Ludan de Nordhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Ludan)
Aller à : navigation, rechercher
Ludan de Nordhouse
Image illustrative de l'article Ludan de Nordhouse
Chapelle Saint-Ludan de Hipsheim
Décès 1202 
Fête 12 février

Saint Ludan de Nordhouse († 1202) ou Loudain, ou encore Luden est un pèlerin venu d'Écosse sur le chemin de Dieu, jusqu'au tombeau du Christ et d'autres lieux saints.

C'est un saint catholique fêté localement le 12 février.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Hildebod, duc écossais, il employa après la mort de son père toute sa fortune à des œuvres de pitié et bâtit, entre autres, un hôpital pour les étrangers, les malades et les infirmes. Il fit ensuite un pèlerinage à Jérusalem et à son retour passa par l'Alsace. Il y mourut de froid[1] sous un arbre à Nordhouse le 12 février 1202. Il est dit que l'on trouva dans sa besace ces mots : « Je suis le fils du noble Hildebod, duc d'Écosse et je me suis fait pèlerin pour l'amour de Dieu. » Son corps fut récupéré par le village de Hipsheim où il fut inhumé dans l'église de Scheerkirche. Son tombeau fut détruit lors de la guerre des Suédois.

D'après le Dictionnaire hagiographique des Saints publié par les bénédictins de l’abbaye Saint-Augustin de Ramsgate (G-B) et conforme au Calendrier romain, promulgué en 1969 :

« Saint Ludan, de son vrai nom Loudain, est mort vers 1202. Le saint de ce nom qui est vénéré à Scherkirchen[2], Bas-Rhin, serait originaire d’Écosse ou d’Irlande. Rentrant d’un pèlerinage en Terre-Sainte, il serait mort en France[3], fête le 12 février ».

Une chapelle sous l'invocation de saint Ludan a effectivement été édifiée à Hipsheim ; on y trouve un tombeau du saint datant de 1492[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Traité des fêtes mobiles, jeûnes et autres observances annuelles de l'Église catholique, d'après l'ouvrage posthume d'Alban Butler, éd. Vanlinthout et Vandenzande, 1828
  1. Depuis son nom est invoqué pour la guérison des jambes et engelures
  2. Aucune localité de ce nom n'existe en Alsace, c'est l'église qui portait autrefois le nom de Scheerkirche (voir la note n° 3).
  3. À cette époque l'Alsace faisait partie du Saint-Empire.
  4. Église Saint-Georges dite église Saint-Ludan