa dernière création.

Sainte-Foy était l’une des gloires de la Marne. Étienne Gallois, ancien bibliothécaire du Sénat, son compatriote, lui a consacré une notice dans la Revue de la Champagne et de la Brie.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.


Liens externes[modifier | modifier le code]