Saint Jérôme écrivant (Le Caravage, Rome)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Jérôme écrivant.
Saint Jérôme écrivant
Caravaggio - San Gerolamo.jpg
Artiste
Date
1606
Technique
Huile sur toile
Mouvement
Dimensions
(H × L)
112 × 157 cm
Localisation

Saint Jérôme écrivant ou Saint Jérôme dans ses études ou simplement Saint Jérôme (en italien San Girolamo) est un tableau du Caravage peint vers 1605-1606 et conservé à la galerie Borghèse de Rome.

Historique[modifier | modifier le code]

En pleine Contre-Réforme, Caravage par le traitement de ce sujet s'oppose aux railleries des Protestants à l'égard du saint. La détention par la galerie Borghèse du tableau incite à penser que Scipion Borghèse, déjà détenteur de La Madone des palefreniers pourrait en être le commanditaire[1].

Un an plus tard, en 1607, Caravage réalise un second Saint Jérôme écrivant conservé à La Valette à Malte. D'autres tableaux du Caravage auront également pour sujet la vie de ce saint.

Description[modifier | modifier le code]

Le traducteur de la Vulgate est représenté à l'écriture dans un geste horizontal, entre sa posture lisant, placé à droite, enveloppé d'une draperie rouge, et sa main, au bout de son long bras portant le stylet à la gauche du tableau, se terminant par le memento mori du crâne placé sur un livre ouvert.

Analyse[modifier | modifier le code]

La figure du vieillard à front ridé et barbe cotonneuse est similaire à celle de l'Abraham du Sacrifice d'Isaac et de celle de Saint Matthieu et l'Ange.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Hilaire, Caravage, le Sacré, et la Vie, Herscher, coll. « Le Musée miniature ». – 33 tableaux expliqués (ISBN 2-7335-0251-4), p. 52-53

Article connexe[modifier | modifier le code]