Sainte-Barbe (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Barbe.
Sainte-Barbe
Localisation de la municipalité dans la MRC de Le Haut-Saint-Laurent
Localisation de la municipalité dans la MRC de Le Haut-Saint-Laurent
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Comté ou équivalent Le Haut-Saint-Laurent
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Louise Lebrun
2013-2017
Code postal J0S 1W0
Constitution 12 juin 1882
Démographie
Gentilé Barberivain, e
Population 1 444 hab. (2013)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 10′ 00″ N 74° 12′ 00″ O / 45.166672, -74.20000545° 10′ 00″ Nord 74° 12′ 00″ Ouest / 45.166672, -74.200005  
Superficie 4 023 ha = 40,23 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 69065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Sainte-Barbe

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Barbe

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Barbe
Liens
Site web ste-barbe.com

Sainte-Barbe est une municipalité québécoise située dans la municipalité régionale de comté du Haut-Saint-Laurent dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sainte-Barbe est située à 14 km du centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield, capitale de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, et à environ 75 km au sud-ouest de Montréal[3]. Les sols organiques couvrent de grands espaces à Sainte-Barbe[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Sainte-Barbe, voit le jour grâce au démembrement partiel des paroisses de Saint-Anicet et de Saint-Stanislas-de-Kostka en 1882. Son nom témoigne de la dévotion que l'évêque Édouard-Charles Fabre portait pour Sainte Barbe. Le choix de cette dénomination est également destiné à rendre hommage à la femme du gouverneur Louis d'Ailleboust (1612-1660), Marie-Barbe de Boullongne (1618-1685)[5].

Le 4 avril 2009, celle-ci changea sont statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[7]

Année Population totale Variation (%)
2006 1 453 en augmentation8,6 %
2001 1 338 en augmentation4,8 %
1996 1 277 en diminution2,3 %
1991 1 307

Langue maternelle (2006)

Langue Population Pct (%)
Français seulement 1 335 92,39 %
Anglais seulement 95 6,57 %
Français et anglais 0 0,00 %
Autres langues 15 1,04 %

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale. Le conseil municipal comprend le maire et six conseillers[2]. La mairesse Louise Lebrun et l'ensemble des conseillers sont réélus sans opposition à l'élection de 2013[8].

Composition du conseil municipal[2]
2009-2013 2013-2017
Maire Louise Lebrun Louise Lebrun
Conseillers Patrice Bougie
Louise Boutin
Roland Czech
Daniel Maheu
Nicole Poirier
Denis Poitras
Patrice Bougie
Louise Boutin
Roland Czech
Daniel Maheu
Nicole Poirier
Denis Poitras

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Sainte-Barbe », 69065, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 28 août 2013), sauf exceptions suivantes :
    a. Région (CRÉ) : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013)
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec,‎ 16 août 2013 (consulté le 28 août 2013).
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sainte-Barbe », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 19 mars 2011)
  3. Louise Lebrun, « Bienvenue chez vous », Municipalité de Sainte-Barbe,‎ 8 novembre 2013 (consulté le 4 février 2014).
  4. Jean-Charles Fortin, La Montérégie : Histoire en bref, Québec, Presses de l'Université Laval,‎ 2009, 26 p. (ISBN 978-2-7637-8909-5), p. 181.
  5. Toponymie : Sainte-Barbe
  6. Pierre-François Ricard, Modifications aux municipalités du Québec: Avril 2009, Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec,‎ 2009, 3 p. (ISSN 1715-6408, lire en ligne)
  7. Statistique Canada: Recensements de 1996, 2001 et 2006
  8. Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Sainte-Barbe », 69065, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 4 février 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rivière-Beaudette
Lac Saint-François
Saint-Zotique
Lac Saint-François
Rose des vents
Saint-Anicet N Saint-Stanislas-de-Kostka
O    Sainte-Barbe    E
S
Godmanchester