Saint Goustan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint Goustan, statue de bois polychrome dans le quartier Saint-Goustan à Auray

Saint Goustan[1] est un saint chrétien converti par Félix de Rhuys. Il repose en Bretagne, comme son maître, dans l’église abbatiale de Saint-Gildas-de-Rhuys[2]. Une plaque au-dessus d’un sarcophage mentionne « Sti Gulstani sepulchrum ». La conversion aurait eu lieu à Ouessant lorsque Félix s’y était retiré. Capturé par des pirates en Bretagne insulaire, Goustan leur avait servi de mousse. Abandonné blessé sur l’île, il fut peut-être libéré sur demande de Félix. Il aurait rejoint celui-ci, en tant que frère laïc, en 1008 lorsqu’il vint restaurer l’abbaye de Rhuys, puis il fut fait moine. La communauté de Rhuys ayant établi un monastère à Beauvoir dans le Poitou, Goustan y aurait séjourné. Au cours de son voyage par mer, il aurait fait halte sur la côte du Croisic, peut-être à cause d’une tempête. Une légende raconte que, pour son confort, le rocher sur lequel il voulut se reposer se ramollit. Une chapelle y rappelle son passage, bâtie dit-on sur ce rocher.

Certains[Qui ?] lui attribuent un voyage en Palestine, accompagnant Rioc de Rhuys. Il aurait aussi séjourné un temps à l’île de Hoëdic, autorisé par Félix, avec un certain Budic comme compagnon. Il y fonde un ermitage. C’est en 1040 qu’il serait mort au prieuré de Beauvoir-sur-Mer, un 27 novembre[3].

Souvent représenté tenant un poisson à la main, Saint Goustan est le patron des marins et des pêcheurs[4]. Il est fêté le 27 novembre.

Culte de Goustan[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saint Gulstan ou Saint Goustan sur le site Nominis, consulté le 30 juin 2010.
  2. Office de tourisme de Sarzeau La Bernache n°71, février-mars 2007, p.1, consulté le 30 juin 2010.
  3. Goustan (saint), sur le site de l’Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro, consulté le 30 juin 2010.
  4. Saint-Goustan, sur le site officiel de la ville d'Auray, consulté le 30 juin 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :