Saint John (Îles Vierges des États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint John.
Saint John
Saint John (en)
Trunk Bay
Trunk Bay
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Archipel Petites Antilles
Localisation Mer des Caraïbes (océan Atlantique)
Coordonnées 18° 20′ 00″ N 64° 44′ 00″ O / 18.333333, -64.73333318° 20′ 00″ N 64° 44′ 00″ O / 18.333333, -64.733333  
Superficie 51 km2
Administration
Territoire non-incorporé organisé Îles Vierges des États-Unis
Démographie
Population 4 191 hab. (2000)
Densité 82,18 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-4

Géolocalisation sur la carte : Îles Vierges des États-Unis

(Voir situation sur carte : Îles Vierges des États-Unis)
Saint John
Saint John

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Saint John
Saint John
Îles des États-Unis

L’île Saint John ou île Saint-Jean[1] constitue avec Saint Thomas et Sainte-Croix les Îles Vierges des États-Unis, archipel faisant partie des Antilles.

C'est également l'un des trois districts des Îles Vierges américaines.

L'île Saint John, d'une superficie de 51 km², comptait 4 191 habitants en 2000 et possède comme ville principale le port de Cruz Bay.

Sertie d'un écrin de forêt tropicale, elle est protégée à 60 % (environ 30 km²) grâce au Virgin Islands National Park. Un traitement privilégié que l'on doit au milliardaire américain Laurance Spelman Rockefeller. En 1954, ce philanthrope est séduit par la beauté de l'île où la nature avait repris ses droits après la fin de l'esclavage et l'abandon des plantations par les Danois au XIXe siècle. Il achète plus de 2 000 hectares de terrain qu'il cède bientôt aux États-Unis. A charge, pour le gouvernement fédéral, de les préserver. C'est chose faite dès 1956 avec la création du parc national. Depuis, ce dernier s'est considérablement étendu. Aujourd'hui, il préserve 5 650 hectares de terres (plages, mangroves, forêts tropicales humides ...) et 2 286 hectares de récifs corraliens. Et près d'un million de touristes visitent chaque année ce sanctuaire peuplé de 140 espèces d'oiseaux exotiques.

Le Reef Bay Hike est un sentier de randonnée qui mène, à travers la forêt tropicale et des palmiers endémiques, à des pétroglyphes attribués aux Indiens taïnos arrivé de Porto Rico vers 200 avant J.-C.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. L’exonyme français Saint-Jean est en usage depuis le début du XIXe siècle (par ex. Pierre Claude Victoire Boiste, Dictionnaire de géographie universelle, Desray Libraire, Paris, 1806). À partir du milieu des années 1980, l’usage francophone a délaissé quelque peu son exonyme en faveur de l’autonyme anglais (environ 57% des attestations).

Sur les autres projets Wikimedia :