Tryphon de Lampsaque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Tryphon)
Aller à : navigation, rechercher

Saint Tryphon de Lampsaque est un saint martyr catholique et orthodoxe en 251 encore nommé Tryphon Zazeran. Il fut martyr à Nicée mais c'est à Lampsaque qu'il fut enseveli et qu'il fut vénéré. Fête le 1er février en Orient et le 10 novembre en Occident.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saint Tryphon est originaire de Lampsaque en Phrygie[1].

En l’an 251, Saint Tryphon, habitait près du village d’Apamée. Pendant la persécution de Dèce, il fut arrêté comme chrétien et conduit à Nicée devant le gouverneur de Bithynie, nommé Aquilin qui lui fit subir en compagnie de saint Respice le supplice du chevalet durant près de trois heures[1].

Il est rapporté qu'il répondit au gouverneur arguant qu'ils étaient en âge de savoir ce qu’ils avaient à faire. « Cela est vrai, aussi désirons-nous atteindre à la perfection de la vraie sagesse en suivant Jésus-Christ[2]. »

Ensuite Aquilin les emprisonna, puis les fit traîner par les rues de la ville encore torturer, battre avec des fouets plombés et enfin décapiter.

Culte[modifier | modifier le code]

cathedrale de Saint Tryphon

Les Grecs honorent Saint Tryphon le 1er février. Les Latins, le fêtent le 10 novembre : ils lui joignent non seulement saint Respice, mais encore une vierge nommée sainte Nymphe, par la raison que les corps de ces trois martyrs sont ensemble à Rome dans l'église Santo Spirito in Sassia, sous un même autel[1] et dans l'église saint Tryphon saint Augustin de Rome[2].

La prière à saint Tryphon consiste en une dizaine de chapelets suivie de trois invocations saint Tryphon[2].

Son nom a été donné à une église à Constantinople, près de celle de Sainte-Sophie et une à Rome sous son invocation qui a été unie à celle de saint Augustin[2].

Son nom a aussi été donné à la cathédrale Saint Tryphon à Kotor au Monténégro[2] L'Abbaye Saint-Pierre de Cellefrouin relevait du cardinal de Saint Tryphon[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Charles Louis Richard, Jean Joseph Giraud, Bibliothèque sacrée, ou, Dictionnaire universel historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques,‎ 1825 (présentation en ligne, lire en ligne), « Tryphon, martyr en Bythinie », p. 360
  2. a, b, c, d, e et f Saint Tryphon