Saint Kizito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saint Kizito, né en 1873 et mort le 3 juin 1886, est un martyr ougandais, canonisé par l'Église catholique. Né en Ouganda, il était page à la cour du roi Mwanga II, comme Charles Lwanga[1]. Fête le Joseph Mukassa, le chef des pages, ayant été converti par les Pères blancs Siméon Lourdel et Léon Livinhac, évangélisa les pages à leur tour. Le Roi Mwanga, devenu hostile aux chrétiens, fit brûler vif Joseph Mukassa en 1886. Après sa mort, de nombreux catéchumènes, dont Kizito, demandèrent le baptême. Le 3 Juin 1886, le roi le fit brûler vif avec d'autres chrétiens. Son martyre entraîna de nombreuses conversions[2]. Il est le plus jeune martyr africain[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saint Kizito
  2. Les premiers Missionnaires d'Afrique originaires du sud du Sahara
  3. [vidéo] Le Jour du Seigneur, « Saint Kizito, le plus jeune partyr africain ».