Sainte-Brigitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Brigitte.
Sainte-Brigitte
l'église paroissiale
l'église paroissiale
Blason de Sainte-Brigitte
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Pontivy
Canton Cléguérec
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Pontivy
Maire
Mandat
Jean-François Désiles
2014-2020
Code postal 56480
Code commune 56209
Démographie
Gentilé Brigittois, Brigittoise
Population
municipale
168 hab. (2011)
Densité 9,5 hab./km2
Population
aire urbaine
42 209 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 48″ N 3° 07′ 40″ O / 48.1633333333, -3.1277777777848° 09′ 48″ Nord 3° 07′ 40″ Ouest / 48.1633333333, -3.12777777778  
Altitude 220 m (min. : 120 m) (max. : 286 m)
Superficie 17,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Brigitte

Sainte-Brigitte [sɛ̃tbʁiʒit] est une commune française, située dans le « pays » du Kost ar c'hoad du département du Morbihan de la région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Sainte-Brigitte est une des communes les moins densément peuplées du département du Morbihan avec seulement 9,4 hab./km2. C'est aussi l'une des plus boisées avec 1 075 ha de bois pour une superficie totale de 1 774 ha, soit un taux de boisement de 60 %[1]. La vaste forêt de Quénécan s'étend en effet sur une bonne partie de son territoire.

La commune de Sainte-Brigitte appartient par ses traditions au pays Bro Kost ar c'hoad, pays qui englobe également les trois communes voisines de Gouarec, Plélauff et Perret. Ce pays doit son nom justement à la présence de cette vaste forêt de Quénécan. Bro Kost ar c'hoad signifie en effet en français le pays à côté du bois. Ce pays traditionnel a donné son nom à une danse bretonne traditionnelle, une gavotte en 8 temps[2].

Plan de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune porte le nom de Berc'hed en breton.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Brigitte était autrefois une simple trève de la paroisse de Cléguérec. Elle fut érigée en commune en 1790 et en paroisse en 1820.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Etienne Pinsivy DVG  
2008   Jean-François Désiles    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 168 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
791 672 655 729 743 787 758 813 765
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
700 700 747 632 684 665 675 640 657
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
628 646 666 648 634 553 505 453 357
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
320 237 195 186 141 166 162 155 166
2011 - - - - - - - -
168 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :