Saint Paul (Alaska)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Paul.
Saint Paul
Le village de Saint Paul
Le village de Saint Paul
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Alaska Alaska
Borough Région de recensement des Aléoutiennes occidentales
Code FIPS 02-66470
Démographie
Population 479 hab. (2010)
Densité 0,63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 07′ 30″ N 170° 17′ 03″ O / 57.125, -170.28416757° 07′ 30″ Nord 170° 17′ 03″ Ouest / 57.125, -170.284167  
Superficie 76 540 ha = 765,4 km2
· dont terre 104,4 km2 (13,64 %)
· dont eau 661 km2 (86,36 %)
Fuseau horaire HAST (UTC-10)
Divers
Fondation 1943
Municipalité depuis 1971
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte administrative d'Alaska
City locator 14.svg
Saint Paul

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte topographique d'Alaska
City locator 14.svg
Saint Paul

Saint Paul est une localité d'Alaska aux États-Unis dans la Région de recensement des Aléoutiennes occidentales. En 2010, il y avait 479 habitants.

Situation - climat[modifier | modifier le code]

Elle est située sur une étroite péninsule à l'extrémité sud de l'île Saint-Paul, la plus vaste des Îles Pribilof, à 47 milles (76 km) au nord de l'Île Saint George, 240 milles (386 km) des Îles Aléoutiennes, 300 milles (483 km) des côtes de l'état d'Alaska, et 750 milles (1 207 km) à vol d'oiseau à l'ouest d'Anchorage.

La moyenne des température va de 19 degrés Fahrenheit (-7 °C) à 51 degrés Fahrenheit (11 °C).

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, les Aléoutes se déplaçaient vers les Îles Pribilof à la saison de la chasse. Les trappeurs russes, à la recherche de fourrures sont arrivés en 1786 et nommèrent les îles respectivement Saint Pierre et Saint Paul. En 1788 la Compagnie russe d'Amérique amenèrent des habitants de Sibérie, d'Atka et d'Unalaska afin de chasser les phoques pour leur fourrure. Leurs descendants vivent actuellement sur ces deux îles.

En 1870 le gouvernement américain conclut un accord avec l'Alaska Commercial Company afin de fournir habitat, approvisionnement et secours médicaux aux habitants en échange de fourrures. Mais rapidement, dès 1890, la population des phoques, trop chassée, déclina drastiquement, entraînant de grandes difficultés dans l'économie locale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants de la Mer de Béring furent évacués, comme les autres résidents de cette zone.

En 1983, le Congrès américain décida de confier la gestion de la chasse au phoque aux autorités locales, et en 1985, la chasse a été interdite pour toute activité commerciale, la réservant à l'économie locale exclusivement, en échange de subventions.

L'économie actuelle du village est basée sur la pêche et les conserveries de poissons.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]